L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    "Il faut le protéger ainsi que tous les innocents"    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Le tournant    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Van de Beek, ça coûte cher    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





MCO
"Boulahbib n'est pas le bienvenu !"
Publié dans Liberté le 27 - 05 - 2014

Annoncés, par certains relais médiatiques, comme possibles futurs responsables au MCO, l'ex-homme fort du Chabab de Constantine Mohamed Boulahbib et le principal bailleur de fonds de la JS Saoura, Mohamed Zerouati, ne font pas l'unanimité auprès de la grande famille oranaise du Mouloudia. Loin s'en faut.
Mais si l'ex-président de la JSS est "surtout invité à ne pas trop s'approcher de près du Mouloudia car il ne connaît ni les spécificités ni les particularités internes du club et ne sera jamais mis à l'aise dans un tel contexte", le refus de voir Boulahbib briguer un poste de responsabilité au MCO est encore plus grand.
"Il est hors de question de voir Boulahbib diriger un jour le MCO. Il n'a rien à faire à El-Hamri. Ses discours utopiques à propos de dizaines de milliards qu'il compte injecter dans les caisses du club, de sponsors planétaires qu'il veut inciter à investir ici et la dream-team qu'il dit vouloir monter au MCO ressemblent plus à de gros mensonges auxquels les plus naïfs ne croient pas qu'à un sérieux projet. S'il est si ingénieux que cela, il aurait quand même pu faire aboutir cet ambitieux programme à Constantine, au CSC !" tancera, à ce sujet précis, un illustre ancien joueur du grand MCO des années 1990. Notre interlocuteur n'omet, en parallèle, pas de préciser que "personne parmi la génération 1990 du MCO n'a oublié que c'est ce même Boulahbib qui est derrière le fameux scandale des titres de champion envolés en 1996 et en 1997". "Le mal que cette personne a fait au MCO, deux fins de saison de suite, en 1996 et en 1997, ne sera jamais effacé de la mémoire collective mouloudéenne. Qu'il n'essaye, donc, pas de tromper l'opinion publique ou le supporter lambda en parlant de professionnalisme, d'éthique sportive et d'autres concepts qui lui sont, en fait, étrangers", pestera encore cet ancien international oranais pour lequel "personne parmi les anciens joueurs qui ont gagné de nombreux titres ou dirigeants oranais de cette époque ne veut entendre parler de Boulahbib au MCO". En parallèle à ce refus catégorique de voir le dernier nommé "se faire de la publicité sur le dos du MCO", la rue mouloudéenne ne décolère pas et ne semble plus en mesure de pardonner à ses actuels dirigeants, Djebbari Youssef et Abdelilah Larbi en tête, leur gestion catastrophique qui a conduit le club à patauger dans les problèmes. Outre les banderoles accrochées samedi au stade Habib-Bouakeul appelant Djebbari à "dégager", les supporters devaient tenir un sit-in en face du siège de la wilaya, hier en début d'après-midi en marge de la visite du ministre de la jeunesse et des sports à Oran pour dénoncer les actuels dirigeants et appeler Naftal à concrétiser le protocole d'accord signé fin 2012.
R. B.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.