FC Barcelone: Ce message fort sur l'influence de Lionel Messi au Barça...    Tribunal de Sidi M'hamed à Alger : 24 manifestants jetés en prison    Al Ahli: L'entraîneur de Belaili limogé    BENSALAH SIGNE LES LOIS RELATIVES A LA TENUE DE L'ELECTION PRESIDENTIELLE : Convocation du corps électoral    SOUTIEN A LA CREATION D'ENTREPRISES AU SUD : Levée de gel pour les projets des jeunes    RENTREE UNIVERSITAIRE 2019-2020 A MOSTAGANEM : L'université renforce ses capacités d'accueil    HECATOMBE ROUTIERE : 11 morts et 20 blessés en 48 heures    KHEIR-EDDINE : Les parents d'élèves demandent une protection policière    Les forces de sécurité répriment un rassemblement pacifique à Constantine    Liverpool : Van Djik encense Firmino    Le Kremlin en faveur d'une relance des discussions    Les manifestants insistent sur le départ du système    Des personnalités nationales et des organisations dénoncent    L'Opep et ses alliés sur le gril    La FTF a défalqué six points au Club Africain    Le Real se régale, puis se relâche    "La Tunisie est en train de forger son propre modèle démocratique"    La libération du candidat Nabil Karoui sera «une évidence» s'il sort vainqueur    Qui succédera à Essebsi en Tunisie ?    Saisie de 12 000 comprimés de psychotropes    Meilleures recettes au gingembre pour traiter l'asthme    Un homme électrocuté    Hommage à Cheb Hasni par les siens    Soirées diwane au dendoune et karkabou    Le lion mécanique de Léonard de Vinci exposé à Paris    Ligue des champions (2e tour, match aller) USM Alger – GOR MAHIA (20H45) : Tout pour assurer au stade Tchaker    CAF Football Awards : Les 10 candidats connus en octobre    Football professionnel : Une AGEx mardi pour adopter un nouveau système de compétition    Parution. L'Encyclopédie algérienne (édition 2019) : Un coffret fort intéressant    Washington confirme la mort de Hamza Ben Laden    Tlemcen: La Casnos veut ratisser large    Ils avaient subtilisé l'arme d'un policier: Un individu tué et deux autres blessés près d'Azeffoune    Mort des tribus, naissance des tribalismes (III)    Lancement du concours international de la photographie sous-marine de la corniche jijelienne    Appel à hâter la désignation d'un nouvel envoyé personnel du SG de l'ONU    Aigle Azur (SNLP) : Le Comité d'entreprise soutient deux offres de redressement    Résoudre rapidement, par une élection présidentielle transparente, la crise politique ou la régression    Bomare Company mise à l'honneur dans le magazine allemand de l'IFA Berlin    Le Mouvement El Bina prêt à s'engager dans l'élection présidentielle    Prochaine édition du Festival national de la littérature et du cinéma de la femme    Il fête ses 50 ans de carrière à Alger    De nouvelles taxes sur les véhicules ?    Le président de Microsoft se positionne aux côtés de Huawei    L'Algérie réaffirme sa position    Ahmet Davutoglu quitte l'AKP pour créer un mouvement rival    Un individu abattu à Tizi-Ouzou    Bedoui exprime sa "gratitude" à l'ANP    Deux films algériens en compétition officielle au festival international d'Elgouna en Egypte    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Installation du comité de pilotage du projet FEM-Boughzoul
Bernard Jamet : “Introduire des techniques environnementales propres”
Publié dans Liberté le 13 - 10 - 2011

Le ministère de l'Aménagement du territoire et de l'Environnement, en collaboration avec le Programme des Nations unies pour l'environnement (Pnue), a lancé hier un projet du Fonds pour l'environnement mondial (FEM), destiné à la ville nouvelle de Boughzoul. Ce projet, financé par le gouvernement algérien avec le soutien du FEM et du Pnue, ambitionne de faire de la ville nouvelle de Boughzoul, dans la wilaya de Médéa, une ville à faibles émissions de carbone, à travers l'utilisation des énergies renouvelables. Ont également participé à cet atelier, aux côtés des responsables du ministère de l'Environnement, des représentants des ministères, des collectivités locales, des institutions publiques et autres experts algériens et étrangers. Un comité de pilotage du projet FEM-Boughzoul, composé de représentants des ministères concernés, d'organismes publics et d'institutions nationales, a été mis en place. Ce comité aura pour mission de “mieux comprendre les mécanismes d'appropriation des objectifs du projet et de finaliser la préparation du premier plan de travail annuel”, dira le directeur de cabinet du ministère de l'Environnement. Pour sa part, M. Bernard Jamet, directeur de projet à la division de la technologie de l'industrie et de l'économie au sein du Programme des Nations unies pour l'environnement (Dtie-Pnue), estime qu'il s'agit d'un “projet gigantesque”. “C'est un projet financé par le gouvernement algérien qui a dégagé un budget à la hauteur du projet. Le programme financé par le Fonds pour l'environnement mondial (FEM) est un programme annexe qui vise à incorporer des techniques spécifiques et qui est doté d'un budget d'environ 30 millions de dollars. 20 millions proviennent du projet de la ville de Boughzoul et 10 millions du Fonds de l'environnement mondial. Un budget qui nous permettra de faire ce travail de normalisation et d'intégration de nouvelles technologies susceptibles d'être transposées ultérieurement sur d'autres villes”, dira M. Jamet. Mais qu'en est-il des délais de réalisation ? Sur ce point, M. Jamet pense que le projet s'étalera sur les quinze années à venir. “Notre rôle à nous, dans ce projet qui s'étalera sur les quinze ans à venir, est l'introduction de techniques et de pratiques environnementale propres, un projet qui s'étendra sur trois ans. Donc, nous allons travailler durant trois ans, et ce, dès maintenant”, dira-t-il. Et d'ajouter que Boughzoul est le premier cas que le FEM finance. Pour M. Jamet, “la première étape est de voir comment les autres ont procédé, comme au Moyen-Orient, pour faire un bilan et essayer d'en tirer les idées”.
Enfin, M. Jamet évoque le rôle de l'Algérie et son engagement dans le domaine de l'environnement. “L'engagement de l'Algérie est évident. Il me semble que la politique du gouvernement algérien va dans le sens du développement durable. Un projet comme celui de Boughzoul est tout à fait emblématique. Je pense que c'est une grande chance pour l'Algérie d'avoir un projet aussi innovant qui va être à la fois porteur de développement économique, de création d'emplois et d'amélioration du bien-être de la population.”
Chérif Memmoud


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.