Tebboune présente ses vœux au peuple algérien    Football / Ligue 1 algérienne : le NC Magra et le RC Arbaâ se neutralisent (0-0)    Sahara occidental: de Mistura à Moscou pour rencontrer Lavrov    Formation professionnelle: plus de 300.000 nouvelles places pédagogiques à la prochaine rentrée    Pneumologie : faire bénéficier l'Algérie de l'expérience de sa diaspora    Fédération algérienne de football (FAF) : "Le nouveau DTN sera connu au plus tard mi-décembre"    Cérémonies et activités religieuses à travers les différentes mosquées à l'occasion du Mawlid Ennabaoui    Man United : Ten Hag voit du positif dans la prestation de Ronaldo    Le président palestinien Mahmoud Abbas souligne l'importance du prochain Sommet arabe d'Alger    «Les engagements du Président concrétisés à 80%»    L'Algérie plébiscitée pour représenter l'Afrique au Bureau de l'Assemblée générale de la Conférence mondiale sur la justice constitutionnelle    Foot/ équipe nationale : "Belmadi va prolonger son contrat jusqu'au Mondial 2026"    Belaabed appelle les enseignants à s'acquitter de leurs rôles et contribuer à la promotion du système éducatif    Batna : réalisation d'une station mobile de transformation d'électricité "avant mars prochain"    Armée sahraouie: nouvelles attaques contre les forces d'occupation marocaines dans les secteurs d'Aousserd et Mahbes    Opéra d'Alger: le spectacle "Djazair zinet el bouldane" présenté au public    14e FIBDA : Rencontre à Alger avec Frédéric Ciriez, auteur du roman graphique, "Frantz Fanon"    Le processus de réforme auquel s'est engagé le Président Tebboune en vue du renouveau est désormais une réalité palpable    Des groupes organisés à l'origine de la spéculation illicite et la pénurie de certains produits alimentaires de large consommation    Benabderrahmane: Le Gouvernement oeuvre à trouver des solutions aux problèmes soulevés par les députés dans le cadre d'une approche participative    Visite de courtoisie chez Goudjil    L'Etat frappera d'une main de fer    Le Gouvernement œuvre à des solutions radicales    Chadli Bendjedid a consacré sa vie au service de son pays et de sa relance    Le SG de l'ONU rend hommage à l'Algérie    Tebboune adresse une invitation au président du Conseil de direction présidentiel au Yémen    L'Algérie gagne quatre places    Saisie de 7.143 unités de produits pyrotechniques    Algérie-Pays-Bas: Informer le citoyen sur le bon usage des fonds publics    162 médicaments en voie d'épuisement: «Le stock couvre moins d'un mois de besoins»    El-Bayadh: La nouvelle secrétaire générale de la wilaya installée    Oran: 29 harraga interceptés au large d'Arzew    À propos de l'homme qui promenait son âne    In memoriam Octobre 88    Embrouille    Tiaret: L'hippodrome «Kaïd Ahmed» plongé dans le noir    Algérie-Etats-Unis: Des relations «fortes et grandissantes»    Face aux déclarations incensées des néocolonialistes: Notre méfiance se doit d'être de mise    Comment oublier que nous avons été colonisés ?    L'UGTA se rebiffe    Le président Tebboune félicite les enseignants    Le MSP menace d'une «motion de censure»    Alerte à l'instabilité!    Fin imminente des travaux    Goudjil instruit la délégation parlementaire    Une semaine chargée pour l'ANP    La culture amazighe en deuil    Promotion ou restriction des mobilités?    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



"Une épuration politique pour crimes de non-allégeance"
Talaie El-Hourriyet défend le général Hassan et Rebrab et dénonce
Publié dans Liberté le 05 - 10 - 2015

La formation d'Ali Benflis a rappelé ses positions sur un certain nombre de questions politiques, à commencer par la problématique de la vacance actuelle du pouvoir et son corollaire : le manque de légitimité du régime en place.
