Relance industrielle: un pas vers le redressement des processus erronés    Abbas se dit optimiste de l'organisation du prochain Sommet arabe à Alger    Mobiliser tous les organismes de l'Etat pour accompagner les opérateurs-exportateurs    JM Oran-2022 : Des instructions pour créer une instance de suivi des préparatifs    Algérie-Egypte : Un autre match, une autre histoire    Real : Casemiro compte sur Jovic pour faire oublier l'absence de Benzema    Elections de la LFP : Medouar évasif sur un deuxième mandat    Les nouvelles technologies contribueront à la généralisation de l'utilisation de la langue arabe    La Touiza, entre héritage et pratique    «Je me suis mordue la langue» de Nina Khada primé    Goudjil reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Le Premier ministre reçu par le Président de l'Etat de Palestine    Affaire Condor : 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi et acquittement en faveur des cadres Mobilis    Le Barça va faire une nouvelle offre à Dembélé    Présentation de chauffe-eau-solaires locaux mardi à Bousmail    Affaire Groupe Condor: 2 à 3 ans de prison ferme contre les frères Benhamadi    Le CNDPI publie une revue spéciale élections locales    Le procès de Fethi Ghares renvoyé au 12 décembre    L'APW dans l'escarcelle du FLN    "Nos joueurs ont été perturbés par ce confinement"    Météo : Des vents forts continueront à souffler sur plusieurs wilayas du pays ce lundi (BMS)    La tutelle annonce des mesures d'apaisement    Mort d'un septuagénaire par asphyxie au monoxyde de carbone    Lancement de la vaccination à domicile    Conseil de sécurité de l'ONU : Lamamra appelle l'Afrique à parler d'une seule voix    Les graves accusations de Baâdji    Le défi de la qualité    Le dernier vol du colibri !    ASM Oran : El Djemîa en route vers le purgatoire !    CR Belouizdad : Le Chabab sur le podium    Alger: 16 projets pour fluidifier la circulation    L'UGTT réclame un «dialogue national»    L'armée sahraouie cible les forces de l'occupation marocaine    Des signes «positifs» pour le retour du soutien international    Haaland peste contre l'arbitrage    Fantasmagorie d'une rencontre déchue    Augmentation pénalisante des prix    Les japonais "s'intéressent" au marché algérien    7 décès et 172 nouveaux cas en 24 heures    Le FFS fait son bilan    Washington et ses alliés s'inquiètent d'«exécutions sommaires» d'ex-policiers par les talibans    L'Arabie Saoudite court en Formule 1    Nouvelle panne    Le SOS des étudiants en médecine    Le voleur des 32 kg de cuivre arrêté en flagrant délit    Ouverture aujourd'hui d'un colloque national «Tamazight et l'informatique»    Grand colloque sur Cheikh Bouamama, les 11 et 12 décembre 2021    La vie d'errance de Si Mohand ou Mhand    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un air de départ du..
Publié dans L'Expression le 17 - 10 - 2021


Au barreau, dans le clair couloir du rez-de-chaussée, du vieux Palais de justice de la rue «Abane-Ramdane» d'Alger, ce clément mardi, aidée momentanément par les chevronnés membres du barreau d'Alger, la docteur Mounira Djarboua et Me Nora Ould el Hocine, la jeune, jolie et sympathique Yamina Houasnia, l'assistante d'Abdelmadjid Silini, le bâtonnier sortant, reçoit courtoisement les avocats qui ont un problème à régler, genre la signature par le bâtonnier en personne, de la carte professionnelle, ou encore le retrait d'un important document par les «robes noires». Du monde, il y en avait: des visiteurs venus souvent de loin, des quatre coins du bâtonnat, font bon coeur, contre mauvaise fortune, en attendant patiemment, l'arrivée du bâtonnier Silini, retenu, par ailleurs, à la cour du Ruisseau, dans une réunion de coordination du second bureau du barreau. Prié de donner une appréciation sur la situation actuelle des confrères d'Alger, Me Amine Benkraouda, l'avocat du plus grand et populeux quartier de Bir Mourad Raïs -Alger, en l'occurrence Mohand-Saïd Hamdine, n'a pas pris de gants pour défendre la profession, et par ricochet, ses confrères: «Les robes noires sont en train, actuellement de faire l'apprentissage de l'indépendance de la justice, qui a débuté, n'ayons aucune crainte à l'avouer, un certain 22 février 2019, lors du soulèvement populaire qui a mis out, le 5e mandat de Bouteflika. Cette demande était vite suivie de la nécessaire et vitale indépendance de la justice! Oui, elle est nécessaire, car lEtat de droit ne peut être mis en place qu'avec précisément, l'indépendance de la justice! Mais, attention, cette entreprise demande de la patience et des efforts quotidiens, de la part de tous les partenaires de la justice», lâcha, un gros sourire illuminant son beau minois poilu, Me Benkraouada, qui entra aussitôt dans la salle d'audience de la cour d'Alger, où l'attend une affaire jugée à «huis clos»! Rencontré dans la rue de la Liberté, Me Mohcen Amara, fulminait contre les gars du parquet de Sidi M'hamed -Alger: «La reprise a eu lieu depuis longtemps. Je ne comprends pas qu'un document utile à une démarche judiciaire ne soit pas encore signé, par le procureur de la République, ou ses nom-breux adjoints! On nous ressasse de termes alléchants et personnellement, je ne vois rien de nouveau, venir, surtout en matière de justice! L'Algérie nouvelle commence par l'effacement des vieilles habitudes!».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.