L'Algérie pays à fortes potentialités    Les attentes prononcées des professionnels    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    La nouvelle stratégie    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les incendies de retour    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Inondations au Soudan: l'Algérie présente ses condoléances    Ligue 1/CS Constantine: Madoui restera l'entraîneur de l'équipe    Soudan: au moins 52 morts dans des inondations    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    L'Algérie présente ses condoléances    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    Une association sahraouie condamne les violations de l'occupant marocain contre la famille du militant Ghali Bouhela    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Jeux de la Solidarité Islamique: l'Algérie s'incline face à l'Arabie saoudite (2-1)    Journée nationale de la poésie: riche programme en hommage à Moufdi Zakaria    Maroc: plus de 60% des jeunes diplômés universitaires sont au chômage    Egypte: 41 morts dans l'incendie d'une église au Caire    Secousse tellurique de magnitude 2,5 degrés dans la wilaya de Tipaza    Onze foyers d'incendies enregistrés ce dimanche à travers six wilayas    Festival de musique et chant Chaouis de Khenchela: la 10è édition en août    Tennis-Coupe Davis (Groupe 3 / Zone Afrique): "Excellente organisation ", estiment les participants    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Lancement d'une campagne nationale de sensibilisation à la bonne utilisation du GPLc    AS Rome : Mourinho se félicite du mercato    Régénération verte    Plusieurs wilayas concernées: Températures caniculaires et mises en garde    Pr Mahyaoui - Covid-19: l'épidémie n'est pas encore terminée    L'inversion des rôles et l'Etat    Après deux ans de suspension: Le Salon international du tourisme de retour    Hors jeu semi-automatique: Un nouveau test avant le Mondial 2022    Port d'Oran: 4.250 portables saisis    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    Contours du nouveau socle de la société civile    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    New York : Salman Rushdie «poignardé au cou»    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les contractuels maintiennent la pression
Ils réclament le renouvellement de leurs contrats et leur insertion
Publié dans L'Expression le 30 - 06 - 2022


Un peu plus d'une centaine de personnes, hommes et femmes, ayant des contrats d'emploi des dispositifs de l'activité d'insertion sociale (Dais), l'insertion professionnelle (Daip) arrivés à expiration se sont rassemblés, hier, ils ont manifesté devant le siège du ministère du Travail de l'Emploi et de la Sécurité sociale. Une énième action de protestation de ces jeunes qui sont venus de plusieurs wilayas du pays pour réclamer le renouvellement de leurs contrats et leur insertion. Les récentes promesses de la tutelle qui les avait reçus il y a un peu plus d'un mois n'ont pu aboutir au désamorçage de la situation. Un groupe du collectif des manifestants a été accueilli, le 16 mai dernier, au siège du ministère. Espérant le gel de ladite action, des responsables de la tutelle avaient, après le round serré des négociations, promis le recrutement des protestataires, en priorité, dans le cadre du système d'information de Wassit destiné à moderniser les services de l'Anem. Mais cette promesse ne répond pas à toutes les revendications soulevées, comme le souligne le collectif des contractuels. Ces derniers qui refusent d'«enterrer la hache de guerre», ont catégoriquement rejeté ladite promesse de la tutelle. En sus de leur permanisation et du renouvellement de leurs contrats de travail, les protestataires revendiquent la comptabilisation de leurs années d'exrcice dans l'expérience professionnelle et la retraite. Ils réclament, en outre, la suppression de la condition d'âge, qui stipule que les postulants aux contrats de la DAS doivent avoir moins de 35 ans. Malgré la chaleur, la foule ayant marqué le point hier a été plus nombreuse que la précédente. «Comme vous pouvez le voir, des nouveaux ''militantes et militants'' se sont joints à notre collectif», dira Abderrahmane, un jeune venu de la wilaya de Boumerdès. Il n'est pas le seul contractuel qui percevait un salaire dérisoire, en dépit du fait qu'il possède un diplôme universitaire. C'est également le cas de Réda, qui a parcours des centaines de kilomètres afin de rejoindre la capitale. Notre interlocuteur est venu de la wilaya de Guelma. Ce jeune, âgé 33 ans, est détenteur d'une licence en sciences juridiques et administratives. C'est un ancien employé contractuel, bénéficiaire du dispositif PID. Réda a travaillé pendant deux ans à la Maison de jeunes sise dans sa ville natale à ladite wilaya, depuis novembre 2016. À la fin de son deuxième contrat, en novembre 2016, Abderrahmane, qui percevait un misérable salaire de 9000 DA a été renvoyé. Les employés contractuels bénéficiaires du dispositif Dais sont également dans une situation précaire. «J'ai travaillé pendant 6 années dans le secteur de l'éducation. Après la fin de mon contrat, on m'a montré la porte de sortie. C'est de la «hogra» pure et simple!», témoigne Aïcha. Cette dernière, qui percevait un salaire de 6000 DA par mois, est titulaire du Brevet de technicien supérieur en secrétariat de direction. Plus précaire que ça, tu meurs! La situation de ces jeunes est un vrai drame social pour cette catégorie de jeunes qui demandent aux autorités d'intervenir afin de trouver des solutions urgentes quant à leur avenir professionnel «incertain».

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.