Le Président Tebboune préside la cérémonie d'accueil des restes mortuaires des 24 martyrs de la Résistance populaire à l'Aéroport Houari-Boumediene    Béjaïa : moyens aériens pour éteindre un important feu de forêt à Adekar    L'Espagne ne veut pas d'Algériens sur son territoire    Deux navires de Sonatrach séquestrés au Liban    Chengriha confirmé au poste de chef d'état-major de l'ANP    L'Algérie ne renoncera pas à sa demande de restitution de ses archives détenues par la France    Colonisation. Bugeaud peut bien tomber de haut    Liste des résistants algériens dont les ossements ont été rapatriés vendredi de France    ONU/CDH: l'Algérie appelle à Genève au respect de la souveraineté des Etats    France : « Pour une République française antiraciste et décolonialisée »    SONELGAZ : Le PDG élu à la tête l'association Med-TSO    Coronavirus : 413 nouveaux cas, 490 guérisons et 9 décès durant les dernières 24h    REBOND DU CORONAVIRUS : Benbouzid incrimine les rassemblements familiaux    Le Covid-19 est une maladie ‘'de nature génétique'' propre à chaque personne    SETIF : Une septuagénaire repêchée d'un puits    413 nouveaux cas confirmés et 9 décès en Algérie    FETE DE L'INDEPENDANCE NATIONALE : La journée du 5 juillet chômée et payée    PARTI RND : Le travail collectif pour préserver la stabilité du parti    POUR SES SACRIFICES CONSTANTS AU SERVICE DE LA PATRIE : La reconnaissance de la nation à l'ANP renouvelée    Ecouter la musique pourrait réduire les crises d'épilepsie    FUNERAILLES NATIONALES LE 5 JUILLET A ALGER : Retour au pays pour 24 chahids    ORAN : Une enveloppe de 1300 milliards allouée pour les JM 2022    LE PDG DE ‘'SADEG'' A MOSTAGANEM : Des inaugurations et une redynamisation des projets en cours    Cyclisme : les Algériennes Bensalah et Bouchoucha admises comme Commissaires de courses sur piste (UAC)    Constantine/Covid-19 : des spécialistes face à un agent émergent et des agents propagateurs    Rapatriement des restes mortuaires des martyrs algériens    Heureusement que le cœur du hirak n'est pas à la place de la République.    Quotidien Ech-chaâb: la réforme prévue en Algérie repose sur une pré-prospection    Décès du poète et parolier Mohamed Angar    Le Président Tebboune renouvelle la reconnaissance de la nation à l'ANP pour ses sacrifices    Sahel: la France annonce une nouvelle force sur fond de doutes sur son efficacité    Epuration de tous les dossiers inhérents aux médicaments fabriqués localement    Optimisation des dépenses à Sonatrach : "les acquis des travailleurs ne seront pas touchés"    L'Atlético Madrid enterre presque les espoirs de titre du Barça    Des milliers de Ghazaouis manifestent contre le plan israélien d'annexion    L'empire Haddad s'écroule    Poutine dénonce les nouvelles sanctions américaines contre la Syrie    Zeffane blessé au niveau de l'ischio-jambier    Un triptyque de Francis Bacon vendu 84,6 millions de dollars aux enchères sans public de Sotheby's    Le schiste américain dans le rouge    Communiqué de l'AJSA    Agence CNAS : Une campagne d'information sur la plateforme numérique AraaCom    La mère des batailles    "Le BF a juste émis le vœu de reprendre la compétition"    Répression contre l'opposition à Hong Kong    L'épreuve    L'infrangible lien...    Mohamed Sari à la tête du Conseil national des arts et des lettres    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Dans le sillage de la mobilisation internationale menée par l'ONU
L'EI objet de contre-offensives tous azimuts en Irak et en Syrie
Publié dans Liberté le 21 - 08 - 2014

Les terroristes de l'EI font l'objet de contre-offensives tous azimuts en Irak et en Syrie. Le revers concédé au nord irakien, notamment le contrôle du barrage de Mossoul, après une contre-offensive des forces armées et des combattants kurdes aidés par des frappes aériennes de l'aviation et les drones américains, a poussé l'armée irakienne à songer à la récupération d'autres villes tombées aux mains de l'EI. Il s'agit d'abord de villes situées au nord, à l'ouest et à l'est de Bagdad, et avait avancé vers la région autonome du Kurdistan, prise lors d'une fulgurante progression, devant laquelle l'armée irakienne s'est avérée impuissante et des forces kurdes dépassées. Tikrit, la ville fief de Saddam Hussein, et Mossoul sont dans le viseur de l'armée irakienne, aidée par des volontaires. Mais cela ne paraît évident pour cette organisation criminelle.
Ce qui n'est pas sans susciter une réaction violente de cette organisation terroriste créée en 2004, et rompue aux pratiques sanguinaires et qui, de surcroît, disposerait d'armes sophistiquées, dont des chars et des missiles. Ce qui fait sa force, c'est surtout le fait, que l'EI, qui a annoncé fin juin la création d'un califat islamique dans les régions qu'il contrôle à cheval en Irak et en Syrie, soit formé d'anciens transfuges de la résistance, aguerris par des années de combat contre l'invasion américaine, qui ont été rejoints par des combattants étrangers.
D'ailleurs, les forces irakiennes, appuyées par les milices chiites et les tribus sunnites, ainsi que les peshmergas (combattants kurdes) qui, bien qu'ayant consolidé leurs positions après avoir repoussé les terroristes, faisaient hier du surplace. Les forces irakiennes, engagées pour reprendre aux terroristes la ville de Tikrit, n'ont pas encore réussi à y entrer.
En Syrie voisine, où des combats faisaient encore rage hier entre les terroristes de l'Etat islamique (EI) et l'armée syrienne qui a lancé une campagne de bombardements aériens inédits contre les positions de l'EI dans la province de Raqa, le régime d'al-Assad se frottait les mains. Il ne pouvait trouver meilleure conjoncture favorable pour reprendre ses positions perdues, et s'en débarrasser à jamais, suite à la levée de boucliers contre l'EI.
Signe des temps, le régime de Bachar al-Assad et les USA ont un ennemi commun : l'EI. Contre lequel, se mobilise la communauté internationale, Etats-Unis en tête, mais aussi, la grande-Bretagne, la France, et même Berlin qui, jadis réticente en raison de son lourd passé, annonce sa disposition à livrer des armes aux Kurdes d'Irak pour le combattre.
En effet, le gouvernement allemand est "prêt" à livrer "le plus rapidement possible" des armes aux Kurdes d'Irak, a déclaré hier le ministre des Affaires étrangères, Frank-Walter Steinmeier.
M. Steinmeier a expliqué que l'Allemagne allait d'abord envoyer davantage d'aide humanitaire et d'équipement non létal comme des casques ou des véhicules blindés, tout en examinant les besoins des Kurdes, en coordination avec ses partenaires européens.
A. R.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.