Le FLN part en favori    FLN, acte IV(1). France, la révolution et le «complot» terroriste !    1 339 requêtes reçues en 2018    «Tôt ou tard, le tarif de l'électricité doit être revu»    L'auto-satisfecit algérien    Des formations en vue d'améliorer les systèmes agricoles locaux    Tractations autour d'un sommet    Trio malien pour JS Saoura-IR Tanger    Votre week-end sportif    Le Raja Casablanca dernier qualifié pour les quarts de finale    Une bonbonne de gaz explose dans un restaurant mobile    Gâteau aux raisins secs    Le Dimajazz est de retour    Bouchareb ne va pas durer longtemps    Tribunal correctionnel: Trois ans de prison requis contre l'ancien DG du CHU d'Oran    Démission du SG et menaces du RCK: La FAF et la LFP retombent dans leurs travers    Division nationale amateur - Ouest: Le dauphin à l'assaut du leader    Division nationale amateur - Centre: Deux gros chocs à Aïn-Ousera et Arba    Déclaration de politique générale du gouvernement: Ouyahia dément tout empêchement de la présidence    La revanche des riches    Un individu sous les verrous: Chantage sur le Net    Aïn El Turck: Cinq femmes tuées par le monoxyde de carbone    10 familles d'El Djebass relogées    Défaitisme    L'histoire à méditer    LE QUOTIDIEN D'ORAN A 24 ANS    La violence politique    Fusillade à proximité d'un marché de Noël à Strasbourg (France)    Mise en garde contre les dangers de la surexposition aux écrans    Saisie de 3, 877 kilogrammes de kif traité et 45 731 comprimés de psychotropes en un mois    2 morts et 3 blessés dans une collision    Coup d'envoi de la première rencontre culturelle «Voix de femmes»    Une ville au passé révolutionnaire    Réminiscences de mots à l'Espaco    Répression meurtrière à la suite de manifestations de l'opposition    Brexit : Theresa May à la peine dans son tour d'Europe pour obtenir des concessions    Mondial des clubs: Vers une finale River Plate-Real Madrid    Commerce : Engagement de l'Algérie dans tout projet pour le développement de l'Afrique    Chine et Etats-Unis … les "nouveaux rivaux"    Inter Partner Assistance Algérie fête ses dix ans en triplant son capital social : Le meilleur est à venir    Bonnes nouvelles pour les souscripteurs AADL    Espérant une amélioration des relations sino-américaines : Les Bourses européennes rebondissent    Energie photovoltaïque: Un potentiel national de près de 2,6 millions TWh/an    Un monument à Soljenitsyne inauguré à Moscou le jourde son centenaire    Le manque de réussite a été fatal aux Usmistes    Kia Al-Djazaïr : remises, GPL et nouveautés au menu    Exception d'inconstitutionnalité : Le principe et sa procédure d'application    Le FLN favorisé    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Merouana cherche sa route vers… le développement
La perle de Belezma (Batna), 100 ans après sa création
Publié dans Liberté le 24 - 05 - 2009

Ce projet a aussi une importance économique de taille. La région, une fois ouverte sur le reste de la wilaya à travers l'itinéraire d'Oum Rkha, luttera mieux contre le chômage car la mobilité permet une meilleure élasticité du marché de l'emploi.
Merouana cherche à rattraper le temps perdu. Après des années de laisser-aller qui ne lui ont rapporté que désarroi, on essaie, aujourd'hui, de faire face à une série de problèmes comme celui de la pollution et l'enclavement du chef- lieu de daïra, Merouana (ex-Corneille).
Pour la pollution, on avance qu'elle résulte de la décharge publique installée sur le flanc d'une montagne à la hauteur de la ville et qui date de plus de dix ans. Selon un élu à l'APC, M. Hachou Zinou, “le site de la décharge date de la fin des années 1990. Elle se situe pratiquement en plein centre-ville, dans un couloir d'air, donc tout ce qui est sachets et autres rejets légers est emporté par le moindre souffle de vent pour être par la suite éparpillés dans les cités avoisinantes, celle de Kentel et les 874 logements”.
Récemment, après une lutte acharnée, la commune a bénéficié d'un projet de réalisation d'une nouvelle décharge qui prend en considération les défaillances de l'ancienne, surtout en ce qui concerne l'emplacement. “La direction de l'environnement nous a promis une enveloppe pour ensevelir l'ancienne décharge”, dira l'adjoint au maire.
Le second projet sur lequel compte la région pour marquer son décollage économique et social, et partant en finir avec les effets de l'enclavement, est la route qui relie la commune à la ville de Batna. En effet, la région est traversée par la RN77 qui relie les deux wilayas de Batna et Sétif.
Seulement, cette route est dangereuse et impraticable. En plus des reliefs qui la caractérisent, elle est usée par le fait de son ancienneté et des intempéries. “Le problème majeur dont nous souffrons est l'isolement et seule une nouvelle route apportera la solution, le tracé d'Oum Rkha est le plus indiqué avec un raccourci de
21 km”, nous dit-on à Merouana. “Les étudiants universitaires, 11 000, en seront ravis. On a pratiquement plus de 11 000 étudiants. Avec cette route, ils auront moins de peine pour rejoindre leurs instituts.” Ce projet a aussi une importance économique de taille. La région, une fois ouverte sur le reste de la wilaya à travers l'itinéraire d'Oum Rkha, luttera mieux contre le chômage car la mobilité permet une meilleure élasticité du marché de l'emploi. “Les chiffres font peur, on a un gigantesque taux de chômage à Merouana”, nous confie toujours M. Hachou.“On compte beaucoup sur cette route pour attirer des investisseurs et créer des postes de travail pour nos jeunes”, conclut-il.
Par ailleurs, selon le P/APC de Merouana, M. Guidoum Mustapha, “le projet ne devra pas nécessiter un énorme travail puisque la piste existe déjà, depuis le temps de la colonisation, et une grande partie de la route a été achevée.
Il ne reste qu'environ 10 km à terminer dont seulement 300 mètres jugés difficiles”. Le wali de Batna, M. Abdelkader Bouazghi, pour sa part, nous informera que l'étude du projet vient d'être autorisée.
Ainsi, à quelques semaines de la célébration du centenaire de la ville de Merouana puisqu'elle a été érigée mairie en 1909, la perle de Belezma pourra aspirer à recouvrer son rang d'antan.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.