Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Des milliers de «Matoubistes» à taourirt moussa
24ème anniversaire de l'assassinat du rebelle
Publié dans L'Expression le 26 - 06 - 2022

Ils sont venus de partout: Alger, Béjaïa, Boumerdès, Oran, Bouira, Tizi Ouzou, Sétif, etc. pour rendre un vibrant hommage à leur chanteur préféré et à l'un des plus grands militants de la cause identitaire amazighe et de la démocratie.
Matoub Lounès, assassiné le 25 juin 1998, a encore drainé des foules immenses hier. Il a aussi rassemblé. Pour la 24ème année consécutive, les fans de Matoub n'ont pas raté ce rendez-vous annuel devenu incontournable, voire sacré.
À la première heure, hier matin, la route qui mène de Tizi Ouzou-ville au village Taourirt Moussa a été prise d'assaut par ceux aux yeux desquels Matoub est un repère et un symbole dont ils ne cessent de s'abreuver depuis toujours. Comme d'habitude, deux escales se sont imposées aux milliers de visiteurs: Tala Bounane, lieu de l'assassinat du rebelle et Taourirt Moussa, village natal de l'artiste assassiné.
Les visiteurs ont déposé des gerbes de fleurs aux deux endroits dans un climat de vive émotion. Mais c'est surtout au village Taourirt Moussa que l'affluence a été des plus grandioses.
L'émotion également. Des citoyens, toutes tranches d'âge confondues, des femmes, des vieilles, des enfants, tous faisaient escale devant la tombe de Lounès, en fredonnant ses chansons, posant pour une photo et déposant des fleurs avant de céder leurs places aux suivants. Parmi les personnalités politiques présentes à ce recueillement, on peut citer le tout nouveau président du Rassemblement pour la culture et la démocratie (RCD) Athmane Mazouz, l'ancien Premier secrétaire du Front des forces socialistes (FFS) Ali Laskri, etc. Des artistes aussi étaient au rendez-vous ainsi que d'anciens joueurs, notamment ceux de la JSK, club fétiche de la Kabylie dont Matoub était un fervent supporter.
La cérémonie de recueillement d'hier a connu son summum quand les responsables et les animateurs de la Fondation Matoub ont déposé une gerbe de fleurs sur la tombe du rebelle au moment où sa voix résonnait à des centaines de mètres à la ronde tout comme ses portraits étaient brandis à l'infini par les présents.
«Assa azekka, Lounès yella yella», était le slogan qui revenait le plus sur les lèvres des visiteurs, montrant ainsi, si besoin est, l'immortalité d'un artiste qui a marqué les esprits comme personne d'autre ne l'a fait et qui a chanté la vie sous toutes ses facettes mieux qu'aucun autre. Jusqu'à 15 heures, les amoureux du rebelle affluaient encore à Taourirt Moussa, un village devenu mythique au fil des années et que Matoub a immortalisé à sa manière, dans plus d'une chanson.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.