Le Président Tebboune reçoit les lettres de créance de deux nouveaux ambassadeurs    Levée des réserves sur le navire Tinziren bloqué en Espagne    L'approche globale de l'Algérie    Le Front marocain de soutien à la Palestine prépare un plan d'action contre la normalisation    Sahara occidental: "L'UE ne doit plus se laisser faire chanter par le Maroc"    Armée sahraouie : de nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain    Poursuivre l'opération d'assainissement du foncier agricole et de récupération des surfaces non exploitées    La formation des journalistes des organes de presse, une "nécessité impérieuse"    Tayeb Zitouni appelle à la contribution de la construction d'une économie forte    Incendie à la raffinerie de Skikda : une enquête diligentée pour identifier les causes    Pétrole: l'OPEP+ adoptera le choix approprié qui consacrera le principe de prudence    Materazzi répond à la provocation d'Ibrahimovic    «La réforme du professionnalisme vise à élever le niveau du football algérien»    Un Pass sanitaire pour les voyageurs par bateau    Chutes des premières neiges sur les cimes de Chréa    SIDA: les efforts de l'Algérie dans la prise en charge des malades salués    Accompagnement psychologique et insertion sociale des sans-abris    La 8e édition en décembre à Mostaganem    Skikda: décès d'une victime de l'incendie de la raffinerie de pétrole    Le poids potentiel de la diaspora algérienne dans l'élection présidentielle française 2022    Chlef : Le nouveau parc industriel prêt à accueillir les investisseurs    Intempéries : Eboulements rocheux sur les routes à Mostaganem et à Ténès    Le jeu des alliances a bien commencé    Coupe Arabe : Une entrée en matière réussie pour les Verts face au Soudan    Grosses manœuvres contre l'Algérie    Les engagements du ministre de la Poste et des Télécommunications    Le FLN conserve son leadership, percée des indépendants    Le Collectif des Algériens établis en France presse l'ONU à agir    Lionel Messi couronné une 7e fois    Mahrez négocie sa prolongation    Et Kouffi envoya la JSK au paradis !    Semaine du court métrage    Quatre projets de loi en préparation    L'agence Cnas d'Alger ouverte les samedis    JSK- Royal Leopards reporté en raison de la pandémie    "Nous serons prêts pour les JM-2022 !"    Une quarantaine de périmètres agricoles raccordés au réseau d'électrification    La grève nationale cyclique maintenue    La mairie d'Oran change de couleur    La médiation internationale met la pression    Une exposition à Paris, célébrant Mohammed Dib    En rang serré    Adrar: Un écrivain autrichien au lycée Moulay Touhami Ghitaoui    Vers la révision des textes juridiques    Les indépendants exigent une enquête    Jbaliqs ouadjmatou en concert    Carte blanche à Islem Gueroui    Quand Annaba s'associe avec Oman    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Que sont, les magistrats, devenus?
Publié dans L'Expression le 09 - 10 - 2021

Depuis, exactement, deux décennies et des poussières, que d'excellents et brillants magistrats ont été rayés des «contrôles» du ministère de la Justice, un ministère qui devrait être «rémunéré» par les locataires, dont certains n'auraient jamais dû y mettre les pieds, avant qu'au préalable, ils se seraient méticuleusement, nettoyé les mains, les phalanges, le cou, les épaules, la face, le corps et les membres inférieurs.
Des ablutions, en somme! N'approche pas du ministère de souveraineté, en l'occurrence de la Justice, pardon du peu, qui veut!
Ce département cher aux citoyens, a connu ses heures sombres parce que simplement, il a été à maintes reprises souillé par des «criminels» qui y ont fait, par leurs supposées et éphémères puissances, ce qu'ils ont voulu! Mais Allah veille sur ce pays et les dangereuses et nocives manoeuvres, ne se sont jamais éternisées!
Abderrachid Tabi, le ministre de la Justice, garde des Sceaux, après son ami et collègue Belgacem Zeghmati, tout en veillant personnellement à l'élaboration de nouvelles et percutantes lois, punissant les trafics du moment, notamment le monopole de certains produits de consommation, est en passe de lancer des jeunes magistrats dans le bain bouillant des crimes et délits, qui font le bonheur, jusqu'à présent, des bandits en liberté!
Ces jeunes magistrats donneront un sérieux coup de main, aux anciens, las, certes, mais encore prêts à donner le meilleur d'eux-mêmes, et au prix de leurs efforts, pour que vive la justice!
Donner du fric, oui! Mais...
Ce renfort viendra fixer, définitivement, le service des ressources humaines en panne depuis belle lurette, faute de fonds versés, sans honte bue, à des fédérations sportives, dont certaines parlent effrontément de «professionnalisme» et jettent les dinars par les fenêtres, alors que des secteurs stratégiques voudraient bien avoir ces mêmes centimes gaspillés par ailleurs, pour servir, améliorer le secteur de la justice!
Qu'en pensent les gentils décideurs, ceux-là qui sont chargés de distribuer le fric public, nécessaire à tout développement?


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.