«Tebboune poursuit l'édification de l'Algérie nouvelle»    Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    L'ONU doit agir énergiquement pour stopper la politique criminelle de l'entité sioniste    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Démarrage timide dans la capitale    Le président Tebboune présente ses condoléances    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Quand la BD rencontre le sport...
«Mère Méditerranée, mer de tous les art». Collectif
Publié dans L'Expression le 13 - 08 - 2022

«Mère Méditerranée, mer de tous les arts» est un ouvrage réalisé par un collectif d'artistes de la Méditerranée, accompagnant les 19èmes Jeux méditerranéens d'Oran 2022. Publié aux Edition Dalimen, l'album comprend des planches de BD de 19 artistes issus du pourtour de la Méditerranée. Il est le fruit de la collaboration entre le comité d'organisation des 19èmes Jeux méditerranéens d'Oran 2022 et les Editions Dalimen. L'initiateur du projet, celui qui a décidé d'associer la bande dessinée au sport, n'est autre que Salim Dada, le président de la commission des cérémonies d'ouverture et de clôture et l'animation des activités culturelles des JM 2022. Ce dernier affirme, dans la préface de cet ouvrage, signée le 04 juillet 2022: «Couleurs, senteurs, rythmes et génie méditerranéens,... fraîcheur de la mer, parfum de la nature, beauté de la légende, dureté de la réalité et optimisme pour l'avenir,... c'est le sentiment de liberté et d'enthousiasme que dégage la lecture des 96 pages de cet album...» et de poursuivre: «A travers une bonne vingtaine de bédéistes, de dessinateurs et d'artistes visuels venant de 15 pays du Bassin méditerranéen, maints sujets communs sont évoqués dans cet ouvrage: l'écologie, l'humanisme, l'olivier, le vivre ensemble, la paix, l'immigration clandestine, la culture, l'art, l'amitié entre les peuples, l'esprit méditerranéen, etc.» et de renchérir: «Rêve légitime d'hommes, de femmes et d'enfants, espoir d'une vie meilleure, loin de la faim et de la guerre: Mare Nostrum est un rêve /illusion qui pour beaucoup tourne au cauchemar. Le poète arabo-sicilien Ibn Hamdis n'a cessé de remémorer sa mère patrie, la Sicile, non sans douleur de la séparation et de nostalgie suite à son exil forcé. Il nous rappelle qu'au XIIe siècle, le sens de l'immigration était: du nord vers le sud. Tout immigrant, forcé ou obligé de partir, emporte une partie de sa patrie partout où qu'il aille.». «Mère Méditerranée, mer de tous les arts» sort ainsi dans un contexte des plus particuliers. Il s'agit, en effet, de célébrer la ville d'Oran, «hôte de l'édition 19 des Jeux méditerranéens», qui «accueille la deuxième édition algérienne après celle d'Alger en 1975», avec ses «25 pays participants qui se sont produits sur la pelouse du complexe olympique d'Oran», devenue, à son tour «un Mare Nostrum accueillant la parade des nations dans un moment phare et fort de la cérémonie d'ouverture des Jeux Méditerranéens».
Des sujets importants abordés
L'album s'ouvre avec le pays hôte, c'est-à-dire l'Algérie et les planches de l'artiste autodidacte Bouchra Mokhtari qui nous invite à la suivre à travers une visite guidée de sa ville Oran. Bouchra Zozo nous introduit ainsi en texte puis en photos accompagnées de dessins dans les différents endroits de ses souvenirs d'enfance, dans Wahran.
L'Albanie, qui suit, est quant à elle représentée par deux dessinateurs, Florian Bregu et David Kryemadhi à travers des dessins en noirs et blanc bien émouvants. S'ensuit la Bosnie-Herzégovine avec Alija Balta qui nous présente en dessin la belle rivière bosniaque-Herzégovine, Buna, qui est en danger de destruction par des magnats qui ont «l'intention de construire des mini centrales hydroélectriques sur les canaux de Buna, ce qui mettrait en danger tout son écosystème».
La Croatie est représentée pour sa part, par Matija Piscacic qui nous présente les aventures de Luca et Noa, les enfants d'un roi dans une vieille ville méditerranéenne... L'Egypte se décline quant à elle avec des dessins en noir et blanc, signés Mona Sonbol qui donne à voir trois filles discutant autour de la mer Méditerranée..
L'Espagne est pour sa part représenté par le jeune artiste Adrian Jakupi del Moral qui nous dévoile ses somptueuses planches de dessins de sa BD intitulée «leur promise».
La France est présente via deux dessinateurs. Le premier Sébastien Chebret nous donne à voir des peintures du Périgord noir mais aussi d'Alger la Blanche...le second dessinateur français, n'est autre que Philippe Brocard, grand ami de l'Algérie. Il est aussi notamment le président du festival «Lyon Bd».
Dans l'album «Mère Méditerranée, mer de tous les arts», il nous fait découvrir avec humour les aventures du chien «Choupie qui arrive à Alger pour une mission de la protection de la mer et de l'environnement, mais aussi en même temps que les Jeux méditerranéens, donc envie de pouvoir faire les
deux...». L'Italie est, quant à elle, présente avec deux artistes. D'abord Alessandra Marsili qui nous donne à lire et à voir «une leçon sur la nature», via de jolis dessins en bleu, à propos des tortues qu'il faut protéger dans la mer Méditerranée
«parce qu'ils mangent du plastique»....Virginio Vona pour sa part est un habitué du Fibda. Artiste peintre et auteur de BD, il s'est distingué en publiant déjà cinq albums publiés avec le scénariste français Lah-Hel formant un duo de choc à chaque participation au Fibda...Dans cet album, il propose des dessins bien mystérieux, pleins de philosophie de vie.
Gani Jakupi, auteur de BD et directeur du festival Gran fest du Kosovo nous introduit quant à lui dans un univers fait de paysage vert, marron et d'olives..
Des dessins et des sensibilités
L'album se poursuit avec d'autres passionnantes planches, oeuvres d'artistes en provenance de Macédoine du Nord, du Monténégro, du Portugal, de la Serbie, de la Slovénie et enfin de la Tunisie.
À noter que ce beau livre de BD est agrémenté de la biographie de chaque artiste, avec, en sus en ouverture, des images colorées représentant leurS pays respectifs.
Les textes de présentation de chaque artiste et de son pays d'origine, indiquent, en outre, la première année de sa participation aux JM et le nombre de sportifs participants cette fois aux JM 2022 d'Oran.
Un album bien sympathique qui donne à voir des visions et des illustrations bien différentes de ce qu'est le dessin et la bande dessinée en chacun de ces artistes au talent bien avéré.
Une façon bien ludique d'avoir marqué le coup en faisant se rapprocher deux mondes différents, à savoir l'art et le sport... Une bonne idée que cet album, une bonne idée de cadeau à offrir et un bon ancrage dans le temps, surtout, comme témoin de cette grandiose manifestation sportive...
Artistiquement votre!


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.