Prix Nobel d'économie 2018 : tendances et espoirs    Sommet de l'Alliance présidentielle aujourd'hui    La direction du FFS poursuit sa purge    Bye-bye Monsieur le Président !    Le Salon international du bâtiment ouvert à Constantine    Cap sur l'exploration    Pas plus de 4 minutes en consultation !    Kashoggi, de placard en placards    Belle opération du WA Tlemcen    Ça nous tuerait !    Les Mouloudéens pansent leurs plaies    Malgré l'instruction de Benghabrit    Les étudiants contestent «les choix incohérents» de la plateforme numérique    3es journées médico-chirurgicales à Aïn-Témouchent    Pourquoi eux et à ce moment précis de l'histoire ?    Ratage    L'étude technique en phase d'achèvement: Entrée en vigueur du nouveau plan de circulation début 2019    Incidents à l'issue du match CABBA-MCA: Envahissement de terrain et des blessés à Bordj Bou Arreridj    Une décision anti-palestinienne occultée par le scandale de l'assassinat de Khashoggi    Plénière de validation de la vacance du poste de président de l'APN: Un report et des interrogations    Développement du tourisme: Que d'occasions ratées !    Tissemsilt: 17 éléments de soutien aux terroristes arrêtés    Annaba: Quelle gestion pour les déchets ?    Autorité de régulation de la presse écrite: «Tout est prêt» pour sa mise en place    Violence dans les stades: Passivité et impunité envers les instigateurs    Où est le bout du tunnel ?    Tlemcen: Imams contre groupes radicaux    Bouteflika rappelle le droit des médias à l'accès à l'information    Les volets sécuritaire et économique sont à l'ordre du jour    Rixe et mort de Khashoggi au consulat : Trump juge les explications de Riyad "crédibles"    «Pas moins de 60.000 unités de logement seront distribuées cette semaine»    Commerce : Près de 170 000 infractions constatées durant les 9 premiers mois    Effondrement d'un mur d'une bâtisse menaçant ruine    L'idéologie du dumper    L'école, la famille et les clubs responsabilisés    La nuisance des fake news    Baisse de 2,6% de la production industrielle    Bourses : Les places européennes finissent la semaine en ordre dispersé    Des idées et des propositions de réflexion pour relancer le secteur    Du théâtre-cabaret avec un assaisonnement italien    Le WAT rejoint le MCEE à la deuxième place    Palais de la culture «Moufdi Zakaria»    Sahara occidental: Six plaintes contre des groupes français    FFS: Un «changement de système par une approche consensuelle et pacifique»    France : Massacres d'Octobre 1961, contexte et jeux politiques    Sale temps pour les Al Saoud    Elections législatives en Afghanistan : Sous la menace des talibans    Expulsion de l'ambassadrice vénézuélienne    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Abdelhak Layada échappe à un attentat
L'ex-“émir” du GIA ciblé par une bombe
Publié dans Liberté le 06 - 04 - 2009

Après avoir reçu des menaces, l'ex-“émir” national du Groupe islamique armé (GIA) a été, hier, la cible d'une tentative d'attentat.
Ce n'est pas la première fois qu'il reçoit des intimidations et des menaces depuis qu'il est sorti de prison, mais cette fois, c'est carrément la volonté de passer à l'acte qui se fait plus visible. En effet, une bombe placée devant sa maison a été découverte, hier matin ; ce qui illustre bien qu'il s'agit clairement d'une intention de le liquider.
L'ex-“émir” national du Groupe islamique armé (GIA) Abdelhak Layada est la cible d'un attentat à la bombe à quelques jours du scrutin présidentiel. C'est ce que nous a révélé Adlène Layada, son fils aîné, selon lequel une bombe a été découverte devant leur domicile familial à Baraki.
“C'est mon père qui a alerté les services de la police. Alors qu'il sortait de la maison le matin, comme d'habitude, mon père a remarqué un paquet suspect en face de la maison, à proximité de notre voiture. Il est alors allé voir de plus près et c'est là qu'il a découvert qu'il ne s'agissait pas d'un paquet ordinaire mais d'une bombe. Mon père a tout de suite alerté les services de police qui sont arrivés et ont désamorcé et emporté l'engin”, nous a-t-il révélé. Il dira qu'il n'existe aucun renseignement sur la nature de l'engin explosif et qu'aucun message n'a accompagné cette tentative d'attentat. Il faut toutefois signaler qu'un linceul était déposé au même endroit que la bombe. “La police a pris les choses en main, et rien n'a filtré sur cette affaire pour le moment, puisque les investigations sont en cours. Ce qui est clair, par contre, c'est que les menaces qui pèsent sur mon père et notre famille sont réelles. Ce sont des menaces de mort. Il ne s'agit plus d'intimidations, mais seul Dieu sait ce qui se trame”, ajoutera Adlène Layada. Ce dernier a profité de cette occasion pour apporter quelques précisions. “J'ai lu quelque part que mon père et son chauffeur sont menacés. Mon père n'a jamais eu de chauffeur, il a toujours été seul depuis sa sortie de prison. Mon père n'a ni garde rapprochée ni quoi que ce soit”, s'est-il exclamé. Néanmoins, Layada fils avoue que son père a toujours été menacé, et ce, depuis sa sortie de prison, mais cette fois les choses se sont compliquées. “Mon père est menacé depuis qu'il est sorti de prison, ça ne date pas d'aujourd'hui et le message est clair, son intégrité physique est aujourd'hui sérieusement menacée.” Enfin, concernant cette même affaire, il dira que l'enquête de la police suit son cours et qu'à présent son père suit aussi l'affaire. “Je ne peux rien dire sur l'enquête qui suit son cours, et mon père accompagne de très près l'évolution de la situation. À présent, nous laissons les services de police faire leur travail”, a-t-il conclu.
Chérif Memmoud


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.