Incendie à la zone industrielle de Skikda: Un des trois blessés succombe    Plastique, composants et emballages inscrits dans la durée    Nouvelle recomposition du pouvoir mondial: Impacts des tensions géostratégiques et poids des BRICS    Des partis algériens dénoncent: Nouvelle provocation marocaine    Solution factice    Des Verts sans clubs: Une autre difficulté pour Belmadi    Rentrée 2022-2023: La liste des fournitures scolaires connue    Sécurité routière: Hécatombe sur les routes algériennes    Guelma: 31 blessés dans deux accidents de bus    Tlemcen: Un saut dans l'histoire    L'issue des négociations semble proche    Le Kenya se réveille avec des interrogations    L'incontournable accompagnement de l'Etat    Triplé pour le judo    Aouar et Adli disent «oui»    Deux joueurs suspendus pour dopage    Une aubaine pour Sonatrach    «Aucun pays n'est à l'abri de la menace terroriste»    Deux frères écrasés par un train    «j'irai me promener aux sablettes»    Situation maîtrisée    Le diktat des chauffeurs de bus privés    Le Maroc veut-il la guerre?    FFS et RCD se préparent    Ecarts d'un charlatan inféodé    Hommage au comédien Sirat Boumediene    Accompagner le projet d'amélioration de la production et de la commercialisation du lait de chamelle    15 pays y prennent part    Six morts et quinze blessés dans un accident de la route    Enième attaque contre la mosquée Al Aqsa    24 Palestiniens arrêtés par l'entité sioniste    Inondations au Soudan: L'Algérie présente ses condoléances    Conférence d'Alger en prévision des assises nationales d'octobre    Le ministère la culture la célèbre en août    L'artisan du succès de nombreuses stars de la chanson chaâbi    Sonatrach: installation d'une commission d'enquête suite à l'incendie dans la zone industrielle de Skikda    Feux de forêts: le directeur général de la Protection civile s'enquiert de la situation à Tipaza    Saïd Chanegriha prend part par visioconférence à la 10e Conférence internationale sur la sécurité    Jeux de la Solidarité Islamique / Natation (200m papillon) : Syoud décroche l'argent    Jeux de la Solidarité Islamique / Football (match pour le bronze) : défaite de l'Algérie face à l'Azerbaïdjan    Retour sur le rôle actif du martyr Mokhtar Kritli dans les préparatifs de la Révolution (TEMOIGNAGES)    La Communauté internationale appelée à réagir: Le Maroc continue de piller le phosphate du Sahara Occidental    Classement annuel de la CAF: Le football algérien mieux considéré    JS Bordj Menaiel: Azzedine Ait Djoudi, nouveau président    Le vieux de mon village    Agrément pour trois ambassadeurs algériens    Le FLN envisage des sanctions rigoureuses    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès du Pérou    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



«Il y a eu un grave dérapage»
LES AVOCATS DENONCENT
Publié dans L'Expression le 14 - 10 - 2002

cela se passait dans l'enceinte d'un tribunal, ce qui est inadmissible pour le conseil de l'Ordre des avocats.
Le conseil de l'Ordre des avocats de Tizi Ouzou est sens dessus dessous. L'arrestation, hier matin, en pleine salle d'audience du tribunal de Tizi Ouzou de quatre délégués, dont Belaïd Abrika, n'est pas un fait banal. Cette interpellation aussi mouvementée qu'étrange, cela se passant dans l'enceinte d'un tribunal, est qualifiée par le conseil de l'Ordre des avocats, de grave dérapage. Dans un communiqué signé du bâtonnier et transmis à la presse, les avocats après avoir rappelé les circonstances rocambolesques de l'arrestation, ont relevé le fait que «ces interpellations ont eu lieu dans l'enceinte du tribunal» et que «des avocats du barreau de Tizi Ouzou ont essayé d'intervenir pour (...) calmer les esprits et rappeler les plus élémentaires obligations devant imprégner toutes interpellations policières». Comme les avocats se demandent si réellement «ces personnes ayant procédé aux interpellations sont des agents de police...». Le communiqué des avocats soulève le cas de «brutalités physiques contre certains avocats, occasionnant à ces derniers des blessures et des déchirures de robes...». Pour les rédacteurs du communiqué, «les agissements constituent une grave atteinte tant à la personne qu'à l'avocat, lui-même, agissant de surcroît dans l'exercice de sa profession». A la suite de quoi, le conseil de l'Ordre considère «ne pas pouvoir rester insensible et muet devant de pareils faits...». Outre la dénonciation ferme des faits, les avocats du barreau de Tizi Ouzou comptent organiser un sit-in de protestation aujourd'hui, devant le tribunal de Tizi Ouzou et, si possible, devant les tribunaux de Draâ El-Mizan, de Tigzirt, d'Azazga et d'Aïn El-Hammam. Dans la journée d'hier, et à la suite de ces graves incidents, les Robes noires ont quitté l'audience. Selon certaines sources, une grève est même possible.
Selon Me Saheb du barreau de Tizi Ouzou, «on a été pour assister des jeunes impliqués dans des manifestations, on a assisté à l'impensable! Les franchises du tribunal ont été violées et des avocats gravement bousculés ! Il y a là une atteinte à l'intégrité de l'avocat et donc au droit à la défense!». Une autre source révèle que le procureur de la République approché par un membre du barreau à propos de cette triste affaire, aurait répliqué: «Ce sont des affaires politiques!».
Cette affaire, assez triste au demeurant, peut conduire les avocats du barreau de Tizi Ouzou à des actions de protestations soutenues


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.