Chanegriha met l'accent sur l'impératif d'adopter des critères objectifs lors de la désignation dans les postes et les fonctions    Le Directeur général de la sûreté nationale inaugure plusieurs structures de police à Oran    Gestion de la crise sanitaire : Carte blanche pour le wali de Sétif    494 nouveaux cas confirmés et 7 décès en Algérie    Ouargla : le commissaire divisionnaire Bouziane Bendaida installé au poste de chef de sûreté de wilaya    RESERVES ENERGETIQUES : Le président Tebboune ordonne l'exploitation de tous les gisements    LE PREMIER MINISTRE A SIDI BEL ABBES : ‘'Encourager l'implication des jeunes dans le travail''    LE MINISTRE DU TRAVAIL AFFIRME : Un déficit de 68000 milliards de centimes à la CNR    Une base militaire à nos frontières est une escalade    Ali Ghediri entame une grève de la faim    Le FFS pourrait quitter le PAD    Ahmed Ouyahia transféré au CHU Mustapha Pacha    Le Premier ministre à Sidi Bel-Abbes : redonner à l'agriculture la place qui lui sied    ACCIDENTS DE LA CIRCULATION : Deux morts et 128 blessés en 24 heures    ORAN : Quatre communes d'Ain Türck sans eau depuis 15 jours    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Vladimir Poutine    Troubles au Mali: les représentants de l'UA, Cédéao, ONU et UE appellent à "la retenue"    Industrie: Tebboune ordonne de promulguer les cahiers des charges avant le 22 juillet    Boukadoum en visite de travail lundi en Tunisie    «La situation dans la wilaya n'est pas catastrophique»    Sonatrach revoit sa stratégie de gestion    Démantèlement d'un réseau de trafic d'armes    Un travailleur humanitaire tué dans l'ouest du pays    Les offrandes de Mahrez    La FAF prête à payer, mais sous condition    L'échéance repoussée d'un mois à l'autre    Hommage à Idir, symbole de toute une génération    Zoom sur la culture, la nature et la beauté du pays    Sur les traces de "Femmes ayant marqué l'histoire de l'Algérie"    Fête de l'indépendance: le Président Tebboune reçoit les vœux des présidents de plusieurs pays    Un peuple indépendant en mal de souveraineté (2e partie et fin)    Les grands chantiers de réformes pour créer un nouveau modèle de croissance    MC Oran : Les supporters du club mettent leur grain de sel    Ligue des champions d'Afrique : Le Cameroun refuse d'abriter le Final 4    Concours du meilleur design de timbre-poste: les délais de participations prolongés    USM Bel-Abbès: Quatre milliards de centimes bloqués    Artiste-peintre et professeur de dessin: Vibrant hommage à El Hachemi Mohamed    Atatürk immolé à Sainte-Sophie    Crackers fromage-noix    Hommage au frère Belaïd Abdesselam    Banalisation de la mort jusqu'à quand ?    «Officiellement, je ne serai plus en place à compter du 24 juillet»    Meziane buteur, Benghit exclu    Zeghlache donne les raisons du transfert de Boussouf    REPLIQUE AU TWEET DE MARINE LE PEN    Arnaque à la communication !    La reconversion des seconds couteaux    "Les médias publics doivent se réorganiser "de manière profonde"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Temmar effectue les dernières retouches
PRIVATISATION DE L'ENIE
Publié dans L'Expression le 23 - 12 - 2007

Il s'agit d'un partenariat entre la firme sud-coréenne LG et Enie-Sidi Bel Abbès.
La privatisation de l'Entreprise nationale des industries électroniques (Enie) se précise. Le ministre de l'Industrie et de la Promotion des investissements, Abdelhamid Temmar, s'est rendu hier à Sidi Bel Abbès pour effectuer les dernières retouches de cette opération. C'est le leader mondial de l'électronique et de l'électroménager, LG, qui a manifesté son intérêt pour la reprise de cette entreprise. Les responsables de cette firme sud-coréenne ont précisé à maintes reprises qu'il s'agit d'un partenariat.
Les deux entreprises projettent de monter une société mixte. «Tout est une question de timing», avait déclaré récemment le directeur général de LG Electronics Algérie, D S. Ahn, à propos de la finalisation de ce joint-venture. En fait, la firme sud-coréenne a entamé dans ce sens des négociations avec le ministère de l'Industrie et de la Promotion des investissements, couronnées par la signature d'un protocole d'entente entre les deux parties. S'agissant du niveau de participation, le gouvernement algérien a souhaité que l'apport de LG soit beaucoup plus un apport en management et en transfert technologique que financier.
Un choix justifié par l'aisance financière dont jouit actuellement notre pays.
Cette initiative entre dans le cadre de la politique gouvernementale qui vise la création d'un pôle industriel dédié à l'électronique dans la région de Sidi Bel Abbès. Les représentants de LG Electronics Algérie estiment que si le planning est respecté d'ici la fin 2008-début 2009, le partenariat sera entièrement réalisé.
LG Algérie vise, selon son patron, la fabrication sur le site de l'Enie de 350.000 unités par an de produits électroménagers. La priorité sera la satisfaction des besoins du marché local.
L'exportation fera partie de la deuxième étape. Notons que Enie-Sidi Bel-Abbès a lancé un ambitieux projet visant à élargir son champ d'activité à la fabrication des cellules et panneaux photovoltaïques. La réalisation de ce projet s'étalera sur cinq années pour un montant cumulé d'investissements de 24,8 millions de dollars USD. Il est réparti entre l'acquisition de nouveaux équipements de production de cellules et de modules solaires, les moyens logistiques et la mise à niveau du site d'implantation (16,5 millions), et la réhabilitation complète (rétrofitting) des équipements et installations de l'unité de fabrication des composants actifs «semi-conducteurs» déjà existante (8,3 millions).
Les résultats prévisionnels attendus avec le lancement de ce nouveau segment d'activité à Sidi Bel-Abbès permettra de passer de 15 millions de dollars USD, la première année, à 135 millions de dollars USD, la cinquième année, selon les responsables de cette entreprise.
La valeur ajoutée qui sera réalisée, la première année, avec 6,8 millions de dollars USD, sera également multipliée par sept en année terminale du projet, et cela, en raison de l'intégration progressive et l'amélioration du rendement.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.