Affaire «Tahkout»: Liberté provisoire pour le ministre du Tourisme    Quel dialogue national ?    Pour la 21ème semaine consécutive: Les étudiants poursuivent les manifestations    Automobile: La 1re pierre de l'usine Peugeot le 21 juillet    Tlemcen: Gendarmerie et police enquêtent à la CCLS    Une médiation morte avant de commencer    Equipe nationale: Cap sur le Sénégal    Les cinq clés de la réussite de l'Algérie    Constantine - Premier vol vers les Lieux Saints de l'Islam demain    Université «Mohamed Boudiaf»: 3.500 nouveaux bacheliers attendus    Douze accidents de la route en 48 heures    Chakib Khelil et le scandale Panama Papers    Energie nucléaire : Réalisation prochaine d'une station de production de l'électricité    Energies renouvelables : Sonelgaz possède l'expérience nécessaire pour accompagner le programme national    Les opérateurs intéressés bénéficieront de l'accompagnement public    La Tunisie toujours attractive    Karim Younes confirme sa présence    Les pays de l'UE à la recherche d'une approche commune à l'endroit de l'Iran    Al-Assad promet de poursuivre les efforts pour former un comité constitutionnel    Une guerre US contre l'Iran entraînera un déluge de missiles sur Israël    Algérie Motors annone l'arrivée du C400 X et le C400 GT    Une plateforme anticorruption contre 8.000 fonctionnaires    Italie : Les dessous du déplacement de Salvini à Washington    Algérie-Mali : Le ministre malien des AE en visite de travail à Alger    Le successeur d'Ouyahia connu ce samedi    La meilleure voie de voir l'Algérie de demain    CAN-2019: Les "Verts" droit au but    Le club NRAI El Harrach remporte le trophée    Afflux record au stade au 5 juillet    CAN-2019 : les Verts en finale    Le Real Madrid annonce la mort du frère de Zineddine Zidane    Ambiance : L'Algérie, entre liesse populaire et rêve de deuxième étoile    Cour suprême : Abdelkader Benmessaoud mis en liberté provisoire    Marches des étudiants à Alger    Baisse drastique des réserves de change    Conseil interministériel élargi : Examen des préparatifs de la prochaine rentrée sociale    Lancement d'une campagne de sensibilisation aux accidents de la route    Près de 700 millions de DA de marchandises non facturées mises sur le marché    14 orpailleurs arrêtés à Tamanrasset et Bordj Badji Mokhtar    Programme d'activités estivales : Cap sur la grande bleue    Exposition collective d'arts plastiques    30 wilayas au Salon national des arts traditionnels et cultures populaires    Regain de créativité théâtrale pour enfants    Un mythe, des voyages hors du commun    Participation de plus de 20 wilayas    Exposition collective d'artistes peintres des wilayas de l'Ouest    .sortir ...sortir ...sortir ...    L'autofiction, une quête de soi    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans le sillage de la mobilisation internationale menée par l'ONU
L'EI objet de contre-offensives tous azimuts en Irak et en Syrie
Publié dans Liberté le 21 - 08 - 2014

Les terroristes de l'EI font l'objet de contre-offensives tous azimuts en Irak et en Syrie. Le revers concédé au nord irakien, notamment le contrôle du barrage de Mossoul, après une contre-offensive des forces armées et des combattants kurdes aidés par des frappes aériennes de l'aviation et les drones américains, a poussé l'armée irakienne à songer à la récupération d'autres villes tombées aux mains de l'EI. Il s'agit d'abord de villes situées au nord, à l'ouest et à l'est de Bagdad, et avait avancé vers la région autonome du Kurdistan, prise lors d'une fulgurante progression, devant laquelle l'armée irakienne s'est avérée impuissante et des forces kurdes dépassées. Tikrit, la ville fief de Saddam Hussein, et Mossoul sont dans le viseur de l'armée irakienne, aidée par des volontaires. Mais cela ne paraît évident pour cette organisation criminelle.
Ce qui n'est pas sans susciter une réaction violente de cette organisation terroriste créée en 2004, et rompue aux pratiques sanguinaires et qui, de surcroît, disposerait d'armes sophistiquées, dont des chars et des missiles. Ce qui fait sa force, c'est surtout le fait, que l'EI, qui a annoncé fin juin la création d'un califat islamique dans les régions qu'il contrôle à cheval en Irak et en Syrie, soit formé d'anciens transfuges de la résistance, aguerris par des années de combat contre l'invasion américaine, qui ont été rejoints par des combattants étrangers.
D'ailleurs, les forces irakiennes, appuyées par les milices chiites et les tribus sunnites, ainsi que les peshmergas (combattants kurdes) qui, bien qu'ayant consolidé leurs positions après avoir repoussé les terroristes, faisaient hier du surplace. Les forces irakiennes, engagées pour reprendre aux terroristes la ville de Tikrit, n'ont pas encore réussi à y entrer.
En Syrie voisine, où des combats faisaient encore rage hier entre les terroristes de l'Etat islamique (EI) et l'armée syrienne qui a lancé une campagne de bombardements aériens inédits contre les positions de l'EI dans la province de Raqa, le régime d'al-Assad se frottait les mains. Il ne pouvait trouver meilleure conjoncture favorable pour reprendre ses positions perdues, et s'en débarrasser à jamais, suite à la levée de boucliers contre l'EI.
Signe des temps, le régime de Bachar al-Assad et les USA ont un ennemi commun : l'EI. Contre lequel, se mobilise la communauté internationale, Etats-Unis en tête, mais aussi, la grande-Bretagne, la France, et même Berlin qui, jadis réticente en raison de son lourd passé, annonce sa disposition à livrer des armes aux Kurdes d'Irak pour le combattre.
En effet, le gouvernement allemand est "prêt" à livrer "le plus rapidement possible" des armes aux Kurdes d'Irak, a déclaré hier le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.
M. Steinmeier a expliqué que l'Allemagne allait d'abord envoyer davantage d'aide humanitaire et d'équipement non létal comme des casques ou des véhicules blindés, tout en examinant les besoins des Kurdes, en coordination avec ses partenaires européens.
A. R.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.