Le Real privé de Kroos pour les deux prochaines rencontres    Le Président de la République préside une séance de travail dédiée au secteur des Sports    Exposition d'arts plastiques à Khenchela: des œuvres de peintres de 23 pays    Atlético : La piste Edinson Cavani n'a pas été abandonnée    Man Utd n'a pas jeté l'éponge pour Jadon Sancho    Benbouzid: le ministère disposé à consolider les relations avec les associations des cancéreux    Exploitation de l'or: respecter le cahier des charges pour préserver cette richesse minière    FLN : Baadji soutient le projet de révision de la Constitution    Laïb destitué de la présidence de l'USM El Harrach : Un directoire prend les commandes    CR Belouizdad : Saâd s'engage pour 4 ans    CAN-U20 : Les Verts entament un stage à Alger    Boukadoum reçu par le chef du Gouvernement tunisien    Le gouvernement sahraoui condamne "les allégations mensongères" du PM marocain    Des peines de prison pour usurpation de fonction au ministère de la Justice    INVESTIGATIONS LIEES A LA CYBERCRIMINALITE : Des juges algériens prennent part à un atelier international    Organisation d'examens pour les étudiants résidant dans le Sud    STATIONS SERVICES : Vers la suppression de l'essence super avec plomb    L'UNOA boycotte l'activité judiciaire au niveau national    Lutte contre la rage: atteindre l'objectif de "zéro cas" en Algérie    Amaaaar ! Parloir ! C'est pour la passation de consignes !    Campagne de sensibilisation pour l'utilisation des TPE    La flamme de l'espoir    Adel Kansous, nouveau P-dg de l'Anep    Mohamed Sbahi dément sa convocation par la justice    Nabila Smaïl démissionne de l'APW de Tizi Ouzou    L'Azerbaïdjan et l'Arménie au bord de la guerre    Mandi buteur face au Real    Investiture controversée de Loukachenko au Bélarus : L'opposition redescend dans la rue    Le ministère de la Défense dénonce une atteinte à la sécurité    Le SG de l'ONU en appelle à la responsabilité des états    Téhéran dévoile un nouveau missile sur fond de tensions avec les états-Unis    Les partenaires sociaux pas très convaincus    Visite du président du gouvernement espagnol    ...sortir ...sortir ...sortir ...    Un tribunal de la "raison" et de la "saison"    "Le prix Yamina-Mechakra toujours dans l'attente d'un agrément"    Beni Amrane : Le déplacement de la stèle des martyrs contesté    Mutisme !    Une délégation en visite à la Zone industrielle d'Es-Senia: La Chambre du Commerce apporte son soutien aux opérateurs économiques    Sites expropriés pour l'implantation des logements AADL à Es-Sénia: Des exploitants agricoles non indemnisés en appellent au ministre    Djelfa: Trois morts dans une collision    La protection civile fait son bilan    LE BIENFAIT D'UN VIRUS    De pays de demain et de l'Algérie post-novembriste    «Le vent du sud ou ouargla la sultane des oasis»    Les contaminations continuent de baisser    Sit-in des avocats à Alger    Report du procès en appel    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La LADDH relève un parti pris en faveur du candidat Bouteflika
Elle a initié un monitoring de la couverture médiatique de la présidentielle
Publié dans Liberté le 08 - 04 - 2009

Les médias algériens, publics et privés, ont grandement favorisé lors de la campagne électorale qui vient de s'achever le candidat indépendant Abdelaziz Bouteflika, qui brigue un troisième mandat. C'est là la conclusion à laquelle a abouti le monitoring de la couverture médiatique de la présidentielle du 9 avril 2009 mené par une équipe de 15 jeunes sous la coupe de la Ligue algérienne pour la défense des droits de l'Homme (LADDH), dont les résultats ont été exposés hier au siège de l'organisation de
Me Mostefa Bouchachi. “Pendant la campagne, les médias algériens n'ont pas mis sur un pied d'égalité les différents candidats. Le gouvernement et les institutions officielles travaillent en faveur d'un candidat”, a relevé le président de la LADDH. Le candidat Abdelaziz Bouteflika a bénéficié de 27,63% de l'espace accordé par la presse à la campagne électorale, alors que le gouvernement en a accaparé 14,91%. L'activité de la candidate du PT, Louisa Hanoune, a été couverte à raison de 10,50%, alors que Mohamed Saïd, le moins chouchouté par les médias, s'est contenté d'un taux de couverture de 8,26%. “Le Président-candidat Bouteflika et le gouvernement ont pris un espace énorme. Il y a un déséquilibre flagrant entre les 6 candidats”, commente M. Khelil. Quant aux tenants du boycott, ils ont bénéficié d'une couverture de l'ordre de 1,72%. Pis, le peu d'espace qui leur est accordé, notamment par les médias lourds, c'était pour les critiquer. Conclusion de M. Khelil : “Les partisans du boycott sont quasiment exclus de la couverture médiatique.” L'autre singularité de la couverture médiatique de la campagne électorale est que son orientation est positive à 70%, négative à 14,1% et neutre à 12,9%. Ce qui a fait dire à M. Khelil que “le débat contradictoire est absent de la campagne électorale pour l'élection d'avril 2009”. Il est à noter que le monitoring a concerné la télévision, deux stations de radio (Chaîne I et Chaîne III) et 11 titres de la presse écrite publique et privée (El Moudjahid, El Watan, Liberté, Le Soir d'Algérie, El Khabar, El Massa, etc.). Pas moins de 17 665 éléments d'information sont traités par l'équipe.
Côté presse écrite, El Moudjahid et El Massa sont à la tête des titres qui ont le plus couvert la campagne électorale. D'ailleurs, 45,5% de la matière traitée par l'équipe de la LADDH proviennent de la presse publique contre 34,9% pour la presse privée et 19,5% pour l'audiovisuel. “La presse publique a mis le paquet sur la campagne électorale”, remarque M. Khelil. Faisant une lecture politique de l'étude menée par son organisation, Me Bouchachi a relevé qu'“en matière de présence de la société civile dans une élection libre, le constat est qu'on est en retard par rapport aux autres pays arabes”. Son appréciation de la présidentielle du 9 avril ? “L'élection présidentielle a été pliée le 12 novembre le jour où la Constitution a été amendée. Cette élection est de pure forme et tous les Algériens sans exception connaissent son issue”. Et de prédire : “Les Algériens n'iront pas voter, car ils connaissent d'avance les résultats de cette élection.” Le constat de Me Bouchachi : “L'Algérie de 2009 s'est éloignée de la démocratie et des droits de l'Homme.” Et d'ajouter : “Ce n'est pas un fossé qui s'est creusé entre l'Etat et le peuple, mais un oued.” Présent à la rencontre, Ali Yahia Abdenour, président d'honneur de la LADDH, a indiqué qu'“en 1999, Abdelaziz Bouteflika avait eu le soutien de l'Occident et en 2004 celui des Américains. Aujourd'hui, Européens et Américains observent une certaine réserve. Ce qui les intéresse, ce sont la stabilité du pays et la préservation de leurs intérêts économiques. La démocratie, ce n'est pas leur grand souci. La violence de la campagne électorale de Bouteflika s'explique par son désir de démontrer aux Occidentaux qu'il est aimé de son peuple.”
Il est à noter que le rapport final du monitoring sera publié au cours du mois de mai prochain.
Arab CHIH


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.