Le rôle prépondérant de l'ANP    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès    Un rempart pour la République    El Hadjar tourne en mode recyclage    Des équipements médicaux à exporter    Précarité de la condition féminine    Une tentative de coup d'Etat déjouée dans la nuit du 11 au 12 mai    Un statu quo des plus précaires    Les nombreux défis de la Première ministre    Chiellini fait ses adieux aux tifosi    L'Algérie dans la légende    «400 athlètes espagnols seront aux JM»    La sardine entre 250 et 400 dinars    L'économie du tourisme marque le pas    Les «ambitions» d'un ministre    L'Algérie ne reniera jamais ses amis    40 poètes participent    Ce qu'a dit le roi des numides    Mali/Accord de paix: la médiation internationale tient une nouvelle réunion    Le Président Tebboune regagne Alger après une visite d'Etat en Turquie    Lancement de la campagne nationale de prévention des incendies de récoltes    Le Groupe de Genève appelle l'ONU à examiner les violations marocaines des droits humains au Sahara occidental    Salon "El Djazaïr Healthcare" de Dakar: faire du Sénégal la porte de commercialisation du produit algérien    L'Algérie est engagée à soutenir toutes les causes justes, mue par les nobles valeurs de sa Glorieuse Révolution    10 ans de prison ferme requis contre Skander Ould Abbès et 5 ans contre Tliba    Industrie pharmaceutique: 3 médicaments sur 4 sont produits localement    L'Algérie restera "fidèle" à ceux qui l'avaient soutenue lors de la Révolution nationale    Le Gouvernement donne le feu vert à l'importation des chaînes de production rénovées    La fuite des sujets d'examen «quasi-impossible»    L'USMA s'offre le derby face au MCA    Le Mali annonce son retrait de tous les organes et instances du G5 Sahel    Mohammed ben Zayed élu Président des Emirats arabes unis par le Conseil suprême    Le Directeur de la sécurité routière de Mauritanie visite des services opérationnels de la Sûreté nationale    Un héritage civilisationnel qui refuse de disparaître    Plaidoyer pour la création d'un festival local de musique Diwane    12e session du Groupe de vision stratégique "Russie-Monde islamique": Ghlamallah à Kazan    Le Brésil n'affrontera pas le Sénégal en match amical    Liverpool : Klopp donne des nouvelles de Salah et Van Dijk    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les positions de l'occupant marocain dans le secteur de Mahbes    Le Président Tebboune poursuit sa visite d'Etat en Turquie pour le 3ème et dernier jour    En séjour illégal à Oran: Près de 200 Subsahariens rapatriés vers leur pays    La rançon d'une vie    Pour éviter le scénario de 2021: L'Algérie affrète six avions de lutte contre les incendies    Emigration clandestine: Onze harraga périssent noyés au large de Tipaza    Fonction publique: Les Syndicats autonomes veulent préserver l'unité de leur action    Ligue 1 - Mise à jour: Deux chocs pour y voir plus clair    D'autres chats à fouetter    Révision des subventions: La commission installée dans les prochains jours    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zehouane s'en prend au FFS
L'ACCUSANT D'INSTRUMENTALISER LES DROITS DE L'HOMME
Publié dans L'Expression le 21 - 03 - 2010

Le président de la Laddh, Hocine Zehouane, a tiré à boulets rouges sur le FFS. Il accuse le parti de Aït Ahmed d'être derrière les manoeuvres autour des droits de l'homme auquel il reproche d'instrumentaliser ces droits au «service des clans à l'intérieur et de puissances occultes à l'extérieur».
Lors d'un point de presse animé hier au siège de son organisation, sis à Alger-Centre, le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (branche Zehouane) n'a pas été tendre avec le Front des forces socialistes.
Selon l'orateur, la Laddh est visée par une campagne de déstabilisation de la part des militants et hauts cadres du FFS, qui tentent d'«étouffer tout discours autonome sur les droits de l'homme».
M.Zehouane a indiqué que ces cadres du FFS ont été manipulés par des plusieurs parties hostiles à l'Algérie.
M.Zehouane qui est l'orateur attitré de cette ligue puisqu'il a été élus dans un congrès, relève que «M.Bouchachi a été destinataire d'autres lettres» de la part de ces parties hostiles au pays.
Le conférencier explique par ailleurs le lien qui existe entre l'ambassade du Maroc à Alger, le FFS et M.Bouchachi.
«Ce dernier agit sous les ordres de son parti en sa qualité de conseiller de Hocine Aït Ahmed» ajoute le conférencier décidément excédé par les problèmes que vit sa ligue. Sans détours, sans allusion, il lâche le morceau, «Il n'y a aucun doute là-dessus. Il se fait manipuler par le Maroc». M.Zehouane souligne, par ailleurs, que M.Bouchachi se fait également manipuler par le département américain.
«M.Bouchachi a été convoqué par le département américain des affaires étrangères pour faire un voyage en Turquie et à Oman afin d'assister aux explications fournies par Condoleezza Rice et Saoud Al Fayçal sur la politique américaine sur le Grand Moyen-Orient.»
C'était sans doute à l'époque de la présidence de George W.Bush. Continuant à s'en prendre au parti de l'opposition, le successeur de Maître Ali Yahia Abdenour a qualifié le parti «de chefferie politique».
Le FFS «n'est pas un parti, mais plutôt une chefferie politique», a-t-il expliqué. Le président de la Laddh accuse les cadres du FFS de falsification et d'utilisation du logo de la Laddh pour rendre publics leurs communiqués. «Ils ont créé une ligue parallèle qui porte le même nom que la nôtre. Ils ont créé un site Internet qui ressemble au nôtre. Ils activent en notre nom.»
Du fait de cette «falsification», Maître Zehouane a affirmé que la Laddh allait avoir recours à des poursuites judiciaires. «Nous avons déposé une plainte contre X qui n'a pas abouti. Mais, maintenant, nous déposerons une plainte contre des noms bien précis», a-t-il déclaré. Maître Zehouane portera-t-il plainte contre le FFS? «Je ne peux avancer aucun nom pour l'instant.»
Maître Zehouane est revenu sur l'annonce de la tenue d'un congrès les 25 et 26 mars prochains dont les initiateurs sont, selon la même source, les cadres liés à cette formation politique.
«Derrière cette initiative, il y a bien entendu la chefferie qui opère à partir de Lausanne en Suisse et de Paris par un réseau familial», a-t-il relevé.
Il a tenu à dénoncer, par la même occasion, la Fédération internationale des droits de l'homme dont le congrès aura lieu en Arménie et auquel prendraient part des supplétifs algériens d'une Ligue FFS intitulée «Laddh».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.