Algérie ferries: ouverture des ventes des titres de transport pour la saison estivale    Position de l'UE sur le Sahara occidental: vaine tentative de Rabat de contourner la légalité internationale    Dimajazz de Constantine: la troupe ONB et Samira Brahmia en clôture    Man City : Grealish prend la défense de Mahrez    Campagne de prévention et de sensibilisation sur les risques liés à la saison estivale    Boxe/Mondiaux féminins 2022: Khelif et Chaïb en lice lundi    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Ligue 1 (30e j): l'USMA s'offre le derby face au MCA (1-0)    Covid-19: une bonne hygiène de vie recommandée    PSG : Mbappé a fait son choix    HCLA : la fierté linguistique n'est pas synonyme de renfermement    Cour d'appel du Tribunal militaire: Peines confirmées pour Bounouira, Belekcir et Zitout    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    Ligue 1: Un championnat professionnel dites-vous ?    Tebboune en Turquie: Un nouvel élan à la coopération bilatérale    Poutine et la victoire de l'Ukraine à l'Eurovision    Centre d'enfouissement de Hassi Bounif: Une autonomie financière grâce à la valorisation des déchets    Khenchela: 5 morts et 2 blessés dans une collision    Les plages de la corniche passées au peigne fin: Les constructions illicites, les espaces verts et l'éclairage en ligne de mire    Fluctuations des données    Partenariat: Les raisons de l'abandon du projet « Desertec »    L'école et l'arche sociale mouvante    La culture du vivre-ensemble commence à l'école    Tlemcen: Un «Souk Okadh» avec une touche locale    Brèves Omnisports    La Turquie prête à discuter    Affrontements entre groupes armés à l'ouest de la capitale    Entre l'Eurovision et Marioupol    Le produit national à l'honneur    «Nous amorçons une nouvelle étape»    Un réseau de trafic de psychotropes démantelé    Un test de taille pour l'Exécutif    Le nouveau plan de circulation    Coups de théâtre à la cour d'Alger    L'Algérie assure ses arrières    6 ans de prison pour deux douanières    L'université apporte sa touche    Salah rassurant avant la finale    Chams Eddine Djebassi en concert    Sortie à Alger    Comment valoriser le legs ancestral    Le Président Tebboune rencontre à Ankara des représentants de la communauté algérienne établie en Turquie    Initiative de rassemblement: Boughali appelle à répondre à l'appel du président de la République    Ouargla/Tamanrasset: large affluence du public aux portes ouvertes sur la santé militaire    Chanegriha installe le nouveau DGDSE    A quels scénarios s'attendre ?    Biatour annonce sa candidature    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Où en est la ruée vers l'or?
Son exploitation est une valeur ajoutée à l'Economie
Publié dans L'Expression le 24 - 01 - 2022


Le secteur minier est qualifié de bras économique du plan de relance initié par le président de la République L'ouverture de cette piste est une de ses directives. Même si elle a fait de l'exploitation du gisement de fer de Ghar Djebilet le fer de lance de cette option, elle a accordé une toute aussi grande importance à d'autres richesses dont l'exploitation aurifère. Il faut rappeler que Cchef de l'état avait ordonné le 12 juillet 2020, lors d'une réunion périodique du Conseil des ministres, d'établir la carte géologique de tous les gisements exploitables en terres rares, en tungstène, en phosphate, en baryte et autres matériaux tout en encourageant la confection des textes autorisant l'exploitation des gisements aurifères de Djanet et de Tamanrasset par les jeunes, pour la partie non exploitable industriellement et lancer un partenariat pour les grands gisements. Dans la foulée de cette instruction, huit périmètres ont été identifiés dans la wilaya d'Illizi pour l'exploitation minière artisanale de l'or dans les sites de Tiririne et Akendouker, dont les dossiers ont été étudiés par les services techniques de la wilaya qui ont donné leur aval pour leur exploitation. Des contrats commerciaux ont été conclus avec 26 microentreprises opérant dans le domaine de l'exploration minière artisanale de l'or à travers la wilaya de Djanet, pour l'achat de l'or brut extrait dans le cadre de cette activité, alors que 71 autorisations d'exploitation aurifère artisanale ont été attribués le 7 février 2021 à Tamanrasset, sachant que 92 sites ont été identifiés dans cette wilaya par l'Agence nationale des activités minières (Anam). «Les jeunes ont ainsi l'opportunité d'exercer une activité vitale, dans un cadre organisé, réglementé et transparent, permettant de contribuer à la création de richesse et de plus-value économiques, la génération d'emplois et la préservation des richesses nationale importantes, dont l'or, du pillage et de l'orpaillage illicite», avait déclaré à cette occasion le ministre de l'Energie et des mines, Mohamed Arkab. Son département aurait finalement attribué pas moins de 218 permis d'exploitation à de petites entreprises créées avec l'aide des autorités publiques. Cette démarche, vise à substituer l'exploitation «artisanale» et «légale» à l'exploitation «anarchique et illicite» entamée par des étrangers et des Algériens, avait indiqué le chef de projet minier au ministère des Mines, Samir Bouzar Saâdi, le 15 février 2021 sur les ondes de la Chaîne 3. Cette stratégie a pour but, à court terme, d'absorber le chômage dans le sud du pays, notamment, en permettant de créer au moins 1200 postes d'emploi directs et d'augmenter la production d'or à 250 kg/an, tout en luttant contre l'exploitation illicite de l'or en Algérie, avait ajouté l'Invité de la rédaction de la Radio nationale d'expression française. Où en la ruée vers l'or après son top départ? L'Algérie qui s'est fixé pour objectif d'atteindre une production de 500 kg d'or/an, n'en a produit que 58 en 2020 dont 17 kg ont été récupérés dans le cadre des opérations menées par l'Armée nationale populaire (ANP) pour la récupération du brut pillé. Une production jugée «très faible» par rapport au stock national de ce précieux métal qui dépasse actuellement 121 tonnes qui est encore loin d'apporter la valeur ajoutée escomptée, à l'économie nationale. 250 kg d'or sont ciblés en 2021. Le ministre de l'énergie et des Mines, Mohamed Arkab avait annoncé que l'objectif fixé par son département était d'atteindre une production de 500 kg d'or/an lors de son passage au forum du quotidien Echaab, le 13 février 2021. La mine d'Amesmessa à Tamanrasset, dont les réserves sont estimées à 2,5 millions de tonnes, avec une teneur de 18 g/t d'or est le filon tout indiqué...

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.