5 aliments anti-inflammatoires qu'il faut consommer    Besiktas : Rachid Ghezzal passeur décisif face à Adana Demirspor (Vidéo)    Liga : Falcao décisif avec l'Athletic Bilbao (Vidéo)    Suppression des pénalités de retard des cotisations à la CASNOS    Tebboune reçoit un appel téléphonique de Macron    Amar Belani dénonce les «mensonges» de l'ambassadeur du Maroc à Genève    Où sont passés les indépendants ?    Le SNAPO met en garde: Réticence des citoyens à se faire vacciner     Quel avenir pour les entreprises publiques ?    MC Oran: L'ère Aït Djdoudi commence    Tipaza: L'autoroute Bou Ismaïl-Zeralda fermée à cause de la pluie    UNE ORGANISATION MONDIALE VIRTUELLE    Santé: Les dépenses de soins jugées trop élevées    Intense activité pour Lamamra à New York    Biden et Xi livrent leur vision à l'ONU    Le Parlement accorde sa confiance au nouveau gouvernement    16 décès et 182 nouveaux cas    Des partis politiques à la traine    Les promesses d'un conclave    un conseil national du tourisme?    Les fondements d'un nouveau mode économique loin de la rente pétrolière    Koeman tire sur ses joueurs    Coup de pression de la justice espagnole    Pochettino s'est expliqué avec Messi    Quelle solution outre que la révision des salaires ?    Le retour du FFS    Un scrutin plus coloré    220.000 élèves au rendez-vous    Tebboune tient son engagement    Les paradoxes d'une rentrée    Des tablettes à l'école pour alléger les cartables    Inondations et routes bloquées    Parution de la version anglaise    L'événement est reporté pour le 2 octobre    Les Nuits du théâtre    Des opposants à Baâdji convoqués par la police    En quête d'une stratégie industrielle    Wagner brouille les cartes au Mali    Le Chabab retrouve l'ASEC Mimosa au prochain tour    L'opposition crie à la fraude    L'Algérie attend toujours le retour de Baba Merzoug    "L'école algérienne est tournée vers le passé"    Le FFS appelle à renforcer les prérogatives des élus locaux    La Semaine de l'Indonésie 2021 s'est ouverte à Alger    Paris-Berlin Appel à candidature    Justice: Le procès de l'ancienne ministre Houda Feraoun reporté    Les dessous de la corbeille    La saga islamiste tire à sa fin    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Zehouane s'en prend au FFS
L'ACCUSANT D'INSTRUMENTALISER LES DROITS DE L'HOMME
Publié dans L'Expression le 21 - 03 - 2010

Le président de la Laddh, Hocine Zehouane, a tiré à boulets rouges sur le FFS. Il accuse le parti de Aït Ahmed d'être derrière les manoeuvres autour des droits de l'homme auquel il reproche d'instrumentaliser ces droits au «service des clans à l'intérieur et de puissances occultes à l'extérieur».
Lors d'un point de presse animé hier au siège de son organisation, sis à Alger-Centre, le président de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'homme (branche Zehouane) n'a pas été tendre avec le Front des forces socialistes.
Selon l'orateur, la Laddh est visée par une campagne de déstabilisation de la part des militants et hauts cadres du FFS, qui tentent d'«étouffer tout discours autonome sur les droits de l'homme».
M.Zehouane a indiqué que ces cadres du FFS ont été manipulés par des plusieurs parties hostiles à l'Algérie.
M.Zehouane qui est l'orateur attitré de cette ligue puisqu'il a été élus dans un congrès, relève que «M.Bouchachi a été destinataire d'autres lettres» de la part de ces parties hostiles au pays.
Le conférencier explique par ailleurs le lien qui existe entre l'ambassade du Maroc à Alger, le FFS et M.Bouchachi.
«Ce dernier agit sous les ordres de son parti en sa qualité de conseiller de Hocine Aït Ahmed» ajoute le conférencier décidément excédé par les problèmes que vit sa ligue. Sans détours, sans allusion, il lâche le morceau, «Il n'y a aucun doute là-dessus. Il se fait manipuler par le Maroc». M.Zehouane souligne, par ailleurs, que M.Bouchachi se fait également manipuler par le département américain.
«M.Bouchachi a été convoqué par le département américain des affaires étrangères pour faire un voyage en Turquie et à Oman afin d'assister aux explications fournies par Condoleezza Rice et Saoud Al Fayçal sur la politique américaine sur le Grand Moyen-Orient.»
C'était sans doute à l'époque de la présidence de George W.Bush. Continuant à s'en prendre au parti de l'opposition, le successeur de Maître Ali Yahia Abdenour a qualifié le parti «de chefferie politique».
Le FFS «n'est pas un parti, mais plutôt une chefferie politique», a-t-il expliqué. Le président de la Laddh accuse les cadres du FFS de falsification et d'utilisation du logo de la Laddh pour rendre publics leurs communiqués. «Ils ont créé une ligue parallèle qui porte le même nom que la nôtre. Ils ont créé un site Internet qui ressemble au nôtre. Ils activent en notre nom.»
Du fait de cette «falsification», Maître Zehouane a affirmé que la Laddh allait avoir recours à des poursuites judiciaires. «Nous avons déposé une plainte contre X qui n'a pas abouti. Mais, maintenant, nous déposerons une plainte contre des noms bien précis», a-t-il déclaré. Maître Zehouane portera-t-il plainte contre le FFS? «Je ne peux avancer aucun nom pour l'instant.»
Maître Zehouane est revenu sur l'annonce de la tenue d'un congrès les 25 et 26 mars prochains dont les initiateurs sont, selon la même source, les cadres liés à cette formation politique.
«Derrière cette initiative, il y a bien entendu la chefferie qui opère à partir de Lausanne en Suisse et de Paris par un réseau familial», a-t-il relevé.
Il a tenu à dénoncer, par la même occasion, la Fédération internationale des droits de l'homme dont le congrès aura lieu en Arménie et auquel prendraient part des supplétifs algériens d'une Ligue FFS intitulée «Laddh».


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.