Merabi participe au lancement du projet de réhabilitation du Lycée professionnel d'amitié Niger-Algérie    Alger: sensibilisation à la rationalisation de la consommation de l'électricité    Conseil de sécurité: consultations sur le Yémen    Ghaza: un sit-in de solidarité avec les prisonniers palestiniens    CAN-2023 (U23) (qualifications): tirage au sort jeudi au Caire    Plages de Tlemcen: près de 2 mns d'estivants recensés en juin et juillet    Jeux de la Solidarité Islamique/Natation: Syoud décroche une 2ème médaille d'or    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    Alimentation de bétail et de volailles: rappel de l'exemption de la TVA des opérations de vente des matières et produits entrant dans la fabrication des fourrages    Le ministère la culture célèbre la Journée nationale de la poésie en août    Etusa: ouverture d'une nouvelle agence commerciale au niveau de la station du 1er Mai    Parution d'une publication dédiée à l'histoire de la participation algérienne aux Jeux Olympiques    Said Chanegriha préside la cérémonie d'ouverture    11e Festival culturel du Chaâbi : une pléiade d'interprètes rappellent le génie créatif de Mahboub Safar Bati    NC Magra: Le maintien comme unique objectif    Après un gel des activités durant ces deux dernières années: Du nouveau pour le montage d'appareils électroménagers    Naftal: 660.000 véhicules roulent au GPLc    Onze foyers d'incendies enregistrés à travers six wilayas du pays    Une voiture dérape et chute d'un pont : un mort et un blessé    Etres pensants et animalité    Optimisme interdit ?    RC Relizane - Bilans adoptés et démission du président du CSA: Les responsables du désastre tenus de rendre des comptes    Salman Rushdie, les médias et les amalgames...    Rentrée ratée pour le Barça et Lewandowski    Le Hamas en appelle aux organisations internationales    L'Algérie pays à fortes potentialités    Ces entreprises qui ne connaissent pas la crise    Plus de 4 millions de demandeurs    La nouvelle stratégie    danger permanent    Des chiffres toujours en hausse    Les essais techniques lancés fin août    41 morts dans l'incendie d'une église du Caire    Nouveau coach, mêmes ambitions    Manchester United s'effondre    Une soirée cent pour cent Zenkawi style!    Egypte, 23 juillet 1952. Coup d'Etat ou révolution ?    L'Algérie présente ses condoléances    Décès du journaliste italien Piero Angela: Goudjil présente ses condoléances    Le CN prend part à une séance sur la participation des jeunes à la vie politique    Le jeune prodige palestinien Mohamed Wael El Bessiouni enchante le public algérois    Salman Rushdie sous respirateur après avoir été poignardé    Grand engouement à Ath Mahmoud et à Ath Boumahdi    40 départs de feu en trois jours    Une question toujours d'actualité    Ghannouchi sur le départ ?    Journée nationale de l'ANP: Toufik, Nezzar et plusieurs généraux à l'honneur    Remaniement : le suspense est à son comble !    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les pros ou les charlatans?
«1,2, 3, viva l'Algiré!»
Publié dans L'Expression le 03 - 07 - 2022


Lorsque nous tombons, par hasard, au gré de la navigation, sur les réseaux sociaux, sur des vendeurs de vent, il nous est parfois plus qu'ardu de nous retenir, de leur répondre sur place afin de les sensibiliser sur les bêtises crachées durant une bonne heure, à la face de centaines de milliers de crédules et autres naïfs, qui avalent, sans tiquer, tout ce qui se dit, notamment sur l'EN, son encadrement et surtout ses dirigeants! Pourtant, sur les terrains foulés par les camarades d'Adam Ounès et plus près de nous, le second Adam, nous citons sans complexe Zorgane, le fils du talentueux et joueur de classe, Malik, l'ex- star de l'ESS, la preuve a été faite sur place. Evidemment, il y a les faux pas, cruciaux, que nous ne pourrons jamais oublier, mais il n' empêche que nos «Verts» ont eu beaucoup de succès. C'est dire la valeur de notre EN que seuls les gens de mauvaise foi, afin de gagner le maximum de dinars, attaquent à toute heure, pour simplement faire le buzz! C'est à la limite, une position dégoûtante, ignoble, repoussante, affreuse, méchante et extrêmement basse, plus basse que les caniveaux! Critiquer, oui, messieurs-dames, mais critiquer avec en guise de cerise sur la gâteau, l'invective, l'insulte, l'insinuation, l'envie et la malhonnêteté! C'est vraiment trop pour une soi-disant liberté d'expression, un concept qui est mal utilisé chez nous par une frange de citoyens, pour lesquels nous réclamons un peu de «clémence divine» et pardonner leurs graves fautes qui ne sont pas près de s'arrêter. S'en prendre à de jeunes Algériens qui ont commis le grave crime d'être nés sous d'autres cieux, est tout simplement comique. Il y a des consultants grassement payés, pour verser leur venin sur ceux qui les ont empêchés, un jour, d'endosser le maillot national. Il y a des consultants qui n'osent même plus prononcer le nom de «Djamel Belmadi», par simple jalousie. D'autres qui, au lieu de nommer l'infatigable jeune milieu de terrain, Zerrouki, disent, toute