Sahara Occidental: une association africaine dénonce les violations flagrantes des droits de l'homme par le Maroc    Narimane Sadat Cherfaoui expose ses œuvres à Alger    Libye/accord de cessez-le-feu: appels à la mise en œuvre d'"un acquis majeur"    Bayern : La stat monstrueuse de Lewandowski    Oran: démantèlement d'un réseau de trafic international de drogue    Ghouini: le projet d'amendement constitutionnel garantit le renforcement des institutions de l'Etat    Ligue 1 (amical): le match USM Alger-US Biskra annulé pour des raisons sanitaires    Covid-19: 250 nouveaux cas, 144 guérisons et 10 décès    L'agression féodale et le Hirak.    SKIKDA : Déraillement d'un wagon de train chargé de phosphate    Clasico: encore un record pour Fati !    Le PT réagit à la condamnation de Djelloul Djoudi    La révision de la Constitution une priorité pour l'Algérie qui vit une "phase cruciale"    TISSEMSILT : La rentrée scolaire perturbée dans plusieurs écoles    PLAN NATIONAL DE REBOISEMENT : Un milliard de plants mis en terre    GHARDAIA : Deux morts dans un accident de la circulation    INCENDIE AU CHAMP D'EL MERK (HASSI MESAOUD) : Le ministre Attar en inspection des lieux    Accidents de la route: 9 morts et 359 blessés ces dernières 48 heures    Tebboune réitère l'engagement de l'Etat    Signature du premier accord majeur post-Brexit entre Londres et Tokyo    Les créances de la Sadeg s'élèvent à 1 850 millions de dinars    Un dernier débat Trump-Biden plus calme, malgré l'échange d'accusations    On vous le dit    Résiliation du contrat de Toufik Zerara    Billel Bensaha mouloudéen à titre de prêt    Un clasico devant 100 000 sièges vides, une première    Défection du Sila et souvenirs du «Parnasse» algérien    Le chanteur populaire M'hamed Zighem n'est plus    Commémoration du 116e anniversaire de la mort d'Isabelle Eberhardt    Saad Hariri de retour aux commandes au Liban    "L'Algérie coopérait déjà peu..."    Ali Haddad, le grand casse    Le RCD accuse le pouvoir de "s'acheter une nouvelle clientèle"    Attribué depuis trois mois à Mâalma : Le site AADL des 831 Lgts entre malfaçons et absence de commodités    Les travailleurs sans salaire depuis dix mois    Djerad désavoue le wali d'Oran    Des logements et des aides pour les sinistrés    En attendant une décision officielle...    Erdogan confirme un test de missiles russes    Après l'AGO : Les présidents en fin de mandat doivent quitter la ligue    MO Béjaïa : Un directoire pour gérer les affaires du club    Je suis contre cette Algérie majoritaire !    La représentation des minorités progresse mais reste limitée    Ali Boudarène, un comédien prometteur    Le FMI inévitable?    En raison d'un cas suspect de Covid-19: Le Consulat turc à Alger fermé    VFS Global: Un service de «rendez-vous de test PCR»    Les salles obscures    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





SOUL�VEMENT POPULAIRE DU 5 OCTOBRE 1988
B�ja�a n�a pas oubli� ses martyrs
Publié dans Le Soir d'Algérie le 06 - 10 - 2010

A l�occasion de la comm�moration du 22e anniversaire du soul�vement populaire du 5 Octobre 1988, l�Association des parents des victimes des sanglants �v�nements d�octobre de B�ja�a (AVO 88) a organis�, hier mardi, un rassemblement populaire � la maison de la culture de la ville, o� une gerbe de fleurs a �t� d�pos�e � la st�le �rig�e � la m�moire des victimes de la r�volte d�Octobre.
A travers ce rassemblement, l�AVO 88 de B�ja�a entend r�it�rer ses revendications pour la reconnaissance officielle du 5 Octobre comme journ�e de la d�mocratie, la prise en charge des bless�s handicap�s � vie et un statut digne pour les victimes de ces tragiques journ�es. Pour rappel, cinq jeunes avaient �t� tu�s par les services de s�curit� � travers les diff�rents quartiers embras�s de la ville de B�ja�a le 9 octobre 1988. Il s�agit des martyrs Khelloufi Arezki, Deba Mahmoud, Bouaoudia Athmane, Tamassine Abdelhamid et Ouari Nacer. Dans une lettre adress�e au Premier ministre, l�association AVO 88 de B�ja�a r�clame une r��valuation des indemnit�s accord�es aux victimes des �v�nements, calcul�es, selon eux, sur la base du SMIG de l��poque, soit 2 400 DA. �Les jeunes qui sont d�c�d�s ou handicap�s � vie se sont sacrifi�s pour une noble cause, la libert� et la d�mocratie dans notre pays, n�ont toujours pas �t� honor�s, contrairement aux victimes de la trag�die nationale�, s�indigne, dans un document, l� AVO 88 qui demande aux plus hautes autorit�s du pays une �r�paration de cette injustice� � travers une r�elle prise en charge de ses dol�ances.

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.