La Ligue arabe soutient la Palestine    Attaque lancée par Haftar.. Le chef du gouvernement déçu par Paris    Belfodil le choix inéluctable de Belmadi !    Juventus - Tardelli : "Certains joueurs souffrent avec Cristiano Ronaldo"    Affaire de faux billets à Oran.. Deux étrangers arrêtés    Cinéma à Alger.. L'Onci récupère trois salles    LE MINISTRE DES TRAVAUX PUBLICS ET DES TRANSPORTS A MOSTAGANEM : Inauguration de la trémie et du 1er tronçon de l'autoroute Est-Ouest    CONSULTATIONS POLITIQUES : Bensalah absent!    TROIS CHEFS D'ACCUSATION PESENT CONTRE LUI : Rebrab embarqué par la gendarmerie    Plusieurs hauts responsables à la barre des accusés    ANSEJ ET CNAC : Haddam décide de lever le gel sur certains projets    PROTECTION CIVILE A MOSTAGANEM : 196 interventions en 72 heures !    EFFONDREMENT D'UN IMMEUBLE A LA CASBAH : Un enfant de 3 ans et son père tués    SIDI BEL ABBES : La Sonelgaz organise une campagne de collecte de sang    1ERE REGION MILITAIRE A BLIDA : Gaïd Salah en visite de travail aujourd'hui    L'Algérie domine l'Islande et décroche la 7e place    Le bilan de l'agression sur Tripoli s'élève à 254 morts    6e édition de la Fête du fromage traditionnel de Bouhezza    Pour garantir la sécurité nationale, dépasser rapidement l'entropie actuelle    La 26e journée de Ligue 1 toute proche d'un bilan très contesté    Saisie de près de 11 kg de kif traité à khemis Miliana    Le retour au système «HLM » redevient inévitable !    Treize médailles dont cinq en or pour l'Algérie    «Irfane» ou l'histoire d'une reconnaissance    Célébration du Mois du patrimoine à Médéa    JSE Skikda-GS Pétroliers en finale    FABB-présidents des clubs    Changement à la tête de la Direction de la sécurité intérieure    Vive indignation et condamnations unanimes    Le Soudan vire en tête    Un comédien favori face à l'impopulaire Porochenko    Belahcel convoque une session extraordinaire du conseil national    Des citoyens ont fait le guet devant le tribunal de Sidi-M'hamed    La Confédération des syndicats autonomes prévoit une marche à Alger    Une policière tuée par son ex-époux    Le congrès aura lieu les 21 et 22 juin    Les robes noires boycottent les audiences    Saïd Barkat : «Il faut que justice se fasse»    Evocation du séjour à Oran de Cervantès    La meurtre d'une journaliste enflamme l'Irlande du Nord    "Attention aux règlements de comptes!"    Daesh revendique l'attaque meurtrière contre un ministère    Les bus de l'Etub ne circulent plus    Le vent du Hirak souffle sur le sport algérien    Spécialiste de l'Algérie : L'historienne Annie-Rey Goldzeiguer, tire sa révérence    13 réalisatrices au festival de Cannes 2019    Tamazight prochainement disponible sur Google traduction    Deux livres pour revisiter le printemps berbère    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Vers la confection de plusieurs dictionnaires en tamazight
Clôture du colloque international organisé par le HCA à l'université de Béjaïa
Publié dans Liberté le 16 - 03 - 2016

La confection d'un trésor de langue amazighe réunissant le vocabulaire au moyen d'enquêtes linguistiques dans les parlers amazighs. Un trésor qui servira de réservoir à la confection de dictionnaires dialectaux, interdialectaux et d'amazigh commun. Ce sont là les principales recommandations du colloque international sur la "confection des dictionnaires monolingues amazighs" organisé du 12 au 14 mars à Béjaïa. Les spécialistes en linguistique et autres chercheurs ayant pris part à cette rencontre ont préconisé "la confection de terminologies scientifiques et techniques communes à tous les dialectes amazighs et dans différents domaines dans la perspective d'une évolution convergente" ainsi que "la confection d'un lexique fondamental destiné à l'usage scolaire suivi d'un glossaire arabe-amazigh pour les apprenants arabophones".
Concernant l'aspect méthodologique, il a été décidé que "le travail de lexicographie doit être accompagné d'un travail intense d'aménagement linguistique en priorisant la formation de termes génériques", insistant sur le fait qu'"il est indispensable que ces termes soient accessibles au grand public et, à cet effet, favoriser l'emprunt interdialectal et la création lexicale par extension de sens". Lors de son discours de clôture, le ministre de la Culture, Azzedine Mihoubi, a souligné que "l'importance d'une langue ne se mesure pas au nombre de personnes qui l'utilisent dans le monde, mais plutôt en fonction de la place qu'elle occupe dans les nouvelles technologies de l'information et de la communication (Ntic), notamment dans le réseau Internet" et que "tamazight demeure une langue vivante depuis plus de 2 000 ans, étant donné qu'elle est fortement présente sur la Toile. En plus, elle a su résister à toutes les invasions à travers l'histoire". Pour M. Mihoubi, le recours à l'emprunt lexical et au néologisme, à l'effet de combler les lacunes linguistiques, ne peut constituer une gêne pour les spécialistes en la matière. De ce fait, il ne faut pas donc en avoir honte. Par ailleurs, le ministre de la Culture qualifiera la décision de création prochaine d'un Centre national de recherche en langue et culture amazighes (CNRLCA) et d'une Académie berbère d'acte de "renaissance de tamazight". De leur côté, le wali de Béjaïa et le recteur de l'université Abderrahmane-Mira se sont relayés à la tribune pour souligner l'importance de ce colloque d'envergure internationale qu'ils qualifient de "tournant décisif pour l'avenir de la langue amazighe". Selon eux, l'ouverture prochaine du CNRLCA à Béjaïa ne manquera certainement pas de "répondre aux attentes de notre pays à travers une approche pragmatique et scientifique du développement et de la généralisation de l'enseignement de la langue amazighe". "La consécration de tamazight comme langue nationale et officielle, ainsi que l'engagement solennel de l'Etat algérien à sa promotion et son développement ne fera que renforcer également la cohésion nationale", a estimé Ould Salah Zitouni. Enfin, il faut rappeler que les travaux de ce colloque se sont déclinés en une série de communications (35 environ), ponctuées de deux ateliers dont les membres participants se sont penchés sur deux grands thèmes propres au développement lexicographique de tamazight, à savoir "l'apport de l'informatique dans la confection des corpus" et "l'identification et l'organisation d'unités de recherches prioritaires pour tamazight dans le cadre du démarrage du Centre national de recherches en langue et culture amazighes de Béjaïa".
Quant à la problématique liée à l'élaboration de dictionnaires monolingues amazighs, les travaux de réflexion engagés se sont articulés sur huit axes, à savoir : "Histoire de la lexicographie", "Unité de traitement lexicographique", "Classement des entrées", "Définition lexicographique", "Illustration par l'exemple", "Analyse et/ou critique des dictionnaires existants", "Les dictionnaires et l'informatisation" et enfin "Les projets de réalisation de dictionnaires".
KAMAL OUHNIA


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.