Ali Ghediri condamné à quatre ans de prison    Abdelkader Bensalah inhumé au cimetière d'El-Alia    AADL: Près de 22.000 souscripteurs n'ont pas téléchargé les ordres de versement    Rencontre Gouvernement-Walis: A la recherche d'un appui local solide    La facture s'alourdit pour le royaume: Le Maroc joue et perd    Managers de joueurs en Algérie: Un métier pour desservir le football    Feux de forêts: 8 blessés transférés à l'étranger    Selon les spécialistes: Les vaccinations contre la grippe saisonnière et le Corona ne s'opposent pas    Trois individus arrêtés pour vols    La pointure du monde    La sculpture est-elle « maudite»?    Une autoroute qui a emporté d'indélicats cadres...    Les violences des supporters s'accumulent    Brèves Omnisports    Nouvelle enveloppe pour l'achèvement des travaux    Les raisons du processus inflationniste    À quand le vrai bonheur?    La carte de la transition    Le président Saïed prend «des mesures exceptionnelles»    Une vingtaine de pays de l'UE proposent de reconduire Tedros    Les films hollywoodiens à l'affiche    La meilleure résidence d'accompagnement à l'écriture!    Du chant chaâbi à Dar Abdellatif    Deux passeurs arrêtés    Les milliards pleuvent...    La presse en deuil    Le FFS contre-attaque    40 Nouveaux forages fonctionnels dans 20 jours    Trois morts sur les routes    La crème de nuit !    Solidarité made in Ooredoo L'opérateur qatari a offert    La pluralité syndicale et le mammouth UGTA    Vers une hausse des salaires    Pétrole : le juste prix ?    Une inauguration, puis rien !    Le séparatisme est un crime en démocraties modèles !    Formation en écriture cinématographique    Réouverture des cinémathèques aujourd'hui    Avoir le minaret aux trousses    Le FFS reporte son 6e congrès national à une date ultérieure    "Je paie ma candidature à la présidentielle"    L'Isacom dénonce l'arrestation de militants sahraouis    Vers la résiliation du contrat de l'entraîneur tunisien    Ali Larbi Mohamed signe pour quatre saisons    La sélection algérienne boucle son stage d'évaluation    L'Algérie ferme son espace aérien au Maroc    La France déchirée?    Pas trop de choix pour le CRB, l'ESS, la JSK et la JSS    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.



Birmanie : plus de 240 000 d'entre eux sont des enfants
Sur les 400 000 réfugiés Rohingyas recensés au Bangladesh
Publié dans Liberté le 17 - 09 - 2017

La situation humanitaire continue de se détériorer au Bangladesh étranglé par l'afflux de plus de 390 000 Rohingyas fuyant les violences dans l'Etat de Rakhine, en Birmanie, ont déploré des agences humanitaires à Genève. Près de 60% des réfugiés fuyant les violences en Birmanie sont des enfants. À ce stade, le Fonds des Nations unies pour l'enfance (UNICEF) estime que 240 000 enfants Rohingyas se sont réfugiés au Bangladesh voisin au cours des trois dernières semaines. "C'est à désespérer. C'est l'une des plus grandes crises humanitaires et l'un des plus grands mouvements de masse de personnes dans la région depuis des décennies", a estimé Martin Faller de la Fédération internationale des sociétés de la Croix-Rouge et du Croissant-Rouge (FICR), dans un communiqué rendu public, vendredi, à Genève. De son côté, l'Agence des Nations unies pour les réfugiés (HCR) a mené cette semaine une visite dans la région. Cette visite a révélé que les arrivants doivent surmonter d'immenses difficultés, et que les autorités locales et les organisations humanitaires étaient débordées par l'afflux de réfugiés. "Or, avec de telles conditions sur le terrain, les enfants courent un risque élevé de contracter des maladies d'origine hydrique", a averti le HCR. Pour protéger ces enfants extrêmement vulnérables, des campagnes de vaccination contre la rougeole et la polio vont commencer, samedi, à destination des 150 000 réfugiés, âgés de 6 mois à 15 ans. D'autres livraisons de matériel humanitaire du HCR sont actuellement en cours. Par ailleurs, la Première ministre du Bangladesh s'est envolée, hier, pour l'Assemblée générale de l'ONU à New York où elle va appeler à la solidarité internationale face à l'afflux dans le sud du pays de plus de 400 000 Rohingyas fuyant la Birmanie. En trois semaines, le sud du Bangladesh, frontalier de la Birmanie, s'est transformé en un des plus grands camps de réfugiés du monde à mesure que les réfugiés Rohingyas fuient la Birmanie, entraînant une dégradation de la situation humanitaire. Et l'aide peine à se structurer. À New York, Sheikh Hasina va aussi appeler la communauté internationale et l'ONU à faire pression sur la Birmanie pour que soient rapatriés tous les réfugiés Rohingyas chez eux", a annoncé son service de presse samedi. Pour rappel, l'ONU dénonce déjà une épuration ethnique menée par la Birmanie, dont l'armée mène une vaste opération de représailles ayant fait fuir en masse ces civils, après des attaques de rebelles rohingyas le 25 août.
R. I./Agences

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.