L'ex international algérien Faouzi Mansouri est décédé    Tebboune achève sa visite en Turquie: Renforcement des liens entre Alger et Ankara    Publication du «référentiel des prix de l'immobilier»: Fini, les sous-déclarations ?    Hydrocarbures: L'augmentation des prix des carburants pas à l'ordre du jour    Pour ses propos «ridiculement irresponsables»: Belani réplique au représentant du Maroc à l'ONU    Le G5 n'est plus!    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Mondiaux féminins de boxe : Chaib rejoint Khelif en demi-finale    Volley-ball (Nationale Une dames) : Le MC Alger sacré champion    Moula signe la 2e meilleure performance mondiale de l'année    Football - Ligue 2: L'éthique sportive en question    Saison estivale: Lancement d'une opération de contrôle des infrastructures hôtelières    Réhabilitation des stades de plus de 10.000 places    Anesthésistes et réanimateurs: Le syndicat revient à la charge    Urgences médico-chirurgicales de l'hôpital d'Oran: Une unité de Neurologie pour prévenir les séquelles des AVC    Des gens trop polis    El Hadjar tourne en mode recyclage    Des équipements médicaux à exporter    Précarité de la condition féminine    Le rôle prépondérant de l'ANP    Chiellini fait ses adieux aux tifosi    «400 athlètes espagnols seront aux JM»    Sebgag donne le coup de starter    Un rempart pour la République    Une tentative de coup d'Etat déjouée dans la nuit du 11 au 12 mai    Un statu quo des plus précaires    Les nombreux défis de la Première ministre    La sardine entre 250 et 400 dinars    Les «ambitions» d'un ministre    Les sapeurs-pompiers veillent au grain    Le ministre de la Justice réagit    L'Algérie ne reniera jamais ses amis    40 poètes participent    Ce qu'a dit le roi des numides    Mali/Accord de paix: la médiation internationale tient une nouvelle réunion    Le Président Tebboune regagne Alger après une visite d'Etat en Turquie    Le Groupe de Genève appelle l'ONU à examiner les violations marocaines des droits humains au Sahara occidental    Salon "El Djazaïr Healthcare" de Dakar: faire du Sénégal la porte de commercialisation du produit algérien    L'Algérie est engagée à soutenir toutes les causes justes, mue par les nobles valeurs de sa Glorieuse Révolution    Industrie pharmaceutique: 3 médicaments sur 4 sont produits localement    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    L'Algérie restera "fidèle" à ceux qui l'avaient soutenue lors de la Révolution nationale    La fuite des sujets d'examen «quasi-impossible»    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    Un héritage civilisationnel qui refuse de disparaître    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    D'autres chats à fouetter    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Daesh attaque une grande prison en Syrie
Pour libérer des terroristes aux mains des kurdes
Publié dans L'Expression le 22 - 01 - 2022

Le groupe Etat islamique (EI) a lancé jeudi un assaut contre une prison contrôlée par les forces kurdes dans le nord-est de la Syrie, libérant un nombre indéterminé de terroristes, a rapporté une ONG syrienne.
L'Observatoire syrien des droits de l'homme (OSDH), basé à Londres mais qui dispose d'un réseau de sources en Syrie, n'a pas fait état dans l'immédiat d'éventuelles victimes dans cette attaque rare survenue dans la ville de Hassaké contrôlée par les Kurdes syriens. Les Forces démocratiques syriennes (FDS), dominées par les combattants kurdes et fer de lance de la lutte anti-Ei aux côtés de la coalition internationale emmenée par les Etats-Unis, ont confirmé l'assaut contre la prison mais pas l'évasion de terroristes.
Selon l'OSDH, une voiture piégée a explosé à l'entrée de la prison et une deuxième explosion s'est produite à proximité avant que des terroristes de l'EI n'attaquent de front les forces de sécurité kurdes gardant l'établissement pénitentiaire. «Un nombre de prisonniers à réussi à s'enfuir», a précisé l'ONG, sans préciser leur nombre. Ghwayran est l'un des plus grands centres de détention abritant des combattants de l'EI en Syrie, pays en guerre depuis 2011, a déclaré l'OSDH.»Une tentative d'évasion de terroristes de Daech (un acronyme arabe pour désigner l'EI) détenus à la prison de Hassaké a eu lieu après une explosion et l'explosion d'une voiture piégée», ont indiqué les FDS dans un communiqué. «Des membres de cellules dormantes de Daech ont surgi des quartiers environnants et affronté les forces de sécurité» kurdes, ont-elles poursuivi. Les FDS ont dépêché des renforts à la prison et bloqué le secteur, a indiqué l'OSDH. Dans un autre communiqué, un porte-parole des FDS, Ferhad Sahmi, a affirmé que «la situation à l'intérieur de la prison est maintenant sous contrôle» et fait état «d'affrontements intermittents entre les combattants kurdes et les jihadistes près de la prison».
Des avions de la coalition internationale dirigée par les Etats-Unis ont survolé le secteur et largué des fusées éclairantes dans les environs de la prison, d'après l'OSDH. Selon les autorités kurdes, qui contrôlent de vastes pans du nord de la Syrie, quelque 12.000 terroristes de plus de 50 nationalités sont détenus dans les prisons sous leur contrôle. En première ligne dans le combat contre l'EI, les FDS, soutenues par la coalition internationale, ont vaincu en 2019 le groupe terroriste en Syrie en le chassant de son dernier fief de Baghouz dans la province de Deir Ezzor (est). Malgré sa défaite, l'EI mène des attaques meurtrières, notamment dans le vaste désert syrien, qui s'étend de la province centrale de Homs jusqu'à celle de Deir Ezzor, à la frontière avec l'Irak. Ces attaques ciblent aussi bien l'armée syrienne et ses alliées que les forces kurdes, longtemps soutenues par Washington dans leur lutte contre l'EI qui semait la terreur dans ces deux pays et perpétrait des attentats sanglants à travers le monde. En Syrie comme en Irak, le groupe terroriste conserve des cellules dormantes. Déclenchée en mars 2011, la guerre en Syrie s'est complexifiée au fil des ans avec l'implication de puissances régionales et internationales et la montée en puissance des terroristes. Elle a fait près d'un demi-million de morts selon l'OSDH et a déplacé des millions de personnes.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.