Présidentielle 2019: Le report, une solution à «l'impasse» ?    Exception d'inconstitutionnalité: Le plaidoyer de Louh    Tébessa: Un programme d'urgence pour l'eau potable    Argent de la diaspora: Les Algériens, derniers de la classe    Leurs dossiers acceptés mais ils ne peuvent accéder au site pour le paiement: Sit-in des souscripteurs devant la direction régionale de l'AADL    Un pacte self-service    FAF - Coupe d'Algérie (1/32e et 1/16e de finale): Place aux émotions et gare aux surprises !    LFP - Championnat national: Statut professionnel, gestion amateur    Ligues 1 et 2: Où est passé le bilan chiffré de la compétition ?    Axe Gdyel - Hassi Ben-Okba: Un octogénaire meurt dans une collision entre un camion et une voiture    Tebessa: 2 à 15 ans de prison dans une affaire de terrorisme    Affaire du magistrat tué à Sidi Bel-Abbès: L'épouse de la victime, sa fille et un complice écroués    Au fil... des jours - Communication politique : nouvelles du front ! (2ème partie)    Le pouvoir d'en haut, la confiance d'en bas    Karim Wade saisit la Cour de justice de la Cedeao pour pouvoir être candidat    Kia Al Djazair introduit le GPL sur 3 de ses modèles    Land Rover Algérie : Plusieurs offres promotionnelles aux ateliers SAV    Des milliers de manifestants marchent pour les libertés    Le FLN pour une nouvelle sérénité    1ère Foire commerciale intra-africaine Participation de l'Algérie au Caire    Copa Libertadores : River Plate s'adjuge le titre face à Boca Juniors    Le poids de la crise    La poursuite de l'ouverture chinoise renforcera sa croissance    Les solutions "miracles" de Chakib Khelil    Benghabrit hausse le ton et menace…    Un test de dépistage en 10 minutes    Ouyahia contrarié ?    18ème Salon AutoWest : L'industrie automobile nationale à l'honneur    Commémoration du 58e anniversaire des manifestations du 11 décembre 1960 : Aïn Témouchent abritera les festivités nationales    Master-class d'instruments traditionnels en décembre    La vie perturbée de la CAN-2019    Un pacte mondial sur les migrants mort-né    Six personnes ont trouvé la mort en 24 H    «Prémunir le retour à la décennie noire qui a failli détruire l'Etat national»    Ghezzal retrouve la compétition    L'Algérien Ferhat retrouve ses talents de passeur    L'ONPLC annonce l'élaboration d'une cartographie des dangers de corruption    Nabila Goumeziane : «L'œuvre de Mohya, une référence de notre patrimoine»    «Am not your negro» et «L'autre côté de l'espoir» lauréats des Grands prix    «Brossi» décroche la «Grappe d'Or»    ORAN : 2 ‘'passeurs'' arrêtés et une barque saisie    Repêchage de deux corps sans vie sur deux plages de Ben M'Hidi    Le communiqué déroutant de la coalition    «C'est un jour important pour moi»    AUDI, la marque surprise du salon Autowest    Violation des droits d'association, d'expression et de manifestation: Un appel pour éviter le scénario des «Gilets jaunes»    Tolérance, ONG, mosquées, campus: Les clarifications du ministre des Affaires religieuses    Huawei : La directrice financière soupçonnée de fraude par les Etats-Unis    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





BATNA
Le barrage Bouzina à la rescousse de l'agriculture
Publié dans Liberté le 29 - 04 - 2012

Le barrage Bouzina dont le bassin versant est 162 km2 et la capacité de 12 000 000 m3, est destiné à l'irrigation de 2 000 ha et surtout la sauvegarde de 95 000 arbres fruitiers.
La visite du ministre des Ressources en eau, Abdelmalek Sellal, jeudi, dans la wilaya de Batna, a vu le lancement de plusieurs projets d'envergure, mais aussi la réception d'ouvrages qui vont réduire le déficit en eau dans la région. À Chemora, le ministre s'est enquis de l'avancement des travaux du projet de transfert des eaux du barrage de Beni-Haroun vers celui de Koudiet Lamdaouar, à savoir, la réalisation d'un canal de 2x2000mm sur une distance de 33 km. Cet apport d'eau de Beni-Haroun vers Koudiet Lamdaouar à partir de la station de pompage de Aïn Kercha permettra l'irrigation de trois périmètres, celui de Toufana (11 000 ha), de Chémora (16 031 ha) et de Aïn-Touta (6 100 ha). Après quoi, le ministre a procédé à la mise en service de la station de pompage n°3 qui renforcera la ville d'Arris en AEP. C'est le groupement d'entreprise Hydro-aménagement qui a procédé à la pose d'une canalisation longue de 59 km, la réalisation de quatre stations de pompage, la construction d'un réservoir d'une capacité de 1 500 m3 et de deux brises de charge. La ville d'Arris qui compte 31 208 habitants dont les besoins en eau sont estimés à 7 413 m3 accuse un déficit de 2 506 m3. Aussi, le débit à mobiliser à partir du barrage doit être de 101 litres/s. Sur les lieux, les techniciens de la même entreprise ont présenté au ministre l'étude de l'avant-projet détaillé des travaux de renforcement et d'approvisionnement en AEP de la vallée d'oued Abdi. Huit communes sont concernées par cette opération qui consiste en la pose de 144,7 km de conduite assurant un débit de 35 426 m3 par jour soit un débit de 410 l/s, en plus de cinq stations de pompage et sept réservoirs. Toujours dans le périmètre du barrage, M. Sellal a procédé à la mise en service de la station d'épuration des eaux usées de la ville de Timgad qui se déversaient dans l'oued Souldiz. Cette station qui protègera le barrage de la pollution traitera un débit moyen journalier en eaux usées de 1 950 m3 par jour. À Tazoult, le ministre a posé la première pierre de la retenue de Dicha, donnant le coup d'envoi des travaux. Cette retenue dont la capacité de stockage en eau est de 1 million de m3, permettra dans un proche avenir d'irriguer 280 hectares. La délégation ministérielle s'est rendue ensuite sur le site du barrage de Bouzina. Ce barrage se trouve à 70 km au sud-ouest de Batna et à dix kilomètres au sud-ouest aussi de Bouzina, dans une zone montagneuse très accidentée. Ce barrage dont le bassin versant est de 162 km2 et la capacité de 12 000 000 m3, est destiné à l'irrigation de 2 000 ha et surtout la sauvegarde de 95 000 arbres fruitiers. Les avis d'appel d'offre de cet ouvrage qui coûtera 500 milliards de centimes seront lancés avant la fin de l'année. La visite s'est achevée à Batna et exactement sur le site de la station d'épuration des eaux usées qui va bénéficier une enveloppe pour son extension. Il est prévu aussi la réalisation de deux stations d'épuration des eaux à Barika et Arris.
M H


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.