L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Visite de courtoisie chez Goudjil    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    L'Etat frappera d'une main de fer    Algérie-Ouganda: signature de deux conventions bilatérales pour le renforcement de la coopération diplomatique    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Accidents de la circulation en zones urbaines: 12 morts et 401 blessés en une semaine    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Championnats arabes de Cyclisme sur piste: l'Algérien Mohamed-Nadjib Assal en or    In memoriam Octobre 88    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Ligue1 - CSC-MCA : Un choc qui promet    Embrouille    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    En perspective de l'attribution des logements sociaux en cours de réalisation: Mise en service d'un nouveau logiciel pour l'étude des dossiers    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    QUESTIONS DE LANGUE(S) ET D'IDENTITE(S) !    Une semaine chargée pour l'ANP    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    Chercheurs en langue amazighe: une denrée rare    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Le FLN envisage des sanctions rigoureuses
Nouvelles dispositions statutaires
Publié dans L'Expression le 16 - 08 - 2022

Le FLN envisage d'appliquer des sanctions disciplinaires sévères à l'encontre de ses cadres et militants rendus coupables de violation de «nouvelles» dispositions statutaires.Celles-ci sont introduites par la sous-commission du règlement intérieur et des statuts du parti dans le sillage des préparatifs des prochaines assises. Les sanctions infligées aux cadres qui enfreignent ces nouvelles règles vont du simple avertissement, blâme, retrait des fonctions au sein du parti jusqu'à l'exclusion.
Dans ce contexte, la tenue d'un sit-in de protestation devant le siège national, du reste une action assez fréquente, peut être le motif d'exclusion du parti. À travers ces amendement apportés à l'article 26 des statuts, celui qui critique le secrétaire général du parti,aura commis une faute du «troisième degré» pouvant mener aussi à la radiation du parti. Pas seulement puisque ceux qui publient des commentaires relatifs à la gestion du parti sur les réseaux sociaux ou font des déclarations sur les plateaux de chaînes de télévision privées, sans l'aval des parties concernées, subiront le même sort.
Cet amendement viserait les parlementaires et autres cadres universitaires «indélicats». Ceux qui refusent de répondre à la convocation de la commission de discipline deux fois consécutives, risqueront également gros. Idem pour ceux qui se porteront candidats aux élections sur des listes d'autres partis. À la faveur de nouvelles dispositions, de l'article 28 des statuts, les membres du parti adhérents à d'autres organisations politiques nationales ou étrangères risquent également l'exclusion du parti. L'ensemble des sanctions suscitées, érigées en moyens de gestion stricte du parti, correspondent à des fautes dites de «troisième degré».
Les amendements en question seront proposés pour adoption lors du 11e congrès. Selon un membre du bureau politique, «ces sanctions disciplinaires seront prononcées à l'égard des fautifs ou des contrevenants, selon la nature des erreurs commises et la gravité des cas».
Dans cet ordre d'idées, le fautif peut se voir privé de son droit de vote comme de celui d'élire et d'être élu. Par ailleurs, le parti a procédé, récemment, à l'installation des comités de wilaya, préparatoires au 11e congrès du parti, dont la date de sa tenue sera annoncée après la finalisation de tous les préparatifs, entamés en mai dernier. Les statuts des partis définissent généralement les droits, les obligations de leurs membres et les procédures disciplinaires, ainsi que les organes et les procédures de prise de décision. À la lumière des amendements qui leur sont apportés, le choix du futur homme fort du FLN peut être du ressort des congressistes alors qu'il relevait constamment du comité central. Cette option vise à «tirer le tapis» sous les pieds des membres du comité central(C.C). La même sous-commission a mis fin définitivement au poste de président du parti. Rappelons que le poste de président d'honneur de l'ex-parti unique, a été occupé par le défunt Abdelaziz Bouteflika de 2005 jusqu'à sa chute en 2019. Revenir au principe d'une seule kasma par communes et d'une seule mouhafadha par wilaya, est une question entérinée également dans le sillage des préparatifs du 11e congrès. Le nombre des membres du comité central, qui est actuellement de l'ordre de 450, sera aussi revu à la baisse. Il est à noter que les cinq avant-projets de documents du congrès seront soumis au débat lors des congrès régionaux, programmés prochainement. Pour rappel, depuis le mois de septembre 2019, date de la démission de l'ancien SG Mohamed Djemaï, placé en détention provisoire pour ´´destruction de documents judiciaires et menaces», le FLN était dirigé par Ali Seddiki qui assurait l'intérim. Le 20 mai 2020, Abou El Fadl Baâdji a été plébiscité nouveau secrétaire général du parti du Front de Libération nationale (FLN) par la majorité des membres du comité central, réuni au Centre international des Conférences (CIC) au Club des pins (Alger). Au cours de cette séance, une résolution politique a été adoptée sur le report, à une date ultérieure, du 11e congrès du parti, initialement prévu le mois d'avril 2020. La pandémie du Covid-19 en est la raison principale avancée par la direction du parti.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.