L'adoption de la nouvelle Constitution "contribuera à l'édification de la nouvelle Algérie"    APN: levée de l'immunité parlementaire des députés Abdelkader Ouali et Mohcine Bellabas    Opep+ : priorité à la conformité totale de tous les pays membres    Le projet d'amendement de la Constitution garantit la souveraineté totale du pays sur ses ressources naturelles    Rentrée sociale: Rezig met en garde contre toute augmentation des prix des articles scolaires    Real Madrid: Ramos forfait contre le Shakhtar    Report du procès de l'ex-wali d'Alger, Zoukh, au 3 novembre prochain    Plus de 5 millions d'élèves rejoindront mercredi l'école dans des conditions sanitaires exceptionnelles    JEUNES ET PECHEURS BENEVOLES PARTICIPENT AUX RECHERCHES : Disparition de 12 harraga sur les côtes de Chlef    BECHAR : Le wali visite les ksour du Nord    REFERENDUM CONSTITUTIONNEL : Talaie El Hourriyet décide de participer    Le procès de l'affaire El Watan et les fils de Gaïd Salah reporté    Tayeb Louh inculpé dans l'affaire des bracelets électroniques    JM Oran-2022 : les aspects organisationnels abordés avec une délégation française    UNIVERSITE ‘'IBN BADIS'' MOSTAGANEM : Journées portes ouvertes pour les nouveaux bacheliers    LDC : Le programme de ce mardi    Accidents de la circulation: 17 morts et 1 263 blessés en une semaine au niveau national    Nouveau round des négociations entre Londres et Bruxelles    Tensions autour de résultats non proclamés    La mouvance islamiste dans l'œil du cyclone en France    Le rapport 2019-2020 soumis au gouvernement fin novembre prochain    L'année sans Sila...    Une fresque poétique sur une Algérie de tolérance et de diversité    Un guide pratique sur les traditions anciennes    Les Canaris en stage à Palm-Beach    Le plan stratégique national dévoilé    Luis Arce, le dauphin d'Evo Morales, remporte la présidentielle    Début d'une réunion de la commission militaire conjointe à Genève    Guterres estime «possible» le dialogue avec certains groupes extrémistes    «L'équilibre entre l'offre et la demande est nécessaire»    Les partisans du «non» se plaignent de l'interdiction de leurs activités    Réserves de change, la dégringolade    Doublé de Bendebka face à Al-Nassr    Le Raja Casablanca s'incline devant le Zamalek    «Un crime colonial» peu présent dans le cinéma algérien    «La littérature algérienne en exil», thème d'une conférence tenue à Alger    Banksy revendique une œuvre murale à Nottingham    Culture-PLF 2021: proposition de clôture de 3 comptes spéciaux pour le secteur    Gestion de l'après Covid-19: appel à un nouveau modèle de soutien à la Culture    Présomptions condamnables ?    Un destroyer américain fait escale au port d'Alger    USM Bel-Abbès: Reprise sur place en attendant les stages    JSM Béjaïa: Le bon sens a prévalu    Marché de Aïn El Turck: Retour en force des étals de vente de viande de l'abattage clandestin    Des opérations en faveur des populations des zones d'ombre    Plusieurs quartiers ciblés par une opération de nettoiement: Plus de 4 tonnes de déchets transférées au CET de Hassi Bounif    L'ex-commissaire: Kaddour Benkhira n'est plus    "La révision constitutionnelle consacre et préserve les constantes de l'identité nationale    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Une commune à deux cultures
ZAHANA
Publié dans Liberté le 31 - 05 - 2009

Bien que résidant dans une commune qui relève administrativement de la wilaya de Mascara, les habitants de Zahana s'identifient beaucoup plus aux Oranais avec lesquels ils partagent plusieurs points, dont la mentalité, le langage, les us et coutumes, les traditions et tous les autres rapports relationnels, particulièrement commerciaux.
Cette distinction trouve son explication par la proximité de cette localité de la capitale de l'Ouest car n'étant distante que de 15 km environ et éloignée de Mascara de plus de 70 km. Ces caractéristiques incitent la population de cette commune à formuler le souhait de dépendre de la wilaya d'Oran, car elle éprouve beaucoup de difficultés à rallier le chef-lieu de wilaya pour le règlement des problèmes, notamment administratifs.