honte bue, avec une féroce haine: « Le gosse qui a les cheveux longs» ou, pis encore: «L'autre», «le Hollandais»! C'est quoi ça? Passons! Au stade Dar Es-Salaam, la chambrée d'Algériens qui se trouvaient sur place a crié son immense joie et sa fierté d'être algérien; des Algériens venus, évidemment, du nord de l'Afrique, parce que ne l'oublions pas, Tamourth est la porte de l'Afrique! La gagne est en passe d'être un mot «algérien», que beaucoup d'autres personnes pourront, dans un proche avenir, utiliser à volonté! L'essentiel, est que le «Onze» national soit sur la bonne voie, malgré les revers et autres magouilles enregistrés de la dernière CAN 2022 et les barrages du Mondial 2022. Nous n'allons pas nous éterniser sur le sort d'une Coupe du monde ratée, par exemple, l'Angleterre, Championne du monde (en 1966 et encore grâce à un coup de... sifflet du referee) une seule fois dans sa vie de première nation qui inventa ce jeu planétaire! Les Pays-Bas, l'Italie, la Russie, l'Irlande, et autres Suisse, Portugal et l'Espagne avaient déjà connu l'amertume du ratage, et ils n'en sont pas morts. Pour certaines de ces nations du foot, elles sont revenues à un meilleur niveau! Avec nos jeunes, nous nous préparons à de meilleurs résultats, et personne ne pourra nous contredire, pas même le anti- Belmadi, celui-là même qui a barré le chemin des chemins sinueux pour rechercher les scoops, si attendus par les fans, qui sont pourtant à l'abri de certaines machinations, lâchées en vue de déstabiliser le staff en poste. Ils sont allés même jusqu'à fabriquer des fake news, annonçant le probable retour de Vahid Halilhodzic, l'actuel coach des frères marocains! Ces histoires à dormir debout, ne sont pas avalées par le public qui sait d'avance, que « celui qui t'a vendu pour une fève, on le lui rend, en le revendant, par ses épluchures»! Toujours concernant les enragés contre le coach national, dénonçons, les mauvaises nouvelles, tel le retrait de l'EN de Riyad Mahrez, ou le retour des privilèges, comme par exemple, l'obtention de la part de Djamel Belmadi, des infos, des déclarations, et autres scoops de 1ère main, les voyages gratuits, par avion, et autres, cafés, sandwichs! Sans trop nous étaler sur les clowneries relevées, lors de la dernière AG, du côté de nos chers dirigeants de la FAF, il reste seulement à voir un coup de reins des responsables nationaux qui sont tenus de régler ce problème de choix de futurs dirigeants de notre football. Nous ne nous permettrons jamais d'interférer dans les attributions techniques de Belmadi, seul maître à bord du bateau «Sélection nationale d'Algérie», en compagnie de tous les membres du staff. Mais nous nous permettrons toutefois, de signaler ce qui ne marche pas, sur les terrains, surtout avec ces histoires d'arbitrage! Par exemple, Islam Slimani, le capitaine des «Verts» n'aurait jamais dû écoper d'un carton jaune, après 2mn45 de jeu! Pour la simple raison que Monsieur l'arbitre est le seul patron des lieux, et que jamais, au grand jamais, il ne reviendra sur ses décisions: que cela soit compris, et bien compris. Se chamailler avec l'arbitre, ou ses assistants, ne sert jamais les intérêts du joueur- rouspéteur: au contraire, il risque de gonfler ses partenaires, se dégonfler auprès des adversaires et perdre dans la foulée, la victoire, ou le match nul, tant espéré! Ces conseils s'adressent particulièrement aux jeunes Kadri, Zerrouki, Amoura, Tougaï, Riad, pas Mahrez, mais Benayad, et Zorgane. Alors, à l'intention des joueurs qui ont la protestation au bout du pied, nous vous conseillons humblement, une bonne fois pour toutes, de mettre hors de portée les protestations auprès des arbitres et de s'occuper uniquement de gagner les matchs, en continuant à vous dépenser vaillamment, sans vous occuper du reste, pour le plus grand plaisir des puristes! Sans plus! En attendant de vous revoir sous de meilleurs auspices, un coucou est adressé à Benlamri, Feghouli, et autres Brahimi, Zeffane, Attal, que nous saluons très bas, pour avoir tant donné à l'EN. Néanmoins, et même s'ils vont, peut être, s'exposer à un tir nourri de la part des fans du milieu de terrain de l'OL, Houssem Aouar, car, étant contre la convocation de ce joueur qui a dit non, il n'y a pas si longtemps à l'Algérie, ceux qui s'y opposent campent sur leur position. Ils arguent cela par le fait que le concerné a eu tout le temps nécessaire pour répondre favorablement à l'appel de son pays! Non, Monsieur a préféré réfléchir avant de dire non! Et comme le souligne fortement l'adage bien de chez nous qui dit: «Quel goût a laissé celui qui a boudé et revenu?» Non, Monsieur Aouar, vous avez tout gâché! Entre-temps, Ramiz-Larbi Zerrouki, et bien avant lui, Ismaïl Bennacer, sont venus sans réfléchir une seconde et occupé le milieu de terrain! Nous ne clôturerons pas ce papier, sans évoquer l'accueil fraternel à l'aéroport «Ahmed Ben Bella» d'El Bahia, de la délégation marocaine - soeur, venue participer aux Jeux méditerranéens d'Oran 2022, par le public algérien.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.