Djerad: lutter contre la bureaucratie pour "un avenir meilleur"    Séisme à Mila: plus de 3.100 constructions inspectées à travers les zones sinistrées    Installation de la nouvelle présidente et du nouveau procureur général à la Cour d'Ain Temouchent    Huit ans de prison ferme contre Wassiny Bouazza    Foot: les clubs contestataires de la LNFA et de la LIRF introduisent des recours    ECOLE SUPERIEURE DE LA GN DE ZERALDA : Sortie de la 07ème promotion d'officiers    Affaire de l'enregistrement sonore: liberté provisoire pour Nassim Saâdaoui    Le procès de Baha Eddine Tliba reporté    LUTTE CONTRE LA COVID-19 : Benbouzid et l'ambassadeur russe évoquent le vaccin    Quatre walis testés positif au coronavirus    495 nouveaux cas confirmés et 11 décès en Algérie    En attendant l'ouverture des plages, les estivants envahissent la Corniche oranaise    Les habitants de Jijel redécouvrent la splendeur de la nature loin des plages    REOUVERTURE GRADUELLE DES PLAGES : Toutes les conditions sont réunies à Mostaganem    COMMUNIQUE/ DENONCIATION. Solidaires avec Khaled Drareni et les détenus du Hirak.    Pléthore de modèles d'ici 2022    10 millions de ventes pour RAV4    «L'Algérie fait face à des tentatives de déstabilisation»    «Le dépôt en ligne des comptes sociaux sera obligatoire»    Pas de folie pour le recrutement !    Medaouar sollicite Zetchi pour l'attribution d'une prime au CRB et à l'OM    Ahmed Belhadj sollicité pour la présidence    Le DTP de Tébessa en détention préventive    Les dirigeants libanais étaient prévenus des dangers    "Nous avons été impressionnés par le pacifisme du Hirak"    L'ONG Acted suspend temporairement ses activités au Niger    Retour sur un savoir-faire ancestral    Un legs patrimonial et culturel à ressusciter    "Aâssab oua aoutar" en deuil    Direction de la pêche de la wilaya : Réouverture aujourd'hui de la poissonnerie du port    Litiges territoriaux entre la Grèce et la Turquie : La Grèce appelle à un sommet d'urgence de l'Union européenne    Gouvernement de compétences indépendantes ou des législatives anticipées : Les partis politiques dos au mur en Tunisie    Championnat féminin : La JF Khroub déclarée championne    Maroc : Manifeste d'artistes contre la «répression» et la «diffamation»    Importation de véhicules neufs : Le cahier des charges, les incohérences d'une démarche    Procès de l'ex-chef de la DGSN : L'ex-chef d'état-major au 2e CRGN d'Oran, le colonel Allal Taifour répond à Abdelghani Hamel    Ancien maire de Souk Ahras, moudjahid et fervent défenseur des couches défavorisées : Hemana Boulaâres tire sa révérence    Hommage à Abderrahmane Rebah    Les opérateurs économiques tenus de déclarer leurs dépôts avant fin août    Polémique autour d'une agence naissante    Aéroport d'Es-Senia: Quarante smartphones saisis    Football - Nationale 2: Une composante très discutable    Ligue des champions d'Europe: Pour qui sonnera le glas ?    Du comment lire l'avenir dans la paume de sa main !    Tiaret: Réinhumation des restes de quatre chouhada    La doyenne de la wilaya n'est plus    Les souscripteurs invités à finaliser les démarches administratives et financière    Benbouzid n'exclue pas un reconfinement    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Au moins 105 journalistes tués en 2010
MEDIAS-JOURNALISTES
Publié dans L'Expression le 28 - 12 - 2010

Au moins 105 journalistes ont été tués dans l'exercice de leurs fonctions dans 33 pays en 2010, un nombre inférieur à celui de 2009, selon les statistiques publiées hier par l'ONG Presse emblème campagne (PEC), dont le siège est à Genève.
L'année 2010 a été légèrement «moins sombre» que 2009, au cours de laquelle 122 journalistes avaient trouvé la mort, en raison d'un massacre aux Philippines visant un candidat à des élections locales, explique l'ONG dans un communiqué.
Le chiffre de 2010 est en revanche en hausse par rapport aux 91 journalistes tués en 2008.
«La communauté internationale n'a pas encore trouvé les moyens de mettre fin» à ce phénomène, déplore le secrétaire général de la PEC, Blaise Lempen, cité dans le communiqué.
«Des mécanismes efficaces pour enquêter rapidement et poursuivre les auteurs de ces délits continuent de faire défaut», regrette-t-il.
Le Mexique, avec 14 journalistes tués dans les violents affrontements opposant les autorités aux cartels de la drogue, et le Pakistan, avec 14 journalistes tués, en majorité dans les zones frontalières de l'Afghanistan, ont été en 2010 les deux pays les plus dangereux pour les médias.
Le Honduras s'est hissé au 3e rang du classement, avec neuf journalistes tués, suivi par l'Irak, avec sept journalistes assassinés.
Parmi les pays les plus risqués pour les médias figurent toujours les Philippines (6 tués), ainsi que la Russie (5) et la Colombie (4).
Deux journalistes ont également succombé en Afghanistan, où deux reporters français de la chaîne France 3 sont retenus depuis près d'un an dans l'est de l'Afghanistan, où sont stationnées une partie des forces françaises.
La PEC qui milite pour une convention internationale spécifique de protection des journalistes dans les zones de conflit dénonce également le fait qu'un «journaliste turc (ait) été tué par les forces d'Israël dans les eaux internationales en route vers Ghaza».
En cinq ans, au moins 529 journalistes ont payé de leur vie leur profession, selon la PEC.
Les pays le plus dangereux sont l'Irak (127 tués), les Philippines (59 tués), le Mexique (47 tués) et le Pakistan (38 tués).
Ces quatre pays ont concentré plus de la moitié des journalistes tués dans le monde ces cinq dernières années.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.