POURSUIVI POUR « TRAFIC FONCIER » : Abdelkader Zoukh placé sous contrôle judiciaire    JSK : Belaïli : «Je suis doublement content»    MCA : Bakir tranchera son avenir avant la fin de la semaine    Ma réaction de citoyen au dernier discours du « Guide Suprême de la Nation », AGS !    TRIBUNAL DE BIR MOURAD RAIS : Ali Haddad écope de 6 mois de prison ferme    MASCARA : Un dealer arrêté à Tighennif    Entre incohérences et absence de stratégie    Vers une conférence nationale en septembre    Des troupes de la Royal Navy déployées dans le golfe d'Oman    L'armée veut imposer sa feuille de route    Serraj prépare la contre-offensive à Tripoli    Biden devance Trump dans les sondages    La société civile pour une transition de «rupture»    La procédure de levée de l'immunité parlementaire de Talaï enclenchée    Une victoire pour se mettre au vert    Le cas Ounas divise les Verts    Amical : Le Sénégal s'impose face au Nigéria    Autopsie d'un complot    Les réseaux sociaux bloqués pour contrer la fraude    Résultats de l'examen Cinquième à Sétif : un taux de réussite de 85,08 %    Ouverture de six plages et 700 agents de la protection civile mobilisés    3 hectares de blé et d'orge détruits par un incendie    Sassel-plage abrite le lancement de la saison estivale    Approvisionnement en eau de puits non contrôlés : L'APC de Sétif tire la sonnette d'alarme    Remise des prix de la meilleure photo    ACTUCULT    Inas célèbre ses dix ans d'enseignement de tamazight    Découverte d'un cimetière datant de l'époque romaine    606 retraits de permis de conduire au mois de mai    Théâtre régional d'Oran : Les hurlements d'Léo ce soir au théâtre    Ils revendiquent toujours le départ du nouveau directeur: La protesta des travailleurs du Complexe financier d'Algérie Poste se poursuit    Régularisation foncière à Sidi Maarouf: 125 familles de la cité Kaibi Abderrahmane interpellent le wali    ALGER N'EST PAS L'ALGERIE    USM Alger: Un champion dans l'impasse    GC Mascara: Une AGO décisive demain    La crise, c'est eux!    Kamel Daoud hôte de la nouvelle librairie «Abdelkader Alloula»: « Ouvrir actuellement une librairie est plus courageux que d'écrire un livre »    Hocine Achiou : "En un an, Boudaoui a eu une progression extraordinaire"    Chine - Russie : Elever leurs relations au niveau d'un partenariat de coordination stratégique global    Hommage à Ahmed Kellil    Quelques scénarios de sortie de crise    Dialogue… ?    Des noms communs devenus des toponymes composés    Forum de la mémoire : Violation continue des droits de l'enfant sahraoui par le Maroc    Connexion perturbée et silence des autorités    La campagne présidentiellebat son plein    Renault : Le Maire et Senard jouent l'apaisement, se tournent vers l'avenir    "El faqir", premier spectacle de rue pour enfants à Oran    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Un scrutin régional complique la tâche d'Angela Merkel
Allemagne
Publié dans Liberté le 11 - 05 - 2010

Huit mois après son succès aux législatives, la coalition de la chancelière Angela Merkel a subi dimanche, sur fond d'aide à la Grèce contestée, un camouflet électoral historique qui la met en minorité à la Chambre haute du Parlement allemand et va gêner son action. L'alliance de l'Union chrétienne-démocrate (CDU) de la chancelière et des libéraux (FDP), qui gouvernent ensemble à Berlin, a perdu la majorité en Rhénanie du Nord-Westphalie (NRW, ouest), l'Etat le plus peuplé d'Allemagne. Outre un désaveu de la coalition au pouvoir à Berlin, ce résultat signifie que Mme Merkel ne peut plus compter sur une majorité au Bundesrat, qui représente les 16 Etats, ce qui va l'obliger à chercher des compromis avec l'opposition social-démocrate (SPD). “C'est un bon jour pour l'Allemagne parce que tous les sondages montrent que les gens voulaient donner un coup d'arrêt à la politique” du gouvernement, s'est réjoui Sigmar Gabriel, président du SPD. Pourtant, avec 34,5%, selon les résultats officiels provisoires mardi à 00H20 GMT, le SPD réalise son le score le plus bas en NRW depuis 50 ans. La CDU a enregistré son plus mauvais résultat en NRW de toute l'histoire de la République fédérale, à 34,6%. Le chef du gouvernement régional sortant, Jürgen Rüttgers (CDU), a évoqué une soirée “amère”, expliquant sa défaite “par les premiers pas du gouvernement à Berlin et la situation difficile en Grèce”. Le FDP, grand vainqueur des législatives de septembre avec le score historique de 14,6% des suffrages, prend une gifle, à 6,7%. “Il ne faut pas tourner autour du pot, nous avons raté notre objectif. C'est un coup de semonce pour les partis au gouvernement”, a déclaré le vice-chancelier et ministre des Affaires étrangères Guido Westerwelle, chef du FDP.
Les Verts apparaissent comme les grands vainqueurs avec 12,1% des suffrages, et le parti de la gauche radicale Die Linke entre au Parlement régional avec 5,6% des suffrages. CDU et SPD vont donc devoir négocier des alliances avec des “petits” partis pour gouverner, voire s'allier en une “grande coalition”. Les négociations peuvent durer des jours, voire des semaines.
Conservateurs et libéraux ayant perdu la majorité au Bundesrat, les gros chantiers promis durant la campagne de 2009, baisse d'impôts et réforme de la santé notamment, risquent de rester en souffrance au moins jusqu'aux nouvelles échéances régionales en 2011. La crise grecque a joué pour beaucoup dans l'issue du scrutin, deux jours après le déblocage de crédits allemands pour plus de 22 milliards d'euros sur trois ans, auquel la majorité des Allemands sont hostiles. “Les gens étaient très déstabilisés, surtout ces dernières semaines, et rien n'a été fait pour les rassurer”, analysait Barbara Riedmüller, professeur de sciences politiques à l'Université libre de Berlin. Mais la presse soulignait aussi la manque de clarté de la coalition d'Angela Merkel.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.