UNPA: appel à la promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Djelfa, Touggourt et Hassi Messaoud: De l'huile, des cigarettes et des psychotropes saisis    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Grazie Meloni !    Une sérieuse alerte    Tension sur le lait infantile    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    «Le consensus est une exigence historique»    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    La contre-attaque par les chiffres    «La confiance du peuple a un coût»    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    La jeunesse algérienne consciente des questions décisives de l'heure    Situation au Burkina Faso: le Ministère des Affaires étrangères suit de près la situation des membres de la communauté algérienne dans ce pays    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    La Guinée se voit retirer l'organisation de la CAN 2025    Tébessa : ouverture du premier forum des jeunes d'Algérie    6e édition du REVADE: plus de 80 opérateurs attendus du 10 au 13 octobre    Le Président Tebboune préside dimanche une réunion du Conseil des ministres    Université: batterie de mesures pour améliorer l'enseignement et la recherche    Près de 186.000 agriculteurs ont bénéficié de contrats de concession à l'échelle nationale    Algérie-France: Consultations entre les deux pays    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Les chiffres de l'ANP    De la cocaïne à profusion    Le diagnostic doit être prématuré    Impératif soutien médiatique à la Palestine face à la propagande et à l'occupation sionistes    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Il reproduit les pratiques des groupes terroristes»
Le ministère des Affaires religieuses réagit aux déclarations de Raïssouni
Publié dans L'Expression le 18 - 08 - 2022

La voix de l'Algérie officielle commence à se faire entendre par rapport aux déclarations cyniques et provocatrices du président de l'Union internationale des ouléma musulmans l'(Uiom), le Marocain, Ahmed Raïssouni C'est MRW a réagi, à travers la commission des fetwas, rattachée ce département.
Cette instance a dénoncé fermement les «propos agressifs et irresponsables du président de l'Uniom, qui veut porter atteinte à la souveraineté des deux pays voisins, l'Algérie et la Mauritanie», précise-t-on. La commission de la tutelle a chargé le sbire du Makhzen, soulignant que «l'organisation en question est censée recourir à des discours modérés et à des déclarations qui s'inscriront dans le cadre de l'apaisement et du règlement des différends et non pas entretenir la discorde et la division au sein du corps musulman», a-t-on rappelé. Le communiqué du ministère des Affaires religieuses et des Wakfs est allé jusqu'à qualifier les déclarations de Raïssouni d'«actes d'agression à l'encontre de l'unité nationale, en recourant à un discours digne de celui des groupes terroristes extrémistes», et d'ajouter «Raïssouni débite gravement des inepties qui lui font croire que le djihad est un jeu que l'on pratique par fantasme et d'une manière caricaturale qui biaise le principe fondateur de la religion musulmane dont la tolérance et la fraternité constituent le maître-mot», souligne-t-on. Le sbire du Makhzen a usurpé la fonction de président de l'Union internationale des oulémas musulmans afin de faire passer des messages de guerre à l'adresse de l'Algérie, la Mauritanie et le Sahara occidental. La faillite du Makhzen, à tous les niveaux, a fait que le roi du Maroc n'a plus de cartes à battre pour pouvoir faire taire les manifestations et la mobilisation populaire qui ne font que grossir et s'élargir, au Maroc. Il a usé d'un stratagème via cette organisation pour manipuler la situation et détourner l'attention sur la grave crise qui frappe de plein fouet, le régime marocain du Makhzen, menacé d'explosion et de dislocation.
Raïssouni est l'un des pions du Makhzen pour faire oublier aux Marocains ce qui se trame dans leur pays comme avenir désastreux sur les plans politique, économique et social. Mais les choses ne se présentent pas de la sorte, surtout que l'Algérie n'est pas un pays où la menace ou le chantage peuvent servir à la faire taire ou la pousser à changer ses positions sur la question de la souveraineté des pays et l'autodétermination des peuples en général et du peuple sahraoui en particulier; Raïssouni botte en touche, ses dernières déclarations vont lui coûter son éviction en bonne et due forme de son poste à la tête de la présidence de l'Union. Cette attitude, qui rompt avec la tradition diplomatique, aura des conséquences néfastes quant aux rapports déjà détériorés, entre l'Algérie et le Maroc, mais l'isolement sera encore renforcé par d'autres pays de la région, à commencer par la Mauritanie qui se voit agressée dans sa souveraineté en tant qu'Etat par le cynique et vassal du Makhzen.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.