Arrivée du président sahraoui à Alger pour prendre part aux festivités du 60e anniversaire de l'indépendance    Jalon de la liberté à Sidi Fredj : une stèle commémorative symbolisant la levée des couleurs nationales en 1962    Réconciliation    L'Algérie veut passer à l'étape industrielle    Le défilé qui braque les regards    Les invités de marque de l'Algérie    Mise en garde contre l'escalade du Makhzen    Début de la campagne du prochain référendum constitutionnel    L'Algérie sur une courbe ascendante    Le dribble historique    Hammadi décroche deux médailles    Défilé géant en ville    Au rythme des festivités    «Un évènement majeur de l'histoire de notre pays»    Une histoire millénaire dans la résistance    Strophes de guerre    La petite histoire de l'Union des écrivains algériens    Le Président Tebboune inaugure en compagnie de son homologue tunisien la stèle commémorative "Jalon de la liberté"    JM/Handball - messieurs : l'Espagne bat la Serbie 42-38 et file en finale    Le TRO propose des visites virtuelles en 3 D et lance un service de réservation en ligne    APN: adoption du projet de loi sur la réserve militaire    Le Premier ministre préside la cérémonie de lancement du portail consacré au sommet arabe    UNE INDEPENDANCE CONFISQUEE PAR L'ARMEE DE BOUMEDIENE    JM/Haltérophilie: médaille d'or pour Walid Bidani à l'arraché    La remise des grades par le Président Tebboune, une honorable tradition qui vient orner les us de notre patrie et de l'institution militaire    Le PSG vise un nouvel attaquant transalpin    ETUSA: un programme de transport gratuit au profit des SMA au défilé militaire    JM: programme des athlètes algériens    Agriculture: convention Gvapro-Anade pour soutenir les projets de production    Transport: programme spécial pour l'Aïd el Adha    Transport: métro, tramway et téléphérique gratuits à travers le pays le 5 juillet    Man United : Ronaldo absent de la reprise de l'entrainement    Plate-forme "Glorious Algeria": vitrine du 60e anniversaire de l'indépendance par excellence    Saison estivale: 21 décès par noyade durant la période allant du 16 juin au 3 juillet    Migrants africains tués par la police marocaine : le président colombien parle d'une "barbarie"    Affichage des listes dans les communes dans les tout prochains jours: Plus de 15.000 logements prêts à la distribution    Géostratégie en gestation    Les préparatifs suivent leur cours: Un Sommet arabe fatidique    Le PDG de Sonatrach: Vers de nouveaux accords pour la révision des prix du gaz    Sonelgaz: Plus de 50.000 foyers raccordés au gaz et à l'électricité depuis 2020    Rejet des eaux non traitées dans les zones humides: Des contrôles réguliers dans les zones industrielles    Aïd El-Adha: Le ministère de la Santé met en garde    Plus de 5 millions de diplômés depuis l'indépendance: Les nouveaux challenges de l'Université    La Libye et l'espoir suspendu    La loi sur l'exercice du droit syndical retoquée    La longue marche...    1962-2022: Célébrer une libération « inachevée »?    Le DG du journal «Echaab» limogé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Tizi Ouzou : les tribunaux paralysés
Les avocats en grève depuis hier
Publié dans Liberté le 22 - 10 - 2002

La première journée du débrayage a été suivie à 100 % par les robes noires qui ont déserté tous les tribunaux.
Les avocats du barreau de Tizi Ouzou ont entamé, hier, leur mouvement de grève de trois jours. Cette action de protestation se veut être une riposte aux dépassements enregistrés le 13 octobre dans l'enceinte même du tribunal de Tizi Ouzou lorsqu'un collectif d'avocats a été malmené par des forces de police, dépêchées sur les lieux pour procéder à l'arrestation d'Abrika et de trois autres délégués de la CADC. La première journée du débrayage a été suivie à 100% par les Robes noires qui ont déserté tous les tribunaux.
Au chef-lieu de wilaya, le Palais de justice était inhabituellement vide. Les deux salles d'audience aussi. Seul un maçon s'affairait, à l'entrée du tribunal, à retaper le mur de clôture. “L'appel du Conseil de l'ordre du barreau a été suivi à la lettre comme vous pouvez le constater”, commente un avocat rencontré dans les couloirs de l'institution juridique. Direction la salle d'audiences des affaires correctionnelles où une dizaine de prévenus devait être jugée. Les avocats boycottent. Le président de la séance feint d'ignorer leur absence et demande aux personnes présentes au banc des accusés si elles acceptent d'être entendues sans leurs avocats. Deux ou trois seulement acquiescent. Résultat : toutes les autres affaires inscrites à l'ordre du jour seront envoyées.
La même paralysie a été constatée à la cour de Tizi Ouzou, désertée, elle aussi, par les avocats. Dans les autres tribunaux de la wilaya de Tizi Ouzou, l'heure était également au boycott.
Outre la grève de trois jours, le Conseil de l'ordre a appelé au boycott de toutes les sessions criminelles à venir et des assistances judiciaires “jusqu'à sanction effective des auteurs des dépassements qui se sont produits et leur traduction devant la justice”.
Une autre action a été également entreprise par les avocats de Tizi Ouzou. Il s'agit du dépôt de plainte auprès du doyen des juges d'instruction du tribunal pour “entrave à l'exercice de la profession, outrage à la Robe d'avocat, coups et blessures volontaires et insultes envers des confrères”.
A. T.
Communiqué du Conseil de l'ordre des avocats d'Alger
• L'ordre des avocats du barreau d'Alger, réuni, ce jour 20 octobre 2002, en session extraordinaire, au sujet des graves dépassements des services de sécurité à l'encontre des avocats de Tizi Ouzou, dénonce de tels agissements portant gravement atteinte à la dignité de l'avocat, à la défense, aux libertés individuelles et au principe sacro saint de l'inviolabilité de la robe d'avocat.
Le conseil dénonce aussi la brutalité de cette intervention inqualifiable survenue, pour la première fois, dans une enceinte juridictionnelle algérienne constituant ainsi un grave précédent dans les annales de la justice algérienne.
Le Conseil exprime toute sa solidarité et son soutien aux confrères de Tizi Ouzou et condamne, vigoureusement, cette action provocatrice, outrageante et impardonnable.
P/Le conseil d'Alger
Le bâtonnier


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.