Rachad-MAK: le mariage incestueux    6 et 4 ans de prison pour Ould Abbès et Barkat    Loukal rattrapé par la justice    562 véhicules livrés    Les start-up pour briller    Les bateaux «fantômes» d'Algérie ferries    Ces obstacles à franchir    Une délégation américaine à Caracas pour parler «agenda bilatéral»    L'Iran confirme des pourparlers à Doha    Luis Suarez à River Plate?    Bouchouareb première recrue    Ça brûle au conseil d'administration    Bouira sérieusement impactée    «Chaud» sera l'été...    Nouvelles filières pour les matheux    Du 30 juin au 5 juillet à Oran et Sidi Bel Abbès    Freestyles et punchlines au rendez-vous!    «M'tember» exposition collective    JM-Oran-2022 (4e journée): programme des athlètes algériens    JM-2022-Oran : les Algériens de la lutte libre sortent sans médaille    JM-Oran-2022 / Football (Gr.A/2e journée) : Algérie-Maroc (0-2)    Sortie de la 50e promotion à l'Ecole de Commandement et d'Etat-major de Tamentfoust à Alger    Voyage à travers l'histoire des monnaies anciennes des pays participant aux JM Oran-2022    Industrie pharmaceutique :196 unités de production locale de médicaments et de dispositifs médicaux    Aménagement des horaires de travail de 07h00 à 15h00 pour les wilayas du sud du pays    Zones franches: dispositif administratif flexible et cahier des charges rigoureux pour garantir la transparence    Salon de l'Enseignement supérieur: vers l'instauration d'un enseignement de qualité pour l'édification d'une économie du savoir    187e anniversaire de la bataille de Mactaâ: pour rappeler l'héroïsme de l'Emir Abdelkader    Des températures caniculaires, mardi et mercredi, sur des wilayas du Sud du pays    Migrants africains tués par la police marocaine: l'OIM et le HCR expriment leurs "plus vives inquiétudes"    Conseil de la nation présentation du projet de loi définissant les règles générales applicables aux zones franches    Les colons attaquent encore Al-Aqsa    Les anciens ministres Ould Abbes et Barkat condamnés à 6 et 4 ans de prison ferme    Coup d'envoi de la 13e édition    Deux dossiers retenus pour la présidence de la FAF    JM: la présence de jeunes de la communauté nationale établie en France, très importante    CN: le président de la Commission des AE reçoit le président du Groupe d'amitié France-Algérie    Festival européen de musique: le groupe "Travel Diaries" enflamme le public    Exportations hors hydrocarbures: L'objectif de 7 milliards de dollars accessible    Face aux séismes    Alger: Incendie dans le parc de l'ETUSA, 16 autobus détruits    Sétif: Trois morts dans un incendie de forêt    Examens du BEM: Un taux de réussite de 55,98%    Football: Algérie-Maroc, aujourd'hui à 17h00: Les Verts pour la confirmation    A l'initiative de Mohamed Afane: La maison d'Oran d'Yves Saint Laurent retrouve une nouvelle vie    Alerte Algérie : le prisonnier d'opinion Mohamed Azouz Benhalima est en danger    Le mouvement des réformes (1986-1991), précurseur du Hirak    Carnage à Melilla ou l'épouvantail de l'immigration    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«L'Algérie est notre partenaire stratégique»
L'ambassadeur de Russie en Algérie, Igor Beliaev
Publié dans L'Expression le 26 - 05 - 2022

Les objectifs de l'opération de la Russie en Ukraine, le rôle «belliciste des Occidentaux et leur politique de deux poids, deux mesures», comme qualifiés par la représentation russe en Algérie, a été au centre d'une conférence de presse, animée, hier à Alger, par l'ambassadeur russe. Igor Beliaev a également abordé les questions sahraouie, palestinienne et malienne.
L'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie, s'est félicité de la position de l'Algérie sur l'opération militaire en Ukraine. Il a, à ce propos, rappelé que l'Algérie «est un partenaire stratégique dont les relations sont excellentes à tous les niveaux». Quant à l'éventuelle visite du président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Russie, l'ambassadeur Igor Beliaev a indiqué que «la visite de Son Excellence,le président de la République, Abdelmadjid Tebboune en Russie va constituer un autre exploit entre les deux pays où il y aura d'autres accords stratégiques plus substantiels que ceux signés en 2001».
Le diplomate russe a mis l'accent sur la situation qui prévaut en Ukraine et les objectifs de la Russie sur le plan militaire. À ce propos, il a rappelé que «la Russie a une opération spéciale en Ukraine. Cette opération consiste à mettre un terme aux risques stratégiques de notre Sécurité nationale. Après 8 années de négociations avec le régime putschiste en Ukraine, les nazis d'Ukraine ont exploité la situation pour mener leur sale guerre contre les populations de Donbass», a-t-il affirmé. Dans un entre registre, Son Excellence, Igor Beliaev, a rappelé que les dirigeants ukrainiens avaient bénéficié de l'aide en armes de la part des pays occidentaux et de leur expertise dans «le but de fabriquer une bombe nucléaire». Il a ajouté que «lors de l'opération militaire, l'armée russe a mis la main sur 30 laboratoires chimiques dont l'usage n'est pas conventionnel et qui s'inscrit en porte-à-faux par rapport à la légalité internationale». Pour l'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie, les déclarations de la part des responsables européens, américains et britanniques se poursuivent dans le contexte que la «victoire doit être remportée sur le champ de bataille et que la Russie doit subir une défaite stratégique et qu'il est impossible de lui permettre de gagner», a-t-il mentionné. Selon lui, les Occidentaux mènent une guerre contre la Russie en Ukraine. «Leurs médias présentent la situation en recourant aux mensonges et à la désinformation éhontée», a-t-il assuré. Les causes sahraouie et palestinienne ont été abordées lors de ce point de presse animé par l'ambassadeur de la Fédération de la Russie en Algérie. Dans ce sens, Son Excellence, l'ambassadeur Igor Beliaev, a déclaré à ce propos que «la cause sahraouie et palestinienne et d'autres causes relevant du droit à l'autodétermination dans le monde, montrent on ne peut clairement que «l'Occident joue au jeu du deux poids, deux mesures. sachant que la question palestinienne est tranchée au niveau des Nations unies comme c'est le cas pour la question sahraouie. La Russie demande l'application des résolutions onusiennes à ce propos et se référer à la légalité internationale», a-t-il rappelé. La situation au Mali a été à son tour abordée par l'ambassadeur russe en Algérie. Il a déclaré dans ce sens que «le Mali a été le théâtre d'une crise qui a aggravé davantage la situation du peuple malien. Mais maintenant les choses commencent à rentrer dans l'ordre et les autorités maliennes arrivent à maîtriser une grande partie de leur territoire qui était la proie des groupes terroristes», et d'ajouter «nous plaidons pour une solution entre Maliens? loin de l'intervention des forces étrangères, dans les affaires des pays africains. C'est la raison pour laquelle nous soutenons l'accord d'Algér pour la résolution de la crise malienne», a-t-il conclu.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.