Enseignement supérieur: renforcer la contribution des étudiants à leur formation universitaire à la faveur d'un modèle national en 5 phases    Sommet arabe: Guterres confirme sa présence, salue la contribution "exceptionnelle" de l'Algérie à la diplomatie mondiale multilatérale    D'importantes réalisations socio-économiques et des indicateurs prometteurs    CAC d'Annaba: lancement de la radiothérapie stéréotaxique pour la 1e fois en Algérie    Sommet arabe: les dirigeants arabes confirment leur participation    Triathlon/Championnat d'Afrique: l'Algérie décroche deux médailles    Le Conseil de la nation prend part à la réunion du Comité exécutif de l'UIP    Une délégation de cadres supérieurs de la DGSN se rend au siège de la Cour constitutionnelle    Codes communal et de wilaya: définir les responsabilités et les prérogatives des élus    Tlemcen: une encontre sur la société civile, la promotion du tourisme et la protection du legs culturel    Tenue mercredi à Alger de la 10e session de la Commission intergouvernementale mixte algéro-russe de coopération    Le développement sportif et les performances des JM d'Oran mis en relief    La Côte d'Ivoire veut récupérer Fofana    La tension monte d'un cran au Maroc    Rage: onze décès enregistrés en 2021    Foot (amical) Algérie-Nigeria: les Verts pour vaincre et convaincre    10 ans de prison ferme pour Anis Rahmani et Tahkout    Déclaration de politique générale du gouvernement: Renforcer les capacités du système national de défense    La chine donne son quitus    Un Palestinien assassiné par les forces d'occupation sionistes    L'Algérie soutient la candidature de la Palestine    Borne et les préoccupations de l'heure    Absurdité    «L'Algérie doit être construite par les algériens»    Que va faire l'Opep+?    Développement régional: La décentralisation comme clé de voûte    Industries: Priorité aux filières de substitution des importations    L'ESS sombre    Grosse inquiétude au Barça    On a évité le pire à El Bayadh    ASO Chlef: Des ambitions à la hausse    Efficacité des ressources et réduction de coûts de production: L'expertise allemande pour les PME algériennes    Démarrage timide dans la capitale    El Bayadh: Des tablettes pour 900 élèves du primaire    Cap Falcon : une femme morte et deux blessés graves dans une collision entre deux voitures    Campagne de dépistage à El Flay    El-Bayadh: Trois morts et un blessé grave dans un accident de la route    Onze ans de retard    De la marijuana à Zéralda    Le président Tebboune présente ses condoléances    Presse, amour et pouvoir    La pièce « Hna ou Lhih » participe    «C'est formidable d'échanger avec les lecteurs»    Des cadeaux attendrissants    Festival du théâtre amateur de Mostaganem: 35 troupes à la 53e édition    Il y a 60 ans était proclamée la République algérienne    Corruption: 10 ans de prison requis contre l'ex-wali de Skikda Fouzi Belhacine    «Gros» mots : les contre-chocs    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»
Le général d'armée Saïd Chanegriha
Publié dans L'Expression le 17 - 08 - 2022

Le général d'armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a soutenu qu'aucun pays dans le monde n'est à l'abri de ce fléau transnational. Une thèse que l'Algérie a toujours défendue en tentant d'informer et d'avertir la communauté internationale. Prenant part, hier, par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité, tenue à Moscou (Russie), Saïd Chanegriha a évoqué «les spécificités des défis sécuritaires auxquels fait face le continent africain», indique un communiqué du ministère de la Défense nationale (MDN).
Dans son intervention, le chef d'état-major de l'ANP a soutenu que du fait que «l'Afrique riche en ressources, avec une croissance démographique et des atouts considérables à l'instar de la biodiversité, des ressources souterraines, des réserves énergétiques et hydriques» se trouve «face à une situation complexe d'instabilité politico-économique engendrée par de nombreux défis sécuritaires et économiques». Un contexte, selon le général d'armée, Saïd Chanegriha, nécessitant «le soutien et l'accompagnement de la communauté internationale». Pour le chef d'état-major de l'ANP, cette situation fragile a déstabilisé un nombre de pays et impacté leurs économies et leur sécurité», faisant de l'Afrique «le fief des activités criminelles qui répandent la menace terroriste et la criminalité organisée transfrontalière multiforme». Devant cet état de fait, le général d'armée Saïd Chanegriha a interpellé la communauté internationale à prendre conscience de la dimension transfrontalière et des dangers de ce fléau. «Il est temps pour la communauté internationale d'être consciente de l'importance du maintien de la paix dans le monde, en se focalisant sur la sécurité humanitaire et en prenant en charge les véritables causes des crises dans le monde en général et en Afrique en particulier», a-t-il affirmé. Dans sa plaidoirie, le chef d'état-major de l'ANP a mis en avant l'expérience algérienne en la matière. «Je vous le confirme, aujourd'hui, que l'expérience acquise tout au long des années passées durant notre lutte contre le terrorisme, nous a prouvé que aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste et de ses ramifications, et que la lutte contre ce phénomène ne pourra jamais être du ressort d'un seul pays», a relevé le général d'armée.
Des propos qui réaffirment la thèse de l'Algérie depuis les années 90, quand elle combattait toute seule les groupes armés sous un embargo injuste ayant occasionné la perte de centaines de milliers de personnes. À ce titre, Saïd Chanegriha a souligné qu' «il est temps pour la communauté internationale d'être consciente de l'importance du maintien de la paix dans le monde». Dans son argumentaire, Saïd Chanegriha a cité plusieurs axes dont la prise en charge de «la sécurité humanitaire», «les véritables causes des crises dans le monde en général et en Afrique en particulier» et le renforcement des « capacités militaires», en vue, a-t-il précisé, d'atteindre «l'efficacité requise dans le domaine de la lutte contre le terrorisme et la criminalité organisée transfrontalière». Au début de son intervention, Saïd Chanegriha a remercié la partie russe pour son invitation à prendre part aux travaux de cette Conférence qui constitue une opportunité pour l'échange de points de vue et l'évaluation des sujets ayant trait à la sécurité internationale, estimant que cette conférence «reflète la bonne volonté de la Fédération de Russie à renforcer nos relations et constitue une opportunité pour l'échange de points de vue et l'évaluation des sujets ayant trait à la sécurité internationale».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.