Barça : Bonne nouvelle pour Gavi    Bayern : Gnabry dans le viseur des clubs de Manchester    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Drame de Melilla: Le Premier ministre espagnol charge le Maroc    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Football - La CAN 2023 reporté à janvier-février 2024    Boxe - FAB: Lorsque le sport casse les tabous    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    La Libye et l'espoir suspendu    60 ans et beaucoup à faire    La longue marche...    La cohésion sociale : socle de la véritable citoyenneté    Tebboune à coeur ouvert    Un petit tour et puis s'en vont    Ronaldo, des cadors européens et Naples sur les rangs    Contacts établis avec Ziyech    «Vous avez une bataille à mener»    En dents de scie    L'armée russe a pris Lyssytchansk    Les Palestiniens ont remis la balle aux Américains    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    «L'Algérie est le berceau de l'humanité»    Guterres encense la diplomatie algérienne    N'en déplaise aux révisionnistes!    M. Benabderrahmane supervise le lancement officiel de la plate-forme numérique "L'Algérie de la Gloire"    Liberté syndicale et exercice du droit syndical: enrichissement du projet de loi    La bataille vitale que les jeunes doivent mener est celle de la conscience    JM: médaille d'or pour le nageur Syoud    Emission d'un nouveau timbre-poste à l'occasion de la Fête de l'Indépendance    Université: Plus de 5 millions de diplômés formés en 60 ans    Revue El Djeich: Le Président Tebboune appelle le peuple algérien à resserrer les rangs pour remporter la bataille du renouveau    Hydrocarbures: 4,4 mds USD consentis par Sonatrach dans l'exploration-production en 2021    Canicule annoncée lundi, sur plusieurs wilayas du pays    Le ministère de la Santé appelle au respect des mesures de prévention durant l'Aïd El-Adha    Président libanais: le Sommet arabe d'Alger revêt une importance capitale    Migrants tués par la police marocaine: "le Maroc essaie d'effacer les preuves de la tragédie"    Célébration du 60e anniversaire de l'Indépendance : Un grand concert de musique andalouse à Alger    Sidi Bel Abbès: Le festival de danse populaire tient ses promesses    Les déchets ménagers inquiètent    «La jeunesse algérienne sait bâtir»    Béjaïa en fête    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Biatour annonce sa candidature
Course à la succession au RCD à quelques jours du 6e congrès
Publié dans L'Expression le 15 - 05 - 2022

À moins d'un mois du congrès, un autre candidat à la présidence du parti s'est manifesté. Il s'agit de l'actuel secrétaire national à l'organique et aux élections, Mourad Biatour âgé d'une trentaine d'années.
Ce dernier vient d'annoncer sa candidature dans une vidéo diffusée sur le site du parti. Réputé proche du l'actuel président du parti, Mohcine Belabbas. Il s'engage à préserver l'autonomie du parti et à élargir sa base militante. Rappelons qu'un nouveau président sera élu par les congressistes le 3 ou le 4 juin prochain.
Athmane Mazouz qui a été le premier à annoncer son ambition, dans une lettre adressée aux militants, de prendre les rênes du parti, a déjà entamé sa campagne électorale.
L'ancien député du parti à Béjaïa a affiché les grandes lignes de son programme qui s'inscrit dans la continuité des idéaux et principes défendus par le RCD depuis sa création. «Le parti a déjà une identité qu'il faut préserver. J'essaierai de renforcer l'apport de la jeunesse et d'insister sur la complémentarité générationnelle», a-t-il plaidé.
Il aura désormais en face de lui, le jeune Mourad Biatour qui reste pour beaucoup un nouveau jeune loup ambitieux. Arrivé au RCD il y a environ une dizaine d'années, il a gravi les échelons très rapidement au sein du parti, en devenant membre du secrétariat national chargé de la communication, puis secrétaire national à l'organique et aux élections. D'après les responsables du parti, la liste des candidatures reste toutefois ouverte, jusqu'au congrès.
Le 6ème congrès permettra au parti d'élire son nouveau président et de capitaliser son expérience et accompagnement du Hirak.
Elu pour un deuxième mandat à la majorité écrasante par les congressistes du parti lors du 5eme congrès tenu en février 2018, Mohcine Belabbas a décidé de ne pas briguer un troisième mandat à la tête du parti. Selon le communiqué sanctionnant la réunion du secrétariat national du parti, les préparatifs du 6ème congrès ordinaire du parti suivent leur cours normal. Les assemblée générales électives des congressistes ont été tenues et les délégués au congrès de l'ensemble des wilayas sont connus tandis que les pré-congrès régionaux se tiendront durant la deuxième quinzaine de ce mois de mai. Les textes (programme et statuts) qui seront soumis aux débats lors du prochain congrès ont été transmis aux structures locales, indique-t-on.
Les demandes d'autorisations administratives des sites(la Mutuelle des matériaux de construction de Zéralda), qui abriteront les travaux du congrès ont été introduites, ajoute-t-on.
Partenaire des forces du Pacte pour l'alternative démocratique (PAD), le RCD s'investit dans le regroupement des partis politiques pour construire un rapport de force. Plusieurs cadres du parti, dont Mohcine Belabbas et Atmane Mazouz, ont eu maille à partir avec l'appareil judiciaire.
Le président du RCD a été placé sous contrôle judiciaire par le juge d'instruction près le tribunal d' Hussein Dey (Alger) dans le cadre de l'affaire du décès d'un ressortissant marocain qui effectuait des travaux à son domicile. Il a vu son immunité parlementaire levée en décembre 2020 à la demande du ministère de l'Intérieur.... Enfin, Mohcinre Belabbas est arrivé à la tête du parti en 2012 après le retrait du docteur Saïd Sadi., fondateur du parti en 1989.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.