Le bureau politique de Talaie El-Hourriyet, le parti présidé par l'ancien chef de gouvernement Ali Benflis, qui a tenu samedi dernier sa réunion mensuelle ordinaire, a dénoncé, en des termes virulents, le sort réservé au général Hassan et au patron de Cevital, Issad Rebrab, sans toutefois les nommer, estimant que "cette escalade constitue l'amorce d'une épuration politique pour crimes de non-allégeance". "Le bureau politique a estimé que cette escalade constitue l'amorce d'une épuration politique pour crimes de non-allégeance et entre dans le cadre d'une stratégie d'intimidation et de terreur dont ce régime a déjà menacé ses opposants par le passé et qu'il met à exécution aujourd'hui", a estimé le parti d'Ali Benflis, dans un communiqué sanctionnant cette réunion. Craignant, visiblement, des représailles contre tous les acteurs politiques, économiques et sociaux qui ont osé s'opposer à la politique et aux agissements du pouvoir en place, le bureau politique de Talaie El-Hourriyet a, en effet, noté "avec une profonde préoccupation l'escalade que le régime politique en place semble avoir décidé récemment dans le but de faire taire toute opposition ou critique à ses errements, ses dérives et ses défaillances de plus en plus graves et de plus en plus coûteuses pour le pays politiquement, économiquement et socialement". Dans une allusion claire au traitement réservé au général-major Abdelkader Aït Ouarabi, dit Hassan, ex-responsable du DRS chargé de la lutte contre le terrorisme, le parti d'Ali Benflis s'est, ainsi, élevé "avec force" contre "cette stratégie dont sont déjà victimes de nobles enfants de ce pays nourris du sens le plus élevé du patriotisme acquis auprès de l'ALN et de l'ANP et inspirés du message sacré des martyrs de la nation dans leur long parcours au service du peuple algérien".
Talaie El-Hourriyet prend aussi la défense d'Issad Rebrab, le patron de Cevital, violemment attaqué récemment par le ministre de l'Industrie, Abdesselam Bouchouareb.
Le parti estime, en effet, que cette même stratégie de représailles fomentée par le pouvoir en place est également "dirigée contre les véritables créateurs de richesses qui sont l'objet de harcèlement divers alors que des clientèles rentières bénéficient de complaisances et de tolérances injustifiées et injustifiables d'un régime politique dont le gaspillage, la déperdition des ressources rares et la corruption sont devenues des caractéristiques intrinsèques". La formation d'Ali Benflis pense que cette stratégie est également conçue "pour neutraliser les porte-étendards de la libre expression et de la défense des libertés fondamentales et des droits inaliénables de l'Homme".
Le bureau politique de Talaie El-Hourriyet, qui a procédé, à l'occasion de cette réunion mensuelle, à l'évaluation de la situation politique, économique et sociale du pays, n'a pas manqué de rappeler les positions du parti sur un certain nombre de questions politiques, à commencer par la problématique de la vacance du pouvoir et son corollaire le manque de légitimité du régime en place.
Le parti rappelle, à ce sujet, que "les effets et les manifestations dommageables de la vacance du pouvoir s'amplifient et n'épargnent plus aucun segment de la vie politique, économique et sociale du pays". "Cette vacance du pouvoir ajoutée à l'illégitimité des institutions, à leur absence de crédibilité et à la défiance généralisée dont ils sont l'objet, sont au cœur de l'incapacité avérée du régime politique en place à mettre le pays en position de relever les défis qui se multiplient devant lui et que chaque jour qui passe aggrave et rend plus difficile à prendre en charge à l'avenir", martèle le bureau politique de Talaie El-Hourriyet.
Au plan économique, le parti a exprimé sa profonde préoccupation quant "aux retards considérables que le gouvernement accuse dans l'élaboration et l'adoption d'une stratégie nationale cohérente et effective organisant la riposte du pays aux retombées dramatiques de la crise énergétique mondiale".
Au plan social, le parti met, notamment, en garde contre "la dérive qui consisterait à faire porter aux seuls citoyens tout le fardeau des ajustements financiers et structurels que requiert la riposte à cette crise".
H. S.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.