Amendement/ constitution: plus de 24 millions d'électeurs appelés aux urnes ce dimanche    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Oum El Bouaghi: plus de 10.000 objets racontent la Guerre de libération au musée du moudjahid    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Référendum sur l'amendement de la Constitution: début du scrutin dans les zones éloignées de la wilaya de Nâama    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    Le Président Tebboune reçoit des messages de vœux de prompt rétablissement    L'ouverture de "consulats" dans les territoires sahraouis occupés, une violation de toutes les lois    Covid-19: 306 nouveaux cas, 184 guérisons et 8 décès    Neuf nouvelles wilayas concernées par les mesures de confinement    Mawlid Ennabawi: extinction de 7 incendies domestiques et feux de forêts dans 3 wilayas    "Cette Constitution doit passer"    Triciti tueur de chroniques!    Référendum, les jeunes, le FLN, Seif al-Hadjadj...    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Plus d'un demi-million de cas de malnutrition aiguë    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    L'ONU appelle les Libyens à tenir leurs engagements    Soumana prêté une saison au NC Magra    «Considérer les joueurs de l'Unaf comme des étrangers»    Victoire en amical devant le NAHD    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    "Je suis un athlète propre !"    Sonelgaz sponsorise l'équipe de handball IR Boufarik    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    La défense pointe du doigt de nombreuses irrégularités    Blocage    Pôles d'excellence    Perpétuer la tradition malgré le Covid-19    Des classes de huit élèves divisées en groupes    Transportés à 7h du matin pour des cours donnés à 13h    «Réduire la facture des importations est une de nos priorités»    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    Qui est Malek Bennabi ?    Le monde du cinéma proteste contre une nouvelle fermeture des salles    IL Y A 31 ANS, DISPARAISSAIT KATEB YACINE    L'engagement d'un poète    Le Conseil d'Etat français sous pression    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    GICA: début d'exportation de 40.000 tonnes de clinker vers l'Etat Dominicain    LDC : Sans Ronaldo, la Juventus chute à domicile face au Barça    LDC : Man United balaye le RB Leipzig. Triplé pour Rashford    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Il était un journaliste infatigable
Notre ami Farid Benabid nous a quittés hier
Publié dans Liberté le 14 - 08 - 2012

Liberté est depuis hier en deuil. Le journal vient de se faire ravir l'un des siens, Farid Benabid.
Le journaliste correspondant Benabid Mohamed Lakhdar, plus connu sous le nom professionnel Farid Benabid, ne fait plus partie de notre monde. Farid a rendu l'âme hier matin à l'aube à l'hôpital de Sétif, à l'âge de 59 ans. Il a laissé derrière lui une veuve et trois orphelines, Nesrine, Nachida et Ismahène.
Notre ami est réputé pour son caractère trempé. Aphone depuis 2007 suite aux lésions d'un AVC ischémique, Farid continuait néanmoins à sourire à la vie et partager sa joie de vivre avec les autres, malgré le handicap.
à chaque visite de travail que nous effectuions au bureau régional de Sétif, le chef de bureau qu'il était nous comblait de ses largesses. L'hospitalité, la générosité et la disponibilité ne sont pas des mots creux chez notre ami Benabid. En un mot, Farid a été un homme de cœur.
Il savait accueillir et aider. Il savait donner avec discrétion. Dieu ait son âme. Farid aimait débattre avec nous directement quand l'occasion se présentait ou nous proposer, par téléphone, une série de sujets qui lui tenaient à cœur.
Ses écrits, ses enquêtes ont toujours fait les manchettes du journal. Farid écrivait avec passion et sensibilité ses textes, dont les thèmes sont proches de la réalité du citoyen. La mémoire de la rédaction de Liberté gardera gravés à jamais ses reportages tels “Les Tunisiens à Hammam Soukhna", “Aïn Abessa, une commune à ressusciter", “Un désastre urbain à Aïn El-Fouara", “Aït Tizi, au pays des collines oubliées". La liste est encore longue. Ces lignes ne suffiront pas pour énumérer et contenir ses chroniques.
Farid répondait toujours présent, indépendamment du jour, ouvrable ou non, aux sollicitations de la rédaction centrale.
Il a toujours mis sa plume au service des damnés et des démunis. Il insistait avec la centrale pour faire paraître des reportages qui relatent loyalement la misère et la détresse des gens. Farid était aussi un fervent avocat de sa ville natale Maoklene, cela ne l'avait pas empêché de faire découvrir, aux lecteurs de Liberté, les 60 communes et les 20 daïras que compte la wilaya de Sétif, sous toutes les facettes. Titulaire d'une licence de littérature française, Farid le gentleman, comme l'affectionnaient ses intimes, enseignait la langue de Molière au secondaire et donnait des vacations au département de français à l'université de Sétif, avant de rejoindre le monde de la presse qu'il aimait plus qu'autre chose. Il était l'exemple type de quelqu'un de dévoué. C'était un journaliste désintéressé, il ne cherchait que l'intérêt général.
Il vouait un amour incommensurable au métier de la plume. Il n'est rien de plus épouvantable dans la vie que de perdre un être cher, un proche, un collègue de travail, un ami. La loi divine est ainsi faite. Repose en paix Farid! que Dieu ait ton âme et t'accueille en Son Vaste Paradis.
H H


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.