La démonstration des Forces navales    Le procès a failli «dégénérer»    Elle m'a battu, puis m'a devancé...    La méthode Ankara    L'Algérie peaufine sa stratégie africaine    Les raisons de l'union patronale    «Nous sommes un partenaire fiable de l'Afrique»    L'ONU entame sa visite au Xinjiang    Des dizaines de colons envahissent la Mosquée Al-Aqsa    Al-Khelaïfi va annoncer de grands changements    Erik ten Hag annonce la couleur    Nouveau test    Cher pèlerinage!    Les pique-niques et les randonnées en vogue    Un réseau national tombe à Berrahal    Un long fleuve tranquille    Accueil triomphal pour Amin Zaoui    29 titres retenus par le jury    L'armée sahraouie mène de nouvelles attaques sur les sites des forces marocaines aux secteurs de Mahbes et El Farsya    Réunion du gouvernement: examen du projet d'extension du port de Djen-Djen    Algérie-Italie: des relations économiques en constante évolution    Incendies de forêts: un dispositif opérationnel de mobilisation générale et d'alerte maximale    Judo: le parc sportif d'Oran est en mesure d'accueillir le championnat du monde    MDN: Chanegriha supervise un exercice tactique dans la 2ème RM    Tizi Ouzou: ouverture du 2e Salon du livre "Mouloud Mammeri" d'Ath Yanni    Saïda: décès du président de l'APC de Youb    Ligue 1/WAT-ESS: les Sétifiens en quête de rachat    Affaire GB Pharma: Ahmed Ouyahia et Abdelmalek Sellal condamnés à 3 ans de prison ferme    Journée mondiale de l'Afrique: face aux défis de la paix, santé et agroalimentaire    Sahara occidental: une délégation US arrêtée par les autorités marocaines à l'aéroport de Laâyoune occupée    OMS : la transmission de la variole du singe peut être stoppée dans les pays non endémiques    Industrie: Zeghdar reçoit le président du Médef    Présentation à Alger du bilan du projet des parcs culturels    Real : Valverde n'a pas apprécié les déclarations de Salah    Non, l'ennemi de l'homme n'est pas le singe !    Agression du domaine public et forestier: Des instructions pour intensifier la lutte contre les constructions illicites    Tebboune met fin aux fonctions du Gouverneur de la Banque d'Algérie    Tlemcen: Le changement climatique fait sa formation    Des mentalités à formater    MC Oran: Le Mouloudia pas encore sauvé    USM Khenchela: Un retour au premier plan    Météo: Des températures «au-dessus des moyennes saisonnières»    Figure incontournable du cinéma algérien: Chafia Boudraâ tire sa révérence    La première règle de l'investissement    Tribunal: 10 ans de prison ferme requis contre Tayeb Louh    Sahara occidental: Le Maroc détourne le thème de ses conférences pour quémander un soutien international    Ramtane Lamamra: Aucune médiation entre l'Algérie et le Maroc    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison requis contre Sellal    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Cinq passeurs tombent
Mostaganem
Publié dans L'Expression le 04 - 10 - 2021

La traque se poursuit, mettant à mal les citadelles abritant les pourvoyeurs de la mort. Plusieurs de ces réseaux tombent l'un après l'autre, notamment dans la wilaya de Mostaganem qui est frappée de plein fouet par ce phénomène. Le dernier en date remonte à la fin de la semaine passée. Dans cette offensive qu'ils ont déclenchée, les éléments de la police judiciaire de la sûreté de wilaya de Mostaganem ont démantelé un réseau criminel, formé de passeurs de migrants clandestins par mer. «Cette opération a été effectuée suite à un contrôle à la Salamandre, où les policiers de la section de la lutte contre l'émigration clandestine ont découvert un gilet de sauvetage à l'intérieur d'un véhicule à bord duquel se trouvaient cinq individus, a indiqué une source sécuritaire, expliquant qu'«après avoir avisé le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, de la situation et ouvert une enquête sur l'affaire, il s'est avéré que deux des cinq mis en cause qui étaient à bord du véhicule, appartiennent à un réseau criminel spécialisé dans les traversées clandestines en mer». Et ce n'est pas tout.
La même source ajoute que les mis en cause n'ont rien trouvé de mieux à faire que «de louer un appartement dans l'un des quartiers de la ville de Mostaganem». «Cette habitation servait de lieu d'hébergement pour six candidats à l'émigration clandestine, issus des wilayas d'Alger, de Constantine et de Tipaza», expliquant que ces candidats attendaient l'amélioration des conditions météorologiques pour s'aventurer en mer, à bord d'une embarcation de 40 CV, à partir d'une plage non surveillée».
Les investigations ont démontré qu'en «raison des mauvaises conditions météorologiques, ce groupe a dû rebrousser chemin après avoir tenté de quitter le littoral national, depuis Mostaganem. «Ils ont navigué
40 à 50 kilomètres au large de la mer avant de rallier la côte mostaganémoise, en faisant demi-tour», a-t-on expliqué, soulignant que «les policiers ont identifié trois membres de ce réseau de passeurs ayant accompagné les candidats à l'émigration clandestine et piloté l'embarcation pneumatique, qui ont été arrêtés». Poursuivis pour les chefs d'inculpation liés à l'émigration clandestine, constitution de groupe criminel, organisation de traversées clandestines en mer, une procédure judiciaire a été engagée contre tous les mis en cause, au nombre de neuf individus, arrêtés et présentés par-devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, parmi lesquels, trois individus, âgés entre 33 et 49 ans, ont été placés sous mandat de dépôt. Dans une autre opération, les éléments de la police judiciaire de la 9e sûreté urbaine de Mostaganem, ont appréhendé un réseau composé de deux individus. Ces derniers organisaient des traversées par mer, dans le cadre de l'émigration clandestine. En lançant cette opération, les policiers ont agi suite à une plainte parvenue de deux personnes qui seraient victimes d'escroquerie de la part des deux prévenus, en échange d'une somme d'argent. Les deux victimes ont remis aux suspects les sommes d'argent convenues (450 000 dinars), avant qu'elles ne fassent l'objet d'une escroquerie, lorsqu'elles réclamèrent la restitution de l'argent versé. Une procédure judiciaire a été engagée et les prévenus ont été présentés par-devant le procureur de la République près le tribunal de Mostaganem, qui a placé l'un d'eux (majeur) en détention provisoire et l'autre (mineur) s'est vu adresser une citation directe.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.