Les agences commerciales d'AT ouvertes dimanche 1er novembre    Sahara occidental: toute dérobade au référendum d'autodétermination rend caduc le cessez-le-feu    Les électeurs ivoiriens attendus samedi aux urnes pour élire leur président    Illizi-référendum: les bureaux itinérants accueillent les électeurs dans de bonnes conditions    L'Algérie condamne l'acte terroriste ayant ciblé un lieu de culte à Nice en France    Militaires français au Sahel. Un inconscient colonial si peu refoulé.    Cyclisme: les lauréats de 2019 récompensés à Staouéli    Foot-Covid19:le trio arbitral algérien confiné en Egypte "se porte bien"    Covid-19: 319 nouveaux cas, 195 guérisons et 7 décès    Explosion de gaz à Médéa, plusieurs blessés déplorés    Pourquoi le 1er novembre 1954 ?    ETAT DE SANTE DU PRESIDENT TEBBOUNE : La Présidence de la République rassure    Ligue 1-Covid19: le championnat peut reprendre mais sous conditions    REVOLUTION ET REVISION CONSTITUTIONNELLE : Demain, Novembre du changement    GPL : L'Algérie en mesure de convertir 500 000 véhicules/an    LE GENERAL SAID CHANEGRIHA SOULIGNE : ‘'Le personnel militaire doit avoir une conscience élevée''    Dessins et desseins de la France coloniale    Retour de la chaine Al Jazeera    FINANCE ISLAMIQUE : Forte adhésion des citoyens à Mostaganem    MASCARA : 718 mille quintaux d'olives prévus cette année    TISSEMSILT : Des secteurs d'utilité publique sans directeurs    POUR FORAGE ILLICITE D'UN PUITS A TIARET : Arrestation de 2 personnes à Medrissa    DEMANTELEMENT D'UN RESEAU DE DEALERS : Saisie de 5201 psychotropes à Tiaret    Liverpool: Van Dijk opéré avec succès    Real Madrid: un nouveau plan pour Dybala ?    Bayern Munich: Flick envoie un message à Alaba    "La honte à ceux qui séparent les épines des roses", le parcours d'une militante associative    ORAN : Un riche programme pour le Mawlid Ennabaoui    PRIX DU PRESIDENT DE LA REPUBLIQUE DU JOURNALISTE PROFESSIONNEL : La lauréate Leila Zerguit honorée par le wali d'Oran    Octobre rose à Constantine: des femmes atteintes de cancer du sein à cœur ouvert    Service Presse de la wilaya III historique : la communication en soutien de la Révolution    La France a mené en Algérie une "guerre totale" qui a décimé la population autochtone    Référendum : l'Algérie est en phase de franchir une "étape décisive"    Tebboune reçoit un traitement en Allemagne, son état de santé "pas préoccupant"    L'ouverture du scrutin peut être avancée dans les zones éloignées et à l'étranger    Des ateliers sur la cybercriminalité en Algérie et en Tunisie    "Cette Constitution doit passer"    10 décès et 320 nouveaux cas    Annulation de toutes les réunions physiques à l'ONU    Qui a dit que deux parallèles ne se rencontrent jamais ?    Soumana prêté une saison au NC Magra    Le stage de Zéralda a pris fin sur une bonne note    L'UA inquiète de l'afflux des terroristes étrangers en Afrique    L'Azerbaïdjan accuse l'Arménie d'avoir tué 19 civils    Zeghmati "corrige" Sidi-Ali Khaldi ?    L'Opep+ a réussi à stabiliser les cours    L'Algérie procèdera à la réalisation "progressive" de centrales électriques    Les hôpitaux mobilisés à Chlef : Ouverture de nouveaux centres anti-Covid 19    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Ecole nationale supérieure d'agronomie
Grève ouverte des enseignants
Publié dans Liberté le 04 - 10 - 2012

Les étudiants en fin de cursus qui n'arrivent pas à soutenir leur mémoire sont pénalisés par cette action. L'année universitaire commence mal à l'Ecole nationale supérieure d'agronomie ! L'ex-INA est complètement paralysé par un mouvement de grève lancé par les enseignants sous la houlette du syndicat des enseignants solidaires du supérieur SESS.
Aucune activité pédagogique n'a été assurée depuis le 1er octobre. Pis, les syndicalistes qui ne font que poursuivre un combat engagé depuis l'année universitaire écoulée, radicalisent leur mouvement en optant cette fois-ci pour une grève ouverte. “Nous ne sommes pas en grève pour le plaisir. Nous défendons une cause juste alors notre action restera ouverte jusqu'à ce que le ministère de tutelle daigne rétablir notre collègue dans ses droits reconnus par deux fois par deux institutions judiciaires", nous confie le représentant de la section syndicale SESS de l'Ensa. C'est donc le vieux conflit relatif à l'affaire de l'enseignant Mekliche qui refait surface et perturbe une fois de plus l'école.
Accusé de vol d'équipement qu'il a emprunté pour des expériences pédagogiques avec ses étudiants, Mekliche a été innocenté par le tribunal d'El-Harrach et par la cour d'Alger. “Mais la directrice refuse toujours de reconnaître ce verdict et a introduit un pourvoi en cassation au niveau de la Cour suprême", fulmine M. Goucem. Et de poursuivre : “Avec les nombreux dossiers qui sont sur le bureau de la Cour suprême, on peut d'ores et déjà dire que celui de notre enseignant Mekliche ne pourrait être traité avant deux ou trois années. Le pauvre est sans travail et sans aucune ressource. En plus, ses étudiants sont bloqués et n'arrivent pas à soutenir leur mémoire." Convaincus de l'innocence de leurs collègues, les enseignants de l'ex-INA tentent l'ultime issue par cette grève ouverte. L'action a été décidée à l'unanimité lors d'une assemblée générale tenue le 1er octobre au siège de l'école. L'arrêt de travail des enseignants concerne “toutes les activités pédagogiques (cours, TP, TD, soutenances, délibérations, etc.)", note le communiqué de la section syndicale. Et d'énumérer les motifs de cette grève ouverte : dénonciation de l'arbitraire et le harcèlement dont est victime le collègue enseignant, A. Mekliche, exiger sa réintégration dans ses fonctions ainsi que le rétablissement d'un climat de travail serein au sein de l'école... Les enseignants ont tenu une seconde assemblée générale le 2 octobre, et ce, à l'issue d'un rassemblement devant le bâtiment administratif de l'ex-institut d'agronomie. Un appel a été lancé aux étudiants pour soutenir cette action.
M B


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.