Comment défaire une démocratie ? Le cas de la Tunisie sous Kaïs Saïed    Affaire du groupe Metidji: 10 ans de prison ferme requis contre l'ancien Premier ministre Abdelmalek Sellal    Le Conseil de la nation participe à la 33e Conférence extraordinaire de l'UIPA    Riche participation algérienne à la manifestation "Portes ouvertes des ambassades" à Washington    Nécessité de renforcer les services de réanimation en moyens matériels et humains pour une meilleure prise en charge des malades    Le Conseil de la nation prend part à une conférence sur les droits et conditions des personnes âgées dans la région arabe    Le Président Tebboune reçoit le ministre saoudien des Affaires étrangères    Le moudjahid Abbas M'hamed, un parcours remarquable au service du pays    Chanegriha supervise un exercice tactique au niveau de la 5ème Région militaire    Algérie-République tchèque: Signature d'un procès-verbal de coopération dans le domaine minier    Arkab appelle à la mise en place d'une stratégie de valorisation des mines de marbre en Algérie    Le Barça s'intéresse à Koulibaly    Leeds : Kalvin Phillips dans le viseur de Manchester City    Ligue Europa: l'Eintracht Francfort l'emporte aux tirs au but face aux Glasgow Rangers    L'imposture totalitaire à l'aune de la duplicité dialectique: Lorsque les médias occidentaux jettent une lumière crue sur des vérités trop longtemps dissimulées    Football - Ligue 1: Les poursuivants à l'affût    Tiaret : le mouvement sportif en deuil: Hadj Moumene Ahmed n'est plus    Les bases de la transition énergétique    La nouvelle guerre de l'information ou «La vérité si je mens»    Plaques de signalisation routière, chaises métalliques...: Une bande spécialisée dans le vol démantelée à Bir El Djir    Université: La formation d'ingénieurs privilégiée    Céréales : les stocks stratégiques suffisants    Saison estivale: 550.000 m3/jour pour l'alimentation en eau potable    Tlemcen: Le salon de l'étudiant de retour    La femme et le réajustement des ordres établis    L'ivrogne, ce que dit le cœur et ce que dit la bouche    L'archéologie islamique en question    Brèves Omnisports    La double confrontation face à la Palestine fixée    «Il couronnera le triomphe électoral du parti»    La dernière trouvaille du Makhzen    Manifestation à Londres contre l'extradition de Julian Assange    La Médiation internationale se mobilise    Pourquoi les prix ont baissé    Des faussaires de billets de banque arrêtés    Pêche en eau trouble    Une femme à la tête d'un gang de voleurs    La Sonelgaz se met de la partie    Les entreprises privées du Btph suffoquent    Une amitié de 60 ans sans aucune ride    Le message fort du président Tebboune    Mbappé quasiment d'accord    Amara Rachid: de l'école au maquis    Les nouveaux membres installés    Amar Metref ou la voix d'un humble    Armée sahraouie : nouvelles attaques contre les positions des forces de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Justice: 10 ans de prison requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Recadrage en règle    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Il y a dix ans nous quittait Cherif Kheddam
Musique
Publié dans Le Soir d'Algérie le 23 - 01 - 2022

Il y a dix ans, le 23 janvier 2012, s'éteignait un des pionniers de la musique kabyle, l'auteur compositeur et interprète Cherif Kheddam, après une carrière de près de 60 ans et un répertoire considérable venu enrichir le patrimoine musical algérien de plusieurs dizaines de composition dédiées à la mère patrie, à l'amour et à l'exil.
Né le 1er janvier 1927 dans le village d'Aït Boumessaoud à Tizi-Ouzou, Cherif Kheddam est connu pour être un chanteur, parolier, compositeur et musicien pionnier de la chanson kabyle de l'exil qui a entamé sa carrière artistique au début des années 1950.
Ouvrier en France où il s'est installé en 1947, il a suivi des cours du soir de solfège et de chant, auprès du Tunisien Mohamed Djamoussi, avant d'enregistrer son premier titre Yellis ntmourthiw (Fille de mon pays) en 1955 édité à son compte.
Cherif Kheddam va enchaîner les succès et les disques en entrant dans le catalogue de la prestigieuse maison Pathé Marconi à partir de 1958 où il a sorti des titres comme Nadia et Vgayeth Thelha (La belle Béjaïa) en plus d'avoir signé de nombreuses compositions pour l'orchestre de la radio française.
Puisant son génie dans la souffrance de l'exil, Cherif Kheddam va aussi orienter et inspirer de nombreux grands noms de la musique dont Idir, Lounis Aït Menguellat, Malika Doumrane, ou encore Nouara qui deviendra son épouse à son retour au pays en 1963.
De retour en Algérie, Cherif Kheddam va rejoindre la Chaîne 2 de la Radio nationale, d'expression amazighe, où il va animer de nombreuses émissions pour les jeunes talents de la musique, dont Les chanteurs de demain.
Connu pour son amour de la patrie, il enregistre en 1996 Ldzaier Nchallah Atsehlodh, une symphonie de l'espoir pendant une période difficile dont il est l'auteur, le compositeur et l'interprète, en plus d'avoir signé, la même année, la bande originale du film La colline oubliée, premier film en tamazight réalisé par Abderrahmane Bouguermouh sur une adaptation du roman éponyme de Mouloud Mammeri.
Cherif Kheddam s'est éteint le 23 janvier 2012 à Paris.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.