Marche des travailleurs de Cevital à Bouira : « Libérez Rebrab, non à une justice instrumentalisé »    L'IRB Kheneg accède en Interrégions    Les Algériens pour une bonne moisson et des points olympiques    Les frères Kouninef sous mandat de dépôt    La communauté internationale face à ses «responsabilités»    "Il faut commencer par juger les véritables criminels"    L'opposition dénonce l'immixtion de l'armée dans la politique    Avantage aux Béjaouis, mais…    Le Chabab passe en finale    Le tournant    La JSK appelle à une marche de soutien à Issad Rebrab    Trois nouvelles plages proposées à l'ouverture    L'exécutif planche sur la saison estivale    Recul du taux d'analphabétisme    Protestation contre le directeur des transports    Parkours de Fatma-Zohra Zamoum présenté en avant-première à Alger    Le long-métrage Abou Leila en compétition à la «Semaine de la critique»    Benhadid : «La solution est politique»    L'Association des professionnels accentue la pression sur l'armée : Les Soudanais menacent de paralyser le pays    Affaire Rebrab: L'ambassade de France dément toute demande de renseignements    Nouvelle aérogare: Les travaux du parking à étages et la tour de contrôle achevés    Chlef: Plus de 58.000 candidats aux examens de fin d'année    Les locaux commerciaux pour les jeunes au menu    Sûreté de wilaya: Plus de 3.000 permis de conduire retirés en trois mois    Le porte-parole du gouvernement: «La justice est au-dessus de tous»    Le FFS dénonce une «démarche autoritaire»    KABYLIE 2001 : «HIRAK», SAISON I    Le pouvoir, ses manipulations et ses échecs catastrophiques (pour l'Algérie)    Abdelaziz Rahabi à la Radio chaîne III: "La transition porte tous les risques de ne pas aboutir"    L'entraîneur du Kenya compte sur son collectif    Van de Beek, ça coûte cher    Relations russo/nord-coréennes: De nouveaux détails sur la prochaine rencontre Poutine-Kim    Libye: Al-Sarraj dénonce le soutien "non proportionné" de la France à Haftar    Comment l'URSS a construit un "tueur de sous-marins"    Ali Baba et les 40 voleurs    Un terroriste abattu dans la région du Kef    La guerre de l'espace a-t-elle commencé?    Le prix du baril pourrait flamber    Tipasa : La commune de Tipasa maintient le nouveau plan de circulation "modifié" jusqu'à la fin l'été    Le temps des décomptes    Des pays africains exportateurs de pétrole et de gaz en 2022    Bourses : Les actions européennes se sont dégagées par le haut d'une séance terne    Décès : L'ancien fondateur du FIS Abassi Madani tire sa révérence    Comment sécuriser nos musées!    Houston rend hommage au cinéma palestinien    De Ala Eddine Slim à Robert Rodriguez, via... Zahra!    "Laissez la justice faire son travail"    Festival d'Annaba du film méditerranéen : de la 4e édition au mois d'octobre    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La maire de Paris participe à l'iftar à la Grande Mosquée de Paris
"Ce sont des liens historiques qui lient Paris à sa communauté musulmane"
Publié dans Liberté le 26 - 07 - 2014

La maire de Paris, Anne Hidalgo, a été avant-hier l'invitée de Dalil Boubakeur, recteur de la Grande Mosquée de Paris, pour partager l'iftar. Ainsi, dans la salle d'apparat de la Grande Mosquée, ils étaient près d'une centaine de convives venus rompre le jeûne en compagnie du maire de Paris, parmi lesquels Abderahmane Dahmane, Daniel Vaillant, député de la 19e circonscription de Paris, Alain Bessaha, chef de cabinet d'Anne Hidalgo à la mairie de Paris, de nombreux avocats, ainsi que des représentants de nombreuses associations.
Anne Hidalgo connaît bien les lieux. L'année dernière, Anne Hidalgo y était, en sa qualité de premier adjoint de la mairie de Paris, accompagnée de Manuel Valls, alors ministre de l'Intérieur. La visite d'Anne Hidalgo intervient dans un contexte difficile lié à l'agression israélienne contre Gaza et aux récents affrontements entre les communautés musulmane et juive. Cette visite n'a pas été une surprise, lorsqu'on sait que le recteur de la Grande Mosquée de Paris n'a pas hésité à apporter son soutien, lors des dernières municipales, à Anne Hidalgo, expliquant que son choix s'inscrit dans la continuité des bonnes relations qu'entretient la Grande Mosquée avec la mairie de Paris. Dans une ambiance bon enfant, le recteur de la Grande Mosquée a tenu à souhaiter la bienvenue à la maire de Paris, qu'il a qualifiée d'"amie". Dalil Boubakeur n'a pas manqué de rappeler, en ce mois sacré, la nécessité du vivre ensemble dans cette ville qu'est Paris et d'envoyer un message de paix à cette occasion à toutes les autres communautés afin que les traditions de respect mutuel soient préservées et éviter toute forme de violence.
Pour sa part, la maire de Paris a fait part de sa joie et du plaisir d'être présente afin de partager des moments parmi la communauté musulmane en ce mois sacré, évoquant les liens historiques qui lient la mairie de Paris à la communauté musulmane. "Ma présence aujourd'hui est un signe d'amitié envers M. Dalil Boubakeur et de toute la communauté musulmane de Paris. Ce sont des liens historiques qui lient Paris à sa communauté musulmane, qui, rappelons-le, était présente lors de la Seconde Guerre mondiale et a contribué à sauver des juifs. Cette ambiance me rappelle mon Andalousie natale", dira Hidalgo. Mme Hidalgo a profité de cette occasion pour faire part du "rôle que joue la Grande Mosquée de Paris dans le développement d'idées républicaines". Enfin, Mme Hidalgo a appelé les musulmans à faire preuve de vigilance en cette période où les combats font rage à Gaza suscitant beaucoup de réactions ici en France, plus particulièrement à Paris.
C. M.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.