Coronavirus: 197 nouveaux cas 161 guérisons et 3 décès    Le Président Mahmoud Abbas achève sa visite en Algérie    Foot: les dettes des clubs professionnels dépassent les 1.000 milliards de centimes    LDC : Le programme des matchs de ce mardi    Légère baisse de la production d'agrumes    Les Benhamadi condamnés    12 militaires et "des dizaines de terroristes" tués    Une Association sahraouie tient l'ONU pour responsable des crimes marocains    Le SG de l'ONU condamne "fermement"    Le dossier sera traité jeudi prochain    Seules deux femmes siégeront à l'APW de Béjaïa    Le procès de Chakib Khelil aura lieu le 20 décembre    En souvenir d'Omdurman    Belmadi quatrième    Plusieurs routes bloquées dans l'est du pays    Tentatives de relance des projets d'amélioration urbaine    Des exploitations agricoles privées d'électricité    "l'industrie musicale vit sa plus mauvaise période"    Importation de véhicules neufs : Les opérateurs dans l'expectative    Grippe saisonnière : Les pharmaciens autorisés à pratiquer la vaccination    Nouvelles de Mostaganem    Une bureaucratie remplace une autre !    Khalfallah Abdelaziz. Moudjahid et auteur : «Notre histoire doit être engagée contre l'amalgame et la déformation...»    Tout dépendra encore des recours    Le RND remporte la présidence de l'APW    L'armée d'occupation israélienne assiège une ville dans le Nord de la Cisjordanie    Le détail qui échappe à Charfi    Séminaire des chefs de mission et des délégués techniques    Purée de courgettes à la menthe    Du gluten dans votre shampooing    Kaïs Yaâkoubi satisfait    Retrouvailles inédites à Doha !    A Tierra met le cap sur Annaba    Et la relance socio-économique ?    Au bled de cocagne !    Le 11 décembre à l'Institut «Cervantès» d'Oran: Conférence en ligne sur des monuments historiques d'Oran    Le renvoi révélateur?    Aziza Oussedik en paisible retraite    Les points à retenir du Conseil des ministres    L'axe incontournable de la relance    Le bras de fer continue !    L'interaction Tamazight et l'informatique    Un riche parcours et des réalisations    7e édition des Journées du cinéma amateur    10 milliards de dollars octroyés à de faux investisseurs    L'Algérie octroie 100 millions de dollars à la Palestine    Les talibans nient les accusations d'«exécutions sommaires»    Mort du combattant anti-apartheid, Ebrahim Ismail Ebrahim    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Un nouveau procès le 6 janvier prochain
Affaire de l'autoroute Est-Ouest
Publié dans L'Expression le 26 - 10 - 2021


Le pôle pénal près la cour d' Alger a programmé le réexamen du procès de l'autoroute Est-Ouest à l'audience du 6 janvier 2022. Quelque 22 personnes morales et physiques sont impliquées dans cette affaire dont les groupes chinois Citic-Crcc, japonais Cojal, canadien Sminc, espagnol Isolux Corsan et l'entreprise portugaise Coba, ainsi que l'entreprise suisse Caravantas SA et Pizarrotti. La plupart de ces entreprises ont dû recourir à des intermédiaires et au versement de pots-de-vin pour obtenir des marchés en Algérie. Les accusés dans cette affaire sont poursuivis pour plusieurs chefs d'inculpation, dont «association de malfaiteurs», «corruption et trafic d'influence», «abus de fonction», «blanchiment d'argent», «infraction à la législation et à la réglementation des changes et des mouvements de capitaux de et vers l'étranger», «dilapidation de deniers publics» et «perception d'indus cadeaux». Le coût de l'autoroute Est-Ouest, la plus chère au monde, a connu plusieurs réévaluations depuis l'attribution de sa réalisation, en 2006, au groupe chinois Citic-Crcc et au consortium japonais Cojal. Le montant est passé d'un peu plus de 11 milliards de dollars, arrêté initialement à 13 milliards de dollars. 17 ans après son lancement, le projet n'est toujours pas achevé. L'ancien ministre des Travaux publics Amar Ghoul, arrêté et incarcéré en juillet 2019, dans le cadre d'affaires de corruption, n'avait été interrogé, par le juge d'instruction, en 2009, que par écrit, en tant que témoin. Ce dernier avait nié en bloc sa responsabilité dans les irrégularités qui ont entaché l'attribution dudit projet. L'ancien président du TAJ a été auditionné plusieurs fois par le juge d'instruction près la Cour suprême et celui du pôle pénal financier et économique près le tribunal de Sidi M'hamed. Le second s'est penché, en 2019, sur la suppression du cahier de charges par les autorités algériennes de l'exigence de l'expérience dans la réalisation de l'autoroute aux normes, pour permettre au groupe chinois Citic-Crcc, spécialisé dans le bâtiment et les chemins de fer, de participer à la réalisation de ce projet. Cette affaire a été programmée pour être rejugée après l'acceptation du pourvoi en cassation introduit devant la Cour suprême. Le 10 juin dernier, le réexamen de cette affaire a été ajourné «en raison de l'absence de l'ensemble des accusés à l'audience, dont l'accusé principal, Chani Medjdoub établi au Luxembourg et le représentant des entreprises étrangères». Pour rappel, le tribunal criminel d'Alger avait prononcé, en mai 2015, des peines de prison ferme allant de 10 ans à l'acquittement, contre une amende de cinq millions de dinars a été infligée à chacune des sept entreprises étrangères impliquées dans cette affaire. Une peine de 10 ans de réclusion criminelle assortie d`une amende de trois millions de dinars ont été requises contre le principal accusé, Chani Medjdoub. Une peine d'emprisonnement ferme de 10 ans assortie d'une amende de trois millions de dinars a été également prononcée contre Mohamed Khelladi. Par ailleurs, Hamdane Rachid Salim, (cadre au ministère des Travaux publics), a été condamné à une peine de sept ans de réclusion et à un million de dinars d`amende. L'homme d'affaires, Abou Tadj Eddine a écopé de la même peine, assortie d'une amende de 3 millions de dinars. Par ailleurs, le tribunal a ordonné la confiscation des biens mobiliers, immobiliers et comptes bancaires de Chani Medjdoub, ainsi que ceux de Mohamed Khelladi.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.