Vaste mouvement dans le corps des Secrétaires généraux des wilayas    Le FFS "fidèle à son esprit nationaliste et patriotique"    Un mémorandum d'entente sur les concertations politiques algéro-thaïlandaises    Les efforts de l'Algérie visant l'unification des rangs arabes et palestiniens soutenus    Renforcer et diversifier l'investissement touristique pour la promotion du tourisme    Salon de l'habitat: le Reverse Engineering, une source d'innovation    APN: chaud débat en perspective    Zineb El Mili inhumée au cimetière de Sidi Yahia à Alger    Réception de 2,5 millions de doses de vaccin    Mise en service de plusieurs structures sanitaires à Chlef    Tlemcen: Ilham Mekliti lauréate du concours du 14e Salon des arts plastiques    Hand/CAN 2022 (dames): "Ce sera difficile mais jouable"    Mémoire nationale: élaborer un guide académique pour l'enseignement de l'histoire    Sommet arabe: un tournant qualitatif dans l'action arabe commune en faveur de la cause palestinienne    Handball: décès de l'ancien international algérien Ahmed Hadj Ali    Foot (match amical) : Algérie A' - Soudan à huis clos    L'Armée sahraouie bombarde des retranchements des forces d'occupation marocaines dans plusieurs secteurs    Le nouveau stade de Tizi-Ouzou sera livré dans les délais    Festival national du Malouf de Constantine : un spectacle des plus élégants à la troisième soirée    Alcool frelaté: 19 morts dans le nord du Maroc    Algérie A'- Soudan aujourd'hui à 20h00: Maintenir la dynamique des résultats    Ligue 1: Deux duels attrayants    Tiaret: L'usine de plaques PVC entre en production    De la dualité désordre-ordre humain à la guerre Ukraine-Russie    Tlemcen: Les nouveautés de la codification des marchandises    Huit agences de voyages agréées pour la Omra 1444: 21 millions de cts au minimum pour une «Omra simple»    Préservation des îles Habibas: Lancement de l'atelier chargé de l'élaboration du schéma directeur    Les chantiers de la santé : éviter de se perdre    A quand une rencontre Président-Maires ?    Sonatrach: Priorité à l'exploration    Une centaine de supporters blessés    LA VIE... ET LE RESTE    Tensions accrues au Sahel    Des «lignes rouges» tracées    Du bon et du moins bon    60 Cantines scolaires à l'arrêt    Ce qu'en attendent les syndicats    Maguire, c'est désastreux    Une aubaine pour les cimentiers    Les autorités pro russes revendiquent la victoire    Un géant qui voit grand    Festival algérien des arts et de la culture «Dz Fest»    Le Japon invité d'honneur    Saint Augustin de retour à Souk Ahras    Tebboune reçoit l'Ambassadeur du Ghana    Conseil de sécurité de l'ONU: La Ligue arabe, l'UA et l'OCI soutiennent l'Algérie    Une commission et des Interrogations    Le wali, homme-orchestre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Plus d'une centaine de morts ont été enregistrés
La trêve négociée par Lakhdar Brahimi a rapidement volé en éclats
Publié dans Liberté le 28 - 10 - 2012

Comme prévu par les observateurs, le cessez-le-feu accepté du bout des lèvres par les deux parties en conflit n'aura duré que quelques heures, et la Syrie a rapidement replongé dans l'horreur avec un nombre de victimes dépassant la centaine.
La trêve instaurée vendredi matin, premier jour de l'Aïd al-Adha, en Syrie a rapidement volé en éclats au bout de quelques heures avec un attentat meurtrier à Damas et une annonce de l'armée qu'elle avait engagé des ripostes à des attaques rebelles. Ainsi, l'engagement jeudi des rebelles et de l'armée régulière syrienne de respecter l'appel de l'émissaire international Lakhdar Brahimi, à faire taire leurs armes durant les jours de la fête musulmane du sacrifice, tout en se réservant le droit de riposter, n'a guère été tenu de part et d'autre. Après avoir marqué le pas dans la matinée, avec une baisse autant du nombre de victimes que de celui des points chauds, les violences ont repris de plus belle par la suite, faisant au moins 146 victimes vendredi, au premier jour de la trêve.
Dans un communiqué lu dans l'après-midi à la télévision officielle, l'armée a annoncé avoir riposté après des attaques rebelles à Deir Ezzor, Deraa, Idleb et dans la province de Damas. “Des groupes terroristes armés ont attaqué des positions militaires, violant ainsi clairement l'arrêt des opérations militaires auquel a souscrit le commandement de l'armée. Nos valeureuses forces armées sont en train de répondre à ces violations", a affirmé le texte. Des combats ont opposé depuis vendredi l'armée syrienne à des rebelles dans plusieurs villes en Syrie, violant la trêve négociée par l'émissaire international Lakhdar Brahimi, a rapporté samedi l'Observatoire syrien des droits des l'homme (OSDH). Cette dernière a recensé 53 civils, 50 rebelles et 43 soldats tués vendredi, soit un bilan qui dépasse la centaine de morts, comme chaque jour depuis que la révolte contre le régime s'est transformée en conflit armé au cours des derniers mois. Hier, huit civils dont un enfant ont à nouveau péri dans plusieurs régions bombardées par l'armée au deuxième jour de la trêve, selon l'OSDH.
Dans la région d'Alep, l'armée de l'air a survolé pour la première fois depuis le début de la trêve plusieurs villages et l'artillerie a bombardé la localité de Maaret al-Artik. Dans la ville même d'Alep, des combats ont éclaté dans le secteur de Sayyed Ali et des rebelles ont attaqué un barrage militaire à l'entrée d'Alep. Les quartiers de Sakhour et de Chaar étaient bombardés, d'après l'OSDH. Dans la région d'Idleb, proche de la frontière turque, des combats se poursuivaient autour de la base militaire stratégique Wadi Deif, entre l'armée et les rebelles - dont des combattants du Front al-Nosra, un groupe de rebelles qui a rejeté la trêve, selon l'OSDH.
Dans la province de Damas, quatre civils ont été tués dans des bombardements et par des tireurs embusqués. L'artillerie du régime a bombardé Douma - une ville dont il tente depuis cinq jours de prendre le contrôle, et d'autres localités proches, faisant plusieurs blessés. Deux soldats ont péri lors de combats dans la ville voisine de Harasta. A Deir Ezzor, cinq civils ont été tués hier dans un attentat à la voiture piégée sur l'artère principale de cette ville, dans l'est de la Syrie, a rapporté l'OSDH.
La télévision d'Etat a également rapporté l'explosion d'une voiture piégée dans cette ville, devant une église, sans faire état de victime. “Les bandes terroristes armées ont une nouvelle fois violé la trêve, en faisant exploser une voiture piégée devant l'église syriaque de Deir Ezzor, causant d'importants dégâts matériels, notamment à la façade de l'église", a précisé la chaîne.
M T/Agences


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.