Présidentielle: Feu vert pour le retrait des formulaires de souscription    Essais nucléaires français en Algérie: Quand la raison d'Etat consacre l'impunité    Les souscripteurs aux logements AADL2 protestent    Constantine - Déclaration des travailleurs étrangers aux assurances sociales: Les Subsahariens coincés entre le séjour au noir et le travail au noir    Un Forum national sur le phénomène: A la recherche d'un remède contre la «harga»    Le faux vrai désengagement américain    Droit d'asile: L'Allemagne ferme son territoire aux Algériens    Ligue 1: Belle affaire pour la JSK    Ligue 2: La course au titre relancée    JS Saoura: Nabil Neghiz limogé    Blida: Les projets en cours d'exécution à Béni Mered et Ouled Yaiche    Les syndicats autonomes boycottent une rencontre avec Benghabrit    Des mesures coercitives contre les contrevenants: Une cinquantaine d'autorisations aux commerçants pour les soldes d'hiver    Tiaret: Le musée communal inauguré    Ghassan Salamé met en garde contre les fauteurs de troubles    Audience le 1er février pour la libération de l'ancien président ivoirien    "Israël ne cache plus ses opérations contre l'Iran en Syrie"    Forum national sur le phénomène de la harraga à Alger    Energie : L'Algérie s'attelle à exporter son électricité et prépare activement le projet    Algérie-Etats Unis : Signature de quatre mémorandums d'entente pour un partenariat agricole    Coupe du Roi : Le recours de Levante rejeté, Séville-Barça en quarts    4e Sommet arabe du développement économique et social : Bensalah au Liban    15ème Conférence des MAE à La Valette : M. Messahel met en exergue "l'importance" qu'accorde l'Algérie au Dialogue 5+5    Le prix du panier à 59,63 dollars    Une mère de famille se jette du 4e étage à Draa Erich    Saisie de plus de 7 kg de cannabis traité    Temmar désamorce la bombe sociale    Solidarité nationale : Augmenter le taux d'emploi des personnes aux besoins spécifiques dans les PME    Une attaque terroriste tue 16 personnes dont quatre Américains    Découverte de 23 canons de l'époque ottomane    Elle rouvre après 10 ans de fermeture    Plaidoyer pour l'introduction de la matière architecture amazighe à l'Université    Le Mi 9 de Xiaomi attendu pour fin février !    Ali Ghederi sera candidat à la présidentielle    Le HMS convoque son Majliss ecchoura    Que décidera Bouteflika ?    Poutine accueilli par une marée humaine    "Il n'y a pas de quota de visas pour les Algériens"    Le Festival du cinéma latinoaméricain d'Alger de janvier à mars 2019    La JS Saoura et Al-Ahly du Caire se neutralisent    Résultats de la 13e journée    Les postulants conviés à procéder au retrait des formulaires de souscription    Réouverture de la Librairie Mauguin à Blida : Aujourd'hui, après 10 ans    Trois casemates pour terroristes détruites    Elecle président Bouteflika convoque le corps électoral pour le 18 avril 2019    Hommage de la LAA à feu Abdou Seghouani    Les supporters réclament le départ de Hamar    Le premier tour de manivelle, aujourd'hui    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Le barrage Ighil Emda, fait le plein
KHERRATA
Publié dans L'Expression le 11 - 06 - 2006

Le barrage Ighil Emda de Kherrata est d'une importance capitale pour l'économie de la région et pour le reste du pays d'une manière générale.
Mis en service en 1953, sa capacité de rétention initiale est de l'ordre de 154 millions de m3.
Pour l'année en cours, il est observé une rétention de 102 millions de m3 sur un bassin versant de 652 km2.
L'envasement du barrage qui a fait couler beaucoup d'encre ne présente, en réalité, pas un grand problème pour la simple raison que l'infrastructure est dotée d'appareils spéciaux pour pallier à cela, appelés batteries de vannes et vannettes, installés juste au pied du barrage.
La digue de cette importante retenue possède une hauteur de 75 mètres sur 710 m de long. L'ouvrage est conçu par les ingénieurs de l'époque pour parer aux divers séismes vu que la région de Kherrata est connue pour son exposition aux divers mouvements sismiques.
Selon M.Zerguini, cadre des barrages: «Cette réalisation est, non seulement prévue pour la production d'électricité de l'usine hydroélectrique que de Darguina, mais aussi, elle permet de réguler les importants débits pendant les crues, ceci sans oublier le plus environnemental créé par ce barrage».
Aussi, la précision de taille qu'il faut signaler est que jusqu'aux années 1970, «l'Ighil Amda» a assuré 40% de la production d'électricité du pays.
L'usine hydroélectrique de Darguina, a joué un rôle majeur, et grâce au barrage, lors du black-out de 2003.
Le projet d'affectation ou de déviation des eaux d'Ighil Emda, vers les Hauts-Plateaux sétifiens, pour l'irrigation, serait, selon les spécialistes une erreur, eu égard à la cherté du projet mais aussi à la viabilité de l'économie agricole.
L'Agence nationale des barrages a porté le choix sur cette réalisation pour organiser divers stages pour la simple raison, qu'elle jouit d'un entretien non négligeable.
Enfin, selon notre interlocuteur, le barrage peut faire fonctionner la centrale hydroélectrique pendant un autre siècle.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.