Chanegriha préside l'ouverture d'un colloque national sur "l'eau au cœur des conflits internationaux"    Complexe sidérurgique de Bellara: exportation de 100.000 tonnes de produits ferreux en 4 mois    Algérie ferries: ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Man City : Grealish prend la défense de Mahrez    Campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale    Boxe/Mondiaux féminins 2022: Khelif et Chaïb en lice lundi    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Ligue 1 (30e j): l'USMA s'offre le derby face au MCA (1-0)    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    PSG : Mbappé a fait son choix    HCLA : la fierté linguistique n'est pas synonyme de renfermement    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Ligue 1: Un championnat professionnel dites-vous ?    Tebboune en Turquie: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Centre d'enfouissement de Hassi Bounif: Une autonomie financière grâce à la valorisation des déchets    Khenchela: 5 morts et 2 blessés dans une collision    Les plages de la corniche passées au peigne fin: Les constructions illicites, les espaces verts et l'éclairage en ligne de mire    Fluctuations des données    Partenariat: Les raisons de l'abandon du projet « Desertec »    L'école et l'arche sociale mouvante    La culture du vivre-ensemble commence à l'école    Tlemcen: Un «Souk Okadh» avec une touche locale    Brèves Omnisports    La Turquie prête à discuter    Affrontements entre groupes armés à l'ouest de la capitale    Entre l'Eurovision et Marioupol    Le produit national à l'honneur    Coups de théâtre à la cour d'Alger    Un réseau de trafic de psychotropes démantelé    Un test de taille pour l'Exécutif    Le nouveau plan de circulation    «Nous amorçons une nouvelle étape»    L'Algérie assure ses arrières    6 ans de prison pour deux douanières    L'université apporte sa touche    Salah rassurant avant la finale    Chams Eddine Djebassi en concert    Sortie à Alger    Comment valoriser le legs ancestral    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    A quels scénarios s'attendre ?    Biatour annonce sa candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Pionnier de la musique kabyle
Il y a 10 ans nous quittait Cherif Kheddam
Publié dans L'Expression le 24 - 01 - 2022

Il y a 10 ans s'éteignait l'un des pionniers de la musique kabyle, l'auteur compositeur et interprète Cherif Kheddam, après une carrière de près de 60 ans et un répertoire considérable venu enrichir le patrimoine musical algérien de plusieurs dizaines de compositions dédiées à la mère patrie, à l'amour et à l'exil. Né le 1er janvier 1927 dans le village d'Aït Boumessaoud à Tizi Ouzou, Cherif Kheddam est connu pour être un chanteur, parolier, compositeur et musicien pionnier de la chanson kabyle de l'exil qui a entamé sa carrière artistique au début des années 1950. Ouvrier en France où il s'est installé en 1947, il a suivi des cours du soir de solfège et de chant, auprès du Tunisien, Mohamed Djamoussi, avant d'enregistrer son premier titre Yellis ntmourthiw, (fille de mon pays), en 1955 édité à son compte. Cherif Kheddam va enchaîner les succès et les disques en entrant dans le catalogue de la prestigieuse maison «Pathé Marconi» à partir de 1958 où il a sorti des titres comme Nadia et Vgayeth thelha (La belle Béjaïa) en plus d'avoir signé de nombreuses compositions pour l'orchestre de la radio française. Puisant son génie dans la souffrance de l'exil, Cherif Kheddam va aussi orienter et inspirer de nombreux grands noms de la musique dont Idir, Lounis Aït Menguellet, Malika Doumrane, ou encore Nouara qui deviendra son épouse à son retour au pays en 1963. De retour en Algérie, Cherif Kheddam va rejoindre la chaîne 2 de la Radio nationale, d'expression amazighe, où il va animer de nombreuses émissions pour les jeunes talents de la musique, dont «Les chanteurs de demain». Connu pour son amour de la patrie, il enregistre en 1996 «Ladzaïer Nchallah Atsehlodh, une symphonie de l'espoir pendant une période difficile dont il est l'auteur, le compositeur et l'interprète, en plus d'avoir signé, la même année la bande originale du film La colline oubliée,
premier film en tamazight réalisé par Abderrahmane Bouguermouh sur une adaptation du roman éponyme de Mouloud Mammeri.
Cherif Kheddam s'est éteint le 23 janvier 2012 à Paris.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.