PSG : Di Maria supporte mal le confinement    BLIDA : Arkab s'enquiert de la disponibilité des produits pétroliers    COMMERCE EXTERIEUR : Une baisse globale des échanges en 2019    EN PLEINE EPIDEMIE MONDIALE : La Corée du Nord tire un nouveau projectile    ETATS-UNIS : Trump renonce à placer New York en quarantaine    Bengrina annonce une aide financière de ses députés    Real : Zidane aurait pris une décision pour Aubameyang    OUARGLA : L'annexe régionale de l'institut Pasteur opérationnelle    Un petit village kabyle met en place une ‘'organisation de guerre''    Un mariage provoque 4 contaminations au Covid-19 à Bejaia    Covid19: 57 nouveaux cas confirmés et 2 nouveaux décès enregistrés en Algérie    Oran: 1er concours d'improvisation théâtrale sur Internet    Covid19-Foot: la FAF envisage des mesures de soutien et de relance    L'Agence de presse sahraouie fête son 21e anniversaire    LFP-Coronavirus: "nous réfléchissons à toutes les hypothèses"    La doctrine de la « guerre révolutionnaire », genèse, mise en œuvre et postérité    Le régime algérien profite du coronavirus pour réprimer de plus belle    Covid19-Médicaments à base d'hydroxychloroquine: près de 320.000 boites bientôt disponibles    Journée de la Terre: les Palestiniens face à la colonisation et la propagation du Covid-19    Report JP-2020: les athlètes algériens entre déception et soulagement    Coronavirus: les walis instruits de la mise en œuvre "urgente" d'un dispositif "particulier" d'assistance des citoyens    Le taux d'inflation moyen annuel a atteint 1,8% en février    Des personnalités dénoncent la dérive totalitaire du régime    Tentative de réhabiliter le vote par procuration    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    La guerre des prix ne profite à aucun producteur    Les feuilles de l'automne    L'infrangible lien…    Les supporters de l'ASMO attendent et espèrent    Pierre Audin solidaire avec Khaled Drareni    La presse écrite à rude épreuve    Lancement d'une plateforme numérique    Blida: Le décompte macabre continue    Prolifération des abattoirs clandestins: Saisie de près de 6 q de viande impropre à la consommation à Es-Senia    Les cygnes blancs de 2020    Une panne technique dans deux postes transformateurs à Hassi Ameur: Coupure prolongée du courant électrique à Oran et plusieurs wilayas de l'Ouest    Mascara: Nouvelles saisies de produits alimentaires    Le confinement fait polémique    L'ESPRIT ET LE CŒUR    La leçon d'humilité    30e nouveau membre de l'Otan    Les règles de conformité fixées    AFFAIRE DU PROCUREUR ADJOINT DE TIARET : Le Syndicat national des magistrats réagit    COUR D'ALGER : Le Parquet général exclut l'atteinte de Karim Tabbou d'un AVC    Palestine: attachement à la terre et lutte jusqu'à la libération de la patrie    L'ancien DGSN Bachir Lahrache n'est plus    Pandémie Covid-19: the year after!    Le FNDC dénonce des violences après le double scrutin de dimanche    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vecteur important dans la lutte contre la violence dans les stades
Un fichier national des "hooligans" bientôt mis en place
Publié dans Liberté le 07 - 09 - 2014

Invité, hier, au Forum de Liberté, le ministre des Sports, Mohamed Tahmi, a réitéré que la lutte contre la violence dans les stades de football a un seul vecteur possible, à savoir l'application stricte de la loi afin d'en finir avec les complaisances et les dérives qui ont inéluctablement mené vers cette escalade meurtrière. "Pour combattre la violence dans les stades, il faut commencer par appliquer la loi dans toute sa rigueur. Celle-ci s'articule autour de trois axes principaux. Le premier concerne la mise en place d'un fichier national des personnes interdites d'accès aux infrastructures sportives. C'est un fichier simple à faire et qui reste pour moi très réalisable dès lors que sa confection repose surtout sur des décisions de justice dûment établies bien sûr. Il faudra du temps pour finaliser un tel projet, mais nous n'avons d'autre choix que de barrer la route aux hooligans qui salissent l'image du football national et surtout ternissent l'image du pays", souligne M. Tahmi. Et d'ajouter : "Un tel projet doit être, évidemment, accompagné d'une grande campagne de sensibilisation envers les supporters pour qu'ils comprennent les enjeux." Second axe dixit Tahmi : "La mise en place rapide d'une commission nationale de lutte contre la violence dans les stades. Cette commission ne sera pas consultative mais exécutive et prendra toutes les mesures qu'elle jugera utiles pour éradiquer la violence et disposera de tous les moyens nécessaires pour mener à bien sa mission." En revanche, M. Tahmi n'a pas évoqué le sujet de sa composante.
Troisième et dernier axe, l'opération d'homologation des stades qui doit être menée avec le souci impératif du respect de la loi. "Si un stade ne répond pas aux normes alors il faut l'interdire à la compétition officielle. Je ne veux plus de complaisance à ce niveau. Il ne faut pas fermer les yeux devant des pratiques qui consistent à domicilier des matches dans des stades exigus surtout en fin de saison juste parce qu'il faut mettre le club dans des conditions de pression avantageuse", a indiqué l'invité de Liberté.
À ce titre, M. Tahmi a qualifié d'"anormale" la dernière déclaration du président de la Ligue professionnelle de football, Mahfoud Kerbadj qui a estimé que "si l'opération d'homologation des stades était menée selon les normes en Algérie, aucun stade ne serait homologué". "Je ne pense pas que Kerbadj a vraiment dit cela, c'est inconcevable, nous avons des stades qui répondent aux normes en Algérie et il y en a d'autres qui souffrent de défaillances, mais il faut juste avoir le courage de trancher au lieu de mettre tous les stades dans le même sac", a conclu le ministre.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.