Elections locales : L'ANIE annonce un taux de participation national de 35,97%    Le Président Tebboune s'exprime    Un comité provisoire pour les communes sans candidat    Les élections locales par les chiffres    Déclarations    Relative affluence    Les principaux évènements de la journée    L'enjeu des locales    L'oeil vigilant de la Présidence    Tebboune plaide le patriotisme économique    L'eni vend la moitié de ses parts    Les Algériens offusqués    La caution d'un «pacte»    Depuis le front, Abiy Ahmed promet «d'enterrer l'ennemi»    L'assaillant est un islamiste extrémiste    «Ils veulent casser l'équipe nationale»    Accord avec Torres – Barça?    Giroud absent 3 semaines    L'Institut Pasteur d'Algérie réagit    L'escroc des réseaux sociaux arrêté    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    6 décès et 163 nouveaux cas en 24 heures    15.000 bouteilles d'alcool saisies    Un album pour préserver Tabelbala    Du flamenco à la salle Ahmed Bey    Vendu 2,66 millions d'euros aux enchères    Real : Perez a pris sa décision pour Gareth Bale    Elections locales: la cadence du vote s'intensifie dans l'ouest du pays    Le renseignement espagnol met en garde contre le rapprochement entre le Maroc et l'entité sioniste    CAN 2021 : Un stage de préparation prévu au Qatar    Coupe arabe Fifa-2021: les Verts à pied d'oeuvre à Doha    Chutes de neige sur plusieurs wilayas du nord du pays    La visite du Président Tebboune en Tunisie interviendra "en temps voulu"    Les agressions sur les réseaux ont coûté 586 millions de centimes en 2021    Interrogations sur la sécurisation des élections en Libye : La candidature de Seif El Islam El Gueddafi dévoile la capacité des législations en vigueur    Mondial biennal : Soutien unanime de la CAF au projet de Gianni Infantino    L'Opep et ses alliés maintiennent le cap    Tunis-Paris-Londres, le dos au mur    Des habitants réclament le raccordement au gaz    Plus de 3000 employeurs ciblés    Statu quo en tête    Benabderrahmane : «L'état n'abandonnera jamais son caractère social»    Korandjé, un album dédié à la préservation du parler de la région de Tabelbala    Le groupe Iwal fait appel à son public    Saisie de marchandises destinées à l'exportation frauduleuse    À propos de la thèse de "l'holocauste"    Le devoir de mémoire à travers le 9e art    "Il nous faut une ouverture vers l'ailleurs"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Une opportunité pour l'émergence de jeunes talents
Festival du Diwan à Aïn Sefra (Naâma)
Publié dans L'Expression le 21 - 10 - 2021

Le 13ème Festival de la musique et de la danse diwanes, qui se déroule depuis le 17 jusqu'au 21 octobre à Aïn Sefra (wilaya de Naâma), est une opportunité de voir émerger de jeunes talents qui font preuve d'une maîtrise de cette expression artistique populaire répandue dans le sud du pays. Plusieurs groupes participant à cette manifestation ambitionnent de décrocher les premières places à l'issue de cette édition et prendre ainsi part au prochain festival international du diwan, prévu à Béchar.
De jeunes artistes se sont appropriés des rythmes, des danses et d'anciens chants puisés du patrimoine ancestral pour proposer au public de véritables oeuvres reconnues comme «Salamou» qui prône la paix dans le monde, «Sidna Blal», «Bouderbala», «Moulay Brahim», «Meghzaoua», «Daoui», et «Rassoul Allah». Ces oeuvres sauvées de l'oubli sont un mélange des cultures africaine, arabo-musulmane et amazighe.
La troupe folklorique «Sidi Blal» de Mascara oeuvre à préserver la tradition de la musique diwane, sa pérennité comme élément important de la culture nationale, a souligné son président Belarbi Benamar, pour qui la musique diwan est d'un intérêt primordial et a connu une large audience et développement dans le milieu des jeunes. Pour sa part, le Maâlem Kahouadji Mohamed et chef de la troupe «Ahbab Kahouadji Amar» de Tlemcen a souligné «la nécessité de préserver cette musique en hommage aux anciens. Il s'agit, également, de la transmettre aux générations montantes car elle constitue un patrimoine immatériel bien ancré dans la culture nationale». L'artiste a mis en exergue l'importance de mener des recherches autour des textes et d'encourager la création artistique dans ce domaine. Benouis Abdou, membre d'une autre troupe participante au festival, a estimé, quant à lui, que les troupes des formations créées ces dernières années ont impulsé une véritable dynamique à cet art, préservé des chants légués de génération en génération et utilisé des instruments de musique à l'instar du tambour, du karkabou et du goumbri. Il a insisté également sur la préservation des traditions liées à ce genre musical comme la fabrication d'instruments, de costumes et l'usage dans les chants de parlers africains comme le Bambara et le Haoussa répandus dans les pays du Sahel. Le festival, prévu jusqu'à jeudi prochain au stade «Arfaoui Mohamed» de Aïn Sefra, vise à mettre en lumière la diversité et la richesse culturelles qui distinguent les régions du pays, la promotion de cette danse populaire traditionnelle et la détection de jeunes talents. La manifestation culturelle a été marquée par des conférences traitant de sujets liés à cet art authentique ainsi que des expositions d'instruments utilisés dans les différents genres musicaux du pays. Des sources historiques indiquent que le diwan a fait son apparition au XVIIeme siècle au sein de confréries religieuses sous l'impulsion de joueurs de goumbri, un instrument de musique à cordes unique en son genre, rappelle-t-on. Le festival national de la musique et danse Diwane a permis durant ces 12 années d'organisation à Béchar de regrouper des milliers de musiciens de différentes régions du pays, à raison de 250 musiciens par édition, de même qu'il s'est distingué par son volet académique à travers l'organisation au cours de ses 12 éditions de conférences-débats, d'ateliers et de séances de projection de films et documentaires dédiés à cette expression musicale et chorégraphique ancestrale


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.