Touggourt/campagne labours-semailles: plus de 200 ha consacrés à la céréaliculture    Le Premier ministre présente lundi la Déclaration de politique générale du gouvernement à l'APN    Bousculade mortelle dans un stade en Indonésie: l'Algérie présente ses condoléances    Affaires religieuses: renforcement du référent national    Près de 6000 bouteilles d'huile saisies en 24 h    Nice : Le petit pont de Atal sur Neymar (Vidéo)    Des partis mauritaniens passent en revue avec une délégation sahraouie les développements de la question sahraouie    Agrément à la nomination du nouvel ambassadeur d'Algérie auprès la République des Seychelles    La promotion des cultures stratégiques dans les zones sahariennes passe par la prise en charge des difficultés    Armée sahraouie: de nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans le secteur d'El-Bekari    Le mouvement de la "Tunisie en avant" exprime son soutien au droit du peuple sahraoui à l'indépendance    Mawlid Ennabaoui: campagne de sensibilisation sur les produits pyrotechniques    8e édition du Prix littéraire Mohammed Dib: "la short list" dévoilée    Naissance de l'Association algérienne de l'anglais pour la science et la technologie    "Saint Augustin, un symbole de l'attachement à la patrie, à la paix et au dialogue"    Un mouvement de foule dans un stade en Indonésie provoque 174 morts    Man City : Guardiola évoque son avenir    CHAN Algérie-2022: le compte à rebours enclenché pour la 7e édition    Grazie Meloni !    Algérie-Union européenne: Dialogue de haut niveau sur l'énergie le 10 octobre    Trabendisme mental !    Développement du tourisme: Les voyagistes pointent les insuffisances    Les syndicats évoquent une forte surcharge: Une rentrée scolaire «très difficile et complexe»    Réparties sur six sites d'habitat précaire: Plus de 8.000 constructions illicites recensées à Es-Sénia    EHU 1er Novembre: Plus de 200 participants aux journées régionales de néphrologie    Assainissement du foncier industriel: Des instructions pour récupérer les assiettes non exploitées depuis plus de 6 mois    Ligue 2- Centre-Ouest: Un quatuor aux commandes    Ligue 1: Suspense à Bechar, Oran et Sétif    Une sérieuse alerte    Un expert américain porte l'estocade    Pays pauvre du Sahel en proie aux violences terroristes    Gazprom suspend ses livraisons à l'italien Eni    Une hausse prévisible    L'Etat à la rescousse des travailleurs    La contre-attaque par les chiffres    «La confiance du peuple a un coût»    «Le consensus est une exigence historique»    Tension sur le lait infantile    Der Zakarian s'explique pour Belaïli    Les Algériens fixés sur leurs adversaires    De Ciné Gold à la résidence d'Yves Saint Laurent    «La vie d'après» décroche El Kholkhal d'or    Mouloudji prend part    Attaché à ses principes, le FFS place l'intérêt suprême du pays au-dessus de toute autre considération    Mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Sommet arabe d'Alger: Le compte à rebours a commencé    Le diagnostic doit être prématuré    LA VIE... ET LE RESTE    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Les adhérents d'AVO-88 de BéjaIa reviennent à la charge
“À quand un statut de victime ?”
Publié dans Liberté le 18 - 06 - 2012

L'association des victimes d'Octobre 1988 (AVO) de Béjaïa, qui réclame un statut pour ses adhérents, est revenue à la charge. Son président, Abdelaziz Yahiaoui, a adressé un nouveau courrier aux autorités politiques du pays afin de procéder à la réévaluation des pensions victimes d'octobre 1988. En effet, dans une lettre adressée au ministre des Affaires étrangères, les parents des victimes ainsi que les blessés des tragiques évènements s'estiment lésés puisqu'ils sont assimilés à des accidentés de travail.
Par conséquent, la pension qu'ils perçoivent est jugée très insuffisante : quelque 3 000 DA, a-t-on déploré. Tout en rappelant leur sacrifice, qui a épargné, selon eux, “le pire à l'Algérie à l'heure des révolutions (en cours) dans le monde arabe”, les victimes s'interrogent pourquoi “l'arrêté de 2011 relatif à l'indemnisation des victimes, signé conjointement par le ministre du Travail et celui de l'Intérieur, n'a pas été exécuté par la direction de la Cnas à Béjaïa”.
Pourtant, affirme-t-on, cet arrêté a fait l'objet de discussions “lors d'une réunion au siège de la wilaya, présidée par le wali de Béjaïa le 9 mai 2012”, laquelle réunion a été marquée par la présence du directeur du Fonds spécial d'indemnisation du ministère de l'Intérieur, de deux représentants de la direction générale de la Cnas, du directeur de la Cnas à Béjaïa, et de deux députés RND. À noter que des copies de cette lettre ont été adressées aux ministres de l'Intérieur, du Travail, au DG de la Cnas, au président de la Ligue nationale des droits de l'Homme et au président de l'APN.
H K


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.