Partagée entre deux références, la commune de Zahana est sortie de l'anonymat grâce à la cimenterie, la plus importante unité de l'Ouest, sinon de tout le pays, implantée sur son territoire. Le choix du site sur lequel a été réalisée cette cimenterie n'est pas fortuit puisque la commune de Zahana dispose du plus grand gisement d'argile de la région exploité depuis plus d'une cinquantaine d'années déjà et censé alimenter l'usine sur le long terme.
La commune de Zahana fait également partie de l'histoire symbolisée par le légendaire Ahmed Zabana, dont il est natif et qui reste le premier martyr algérien guillotiné par l'armée d'occupation française. Cet événement est d'ailleurs commémoré annuellement par les autorités de la wilaya en hommage à cet enfant du pays qui a sacrifié sa vie pour la juste cause et cité souvent en exemple en qualité de héros par la population locale pour lequel elle ressent une grande fierté. Elevée au rang de daïra à la suite du dernier découpage administratif, Zahana assume difficilement ce statut eu égard au volume des charges que présentent les exigences des populations des agglomérations sous sa coupe, même si, en apparence, sa situation socio-économique est enviable.
Officiellement, selon les résultats du récent recensement général effectué, la population fixe de la commune est estimée à 23 000 habitants, dont 6 300 âmes vivent à Djeniène Meskine, une importante localité limitrophe du territoire de la wilaya de Sidi Bel-Abbès qui lui est rattachée. À ces chiffres, viennent s'ajouter des milliers de visiteurs temporaires présents quotidiennement sur les lieux pour procéder à l'enlèvement du ciment et qui ont un impact direct sur le quotidien des résidents, notamment sur le plan économique. Mais, si Djeniène Meskine venait à bénéficier du statut de commune, les retombées d'une telle décision seraient lourdes de conséquences pour Zahana, car la cimenterie lui échapperait puisqu'elle est située sur le territoire de Djeniène Meskine. Dans le cadre du renforcement des mesures de sécurité, la commune a bénéficié de l'inscription d'une opération relative à la réalisation d'un siège de sûreté de daïra accompagné de 8 logements de fonction qui sont en voie d'achèvement pour une enveloppe globale de 57,2 millions de DA, ainsi que de la construction d'un célibatorium dont les travaux en cours de finition ont nécessité la somme de 16,7 millions de DA. Le secteur de la santé, très présent dans la commune par l'implantation d'une polyclinique, s'est enrichi par la réception d'un laboratoire bactériologique pour un coût de 50 millions de DA. Destinée à assumer des missions, tant médicales que sécuritaires, une unité légère de la Protection civile sera bientôt opérationnelle dans la commune, car le projet est en cours de réalisation. Dans le but évident d'améliorer les conditions de vie de la population, une enveloppe financière de l'ordre de 525 millions de centimes a été dépensée pour renforcer le débit de l'alimentation en eau potable par l'adduction du réseau à partir des nouveaux forages. Dans la même lignée, des travaux d'entretien du chemin de wilaya 98 sur une distance de 8 km et la réalisation d'un ouvrage d'art sont en voie de lancement, une opération évaluée à 6 milliards de centimes. À l'instar des autres communes de la wilaya de Mascara, Zahana enregistre des habitations précaires appelées à disparaître, et c'est dans cette optique qu'un quota de 75 logements de remplacement lui est réservé par les services concernés. Outre le chef-lieu de la commune, les agglomérations de Djeniène Meskine et Moualda ont bénéficié de différents projets, tous secteurs confondus, visant un double objectif, celui d'une mise à niveau et la fixation des populations.
Ainsi, plusieurs opérations, telles que la rénovation de la conduite d'alimentation en eau potable, la construction de 30 logements locatifs, 64 autres participatifs, un projet de protection du village contre les inondations, des tribunes pour le stade, l'aménagement urbain et 40 locaux professionnels sont réservés à Djeniène Meskine.
Quant à la localité de Moualda, elle a également fait l'objet d'une attention particulière en bénéficiant de 4 importantes opérations, notamment la réalisation d'un réseau d'assainissement, la réfection de l'école primaire, la construction de 93 logements octroyés à la population et l'inscription d'un projet concernant l'aménagement de la voierie urbaine.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.