L'autoritarisme inquiétant de Gaïd Salah    Avocats et étudiants ont battu le pavé    Cabale contre Issad Rebrab    L'indépendance de la justice en question    "Libérez immédiatement M. Rebrab !"    Qui veut enflammer la Kabylie ?    L'UA accorde un sursis de 3 mois à l'armée    Au moins 264 tués dans les combats depuis le 4 avril    Washington menace ses alliés    Mellal, en "président" populaire du MCO    Belfodil dans l'équipe-type de la 30e journée    Mahrez veut partir,Guardiola dit non !    Des habitants de la Casbah protestent devant la wilaya    Ighil El Mal (Ath Zmenzer) : Caravane sanitaire    Café littéraire de Bouzeguène : Blocage de la subvention par la wilaya    Pour un idéal républicain    Importation: Une centaine de produits exclus du DAPS    Skikda: Tentative de meurtre, quatre arrestations    Préparatifs des JM 2021 à Aïn El Turk: Une campagne de sensibilisation pour un séjour agréable aux hôtes de l'Algérie    Les marchés couverts non exploités gérés par l'entreprise du marché de gros: La priorité aux jeunes activant dans l'informel    CR Témouchent: Une accession méritée en division amateur    Les étudiants toujours mobilisés    Ettrefehnâ !    Constantine - Un riche programme culturel pour le ramadhan    L'Algérie va connaître ses ambassadeurs au VivaTechnology    La solidarité en perspective du Ramadhan    Avec Eataly : Les Galeries Lafayette visent une nouvelle attractivité    Fédération algérienne de tir sportif : Abdrezzak Lazreg élu nouveau président    Indécis et décisif    L'Algérie, cinquième plus chère sélection    41 athlètes algériens en stage    Ould Abbès et Barkat dans le collimateur de la justice    Etudiants et enseignants au rendez-vous    Tabbou fidèle à ses positions    Les armées des pays du lac Tchad intensifient leurs actions    Les rebelles disent frapper des cibles "stratégiques" en Arabie    Toujours déterminés    Une policière tuée dans son domicile    Ramadhan: Programme de sensibilisation pour la prévention des complications des maladies chroniques    Un humoriste comédien à la tête de l'Ukraine    Palestine: Soutien financier de la Ligue arabe face aux mesures de rétorsion d'Israël    Utiliser "le leadership de la Russie" à l'Onu pour aider l'Afrique à se développer?    Huawei lance le 2ème smartphone assemblé en Algérie    "Seul l'avenir de l'Algérie nous importe"    Programme enfant    Hirak du 22 février: l'appel aux sociologues lancé    Pagaille au FLN    L'onda avoue son impuissance    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les élus RCD tirent sur la majorité FFS et FLN
BOUZEGUÈNE
Publié dans Liberté le 26 - 06 - 2016

Dans une déclaration rendue publique, les trois élus du RCD de l'APC de Bouzeguène tirent à boulets rouges sur la majorité FFS/FLN et dénoncent leur mauvaise gestion.
Les protestataires mettent en relief le blocage de l'APC depuis plusieurs mois. "Le manque de débat, de transparence, de communication et l'indisponibilité de l'exécutif à résoudre les problèmes que vivent les citoyens constituent le mode de gestion des élus de la majorité FFS et FLN. Le manque de crédibilité, le non respect des engagements et le manque de vision chaque fois que la situation l'exige d'eux (FFS/FLN), font que les citoyens de la commune ont perdu confiance en l'élu. Cette situation est à l'origine de l'inertie caractérisant tous les organes de l'APC et au blocage de la majorité des projets, tous secteurs confondus", lit-on dans la déclaration.
Dans ce texte affiché dans les places publiques, les élus du RCD dénoncent le blocage de tous les projets implantés au niveau du POS n°10 à Aït Ikhlef, ainsi que des projets qui auraient dû être achevés, comme l'extension du siège de la mairie, la non-prise en charge des glissements de terrain d'Aït Salah, Aït Saïd, Sahel et Ihitoussène, l'extension de la fibre optique, le renforcement de l'alimentation en eau potable qui devrait être achevé en juin 2015, le retard dans l'ouverture des locaux commerciaux et l'arrêt du projet de caserne de la Protection civile.
Ils déplorent également la délocalisation de deux programmes de logements sociaux, le non-lancement du projet de Sûreté de daïra, le retard dans le bornage des terrains communaux, l'anarchie dans la collecte des ordures, l'abandon du patrimoine communal, la mauvaise prise en charge de l'habitat rural et la localisation inappropriée du marché hebdomadaire... "Cette situation de blocage met à nu la stratégie de la majorité et place la commune aux derniers rangs dans la consommation des crédits octroyés", estiment les protestataires.
Le P/APC n'est pas épargné. Il est accusé de mener "une gestion à sens unique en allant à contre-courant de la réglementation concernant les réunions de l'assemblée qui se tiennent à son bon vouloir, à savoir tous les cinq à sept mois, alors que la réglementation l'oblige à les convoquer, tous les deux mois". Contactés par nos soins, le P/APC (FFS) déplore cette sortie des élus du RCD. Il dira d'un ton serein que "nous aimerions bien voir les rédacteurs de cette déclaration se dresser contre ceux qui ont bloqué les projets du POS n°10. Est-ce l'APC qui a arrêté les projets ? Nous comptons remettre les pendules à l'heure et donnons rendez-vous à la population de Bouzeguène, après le Ramadhan, pour la présentation du bilan d'activités durant les quatre années de gestion".
KAMEL NATH OUKACI


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.