PSG : Pochettino s'exprime pour Neymar    Extinction de l'action publique dans l'affaire Tabbou    Barça : Koeman tranquille pendant deux jours    Bordj Bou Arréridj : Retard dans le versement des cotisations    Les micro-entreprises appelées à s'inscrire    Le gouvernement envisage une protection policière pour les députés    Italie : deuxième tour des élections municipales à Rome    L'UGTT appelle à présenter les objectifs    Fin des procès par visioconférence à Oran    Brahim Laâlami transféré à la prison de Bouira    Près de 300 harraga secourus en mer par les Espagnols    Le Cnapeste s'alarme de la dégradation de la situation des enseignants    Massacres du 17 octobre 1961 : Fatima, la fille du fleuve, une BD contre l'oubli    Nombreux appels à la désescalade    Issine ? Connais pas !    Tebboune déclare la guerre aux spéculateurs    Un nouveau concept sur le marché des assurances    Paqueta croit aux chances du Chabab    Medaouar assure que «rien n'est officiel»    Milan prend la tête après un samedi renversant    Le MSP menace de se retirer    Le chef de l'état se recueille au sanctuaire du Martyr    Benbouzid «corrige» l'OMS    «Rien n'a été fait en matière de prévention»    Cherchem    «L'informel ? Un danger pour la sécurité du pays»    Présentation à Alger d'une pièce théâtrale sur la Révolution algérienne    Liga : Le Barça se reprend face à Valence    Asphyxiées par le monoxyde de carbone: Trois personnes sauvées par la protection civile à Es-Sénia    Haï Edhaya: Un quinquagénaire mort dans un incendie    WA Tlemcen: Une nouvelle ère commence    Croissance factice    La mort comme seul héritage    17 octobre 1961: L'Algérie n'acceptera jamais une amnistie des mémoires    Tlemcen: Une stèle dédiée à Benaouda Benzerdjeb    Les néo-harkis reviennent cette semaine    «Il n'y a pas de petits ou de grands pétards»    La main tendue de Lamamra    Le Polisario demande à l'ONU de préciser la mission de son émissaire    Déboires d'un père de 9 enfants    Une loi pour protéger les institutions    Où finira robert Lewandowski?    La France officielle se cloisonne    L'Algérie «rapatrie» le 17 octobre 1961    Un langage et des paradoxes...    Vers de nouvelles hausses en 2022    "Ni complaisance, ni compromission"    Plusieurs secteurs à l'ordre du jour    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



L'étude préliminaire finalisée
Nouvelle ligne ferroviaire Bouchegouf - El-Khroub
Publié dans Liberté le 18 - 09 - 2014

La première variante d'une longueur de 139 km avec une vitesse de base 160 km/h desservirait les localités de Bouchegouf, Belkheir, Guelma, Medjez-Amar, Bouhamdane, Bordj Sabath, Oued Zenati, Aïn Regada (wilaya de Guelma) et Aïn Abid et El-Khroub (wilaya de Constantine).
La salle de conférences de la wilaya a abrité, lundi, une réunion de travail présidée par le wali, en présence du président de l'APW, du secrétaire général, de l'exécutif de wilaya au grand complet, des présidents d'APC, des élus locaux, des bureaux d'études et des services techniques. L'ordre du jour était la présentation par un bureau d'études spécialisé de l'étude technique préliminaire de la nouvelle ligne ferroviaire Bouchegouf - El-Khroub.
Il est utile de rappeler que la ligne existante Bouchegouf - El-Khroub via Guelma avait été réalisée par l'occupant français à la fin du XIXe siècle et elle fut fermée à la circulation durant l'hiver 1958 à la suite d'importantes inondations engendrées par les crues des oueds de la région. Le premier tronçon inexploitable fut celui qui reliait Guelma à Oued Zenati et toute la ligne fut fermée un peu plus tard, ce qui se répercute négativement sur le développement économique de la région. Les experts du bureau d'études présentèrent à l'assistance par le biais de data show les caractéristiques de la ligne électrifiée à voie unique conçue pour le transport de voyageurs et de marchandises. La première variante d'une longueur de 139 km avec une vitesse de base 160 km/h desservirait Bouchegouf, Belkheir, Guelma, Medjez-Amar, Bouhamdane, Bordj Sabath, Oued Zenati, Aïn Regada (wilaya de Guelma) et Aïn Abid et El-Khroub (wilaya de Constantine). L'analyse technique souligne que le tracé emprunte la majorité du couloir existant, contourne la zone montagneuse d'Oued Zenati pour minimiser la construction d'ouvrages d'art coûteux, favorise l'accessibilité pour la réalisation et l'exploitation, comporte beaucoup d'intersections défavorables en matière d'obstacles et nécessite un trajet de 55 minutes. La deuxième variante propose un tracé de 120 km, une vitesse de base de 120 km/heure, traverserait les localités de Bouchegouf, Belkheir, Guelma, Medjez-Amar, Houari-Boumediene, Oued Zenati, Aïn Regada (wilaya de Guelma) et Aïn Abid, El-Khroub (wilaya de Constantine). Cependant ce tracé est défavorable en matière de réalisation, d'obstacles (expropriations), de relief très accidenté mais il enregistre un temps de parcours de 47 minutes. Cet exposé a suscité un riche débat animé par le wali et a permis aux directeurs concernés de l'exécutif (transports, travaux publics, urbanisme et construction, mines et énergie, hydraulique, DAL, DPAT, inspectrice générale de la wilaya), élus, responsables locaux et autres d'apporter des suggestions, des correctifs pour enrichir ce vaste projet tant attendu par la population qui a longtemps souffert de cette carence du réseau ferré. Le wali a exhorté les experts du bureau d'études à prendre en considération les propositions intéressantes émises et à poursuivre leur travail, puisque d'autres réunions sont programmées pour le choix final de la meilleure variante.
Nom
Adresse email


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.