GAID SALAH AFFIRME : ‘'Des solutions existent pour sortir de la crise''    RND : Seddik Chihab dément la démission de Ouyahia    LES BUREAUX DESERTES DEPUIS LUNDI : Grève dans les inspections des impôts à Oran    ORAN : 3 voleurs de bétail arrêtés et 128 têtes récupérées    Les étudiants et les médecins marchent en force dans plusieurs villes d'Algérie    Aucun Algérien n'est dupe : halte aux manœuvres de diversion !    Alors qu'ils marchent aujourd'hui à Alger et dans d'autres wilayas du pays : Les étudiants toujours mobilisés pour maintenir la pression    NAHD : place à la Coupe d'Algérie    Quel avenir pour le basket-ball algérien ?    La maternité dans les périodes assimilées à des périodes d'activité    La longue complainte de Lakhdar Brahimi    Bonne opération pour l'ASO Chlef à Béjaïa    27 milliards de centimes d'aide aux nécessiteux pour le mois de Ramadan    L'avancée du béton, un phénomène qui prend de l'ampleur à Jijel    ACTUCULT    Ouverture d'une exposition du livre sur la femme algérienne    Lucky Luke et les Dalton, 5 contre le 5e mandat    Les travailleurs de la formation professionnelle manifestent à Tizi Ouzou : «Pour la souveraineté du peuple»    Il ne répond à la demande populaire concernant le départ du système : Bouteflika tient toujours à sa conférence    Augmentation des réserves obligatoires des banques : Le spectre de l'inflation    Le DG de l'EPTV, Tewfik Khelladi, défend une «ouverture douce» : Protestation des journalistes de la Télévision publique    Du butin au report du scrutin, pour quel destin ?    Incidents à Aïn-M'lila et Béjaïa: Revoilà la bête immonde !    Il affirme ne pas avoir été mandaté: Le hors-jeu de Lakhdar Brahimi    Equipe nationale: Belmadi fidèle à ses promesses    Un jeune retrouvé pendu    Bouira: Les dispositifs anti-feux de forêts à améliorer    «The wall», chanté par les Algériens    Une AG extraordinaire prochainement pour baliser le terrain à l'Hyproc    Ecrire l'histoire d'une fin de saison pas souvent très sportive    Ouverture du Four Points By Sheraton Sétif en Algérie    Plus de 1.400 dossiers d'investissement en attente d'agrément    Arrestation de Belhassen Trabelsi en France, la Tunisie demande son extradition    Des enquêteurs de l'ONU appellent à des arrestations pour crimes de guerre à Gaza    Les conservateurs de tomate se concertent    Treizième trophée pour l'équipe de Ouargla    «Les Aurès dans l'histoire» Ouverture de la 7e édition    Les syndicats autonomes rejettent l'offre de Bedoui    POMME DE TERRE : Prévision de déstockage de près de 990 000 quintaux    L'impératif de nouvelles réformes    CACHEMIRE INDIEN : Le Pakistan pourrait appliquer la "théorie du fou"    Atelier LOPIS: Encourager le développement local pour prévenir la radicalisation    Syrie : "Les Casques blancs donnent à l'Occident un prétexte pour bombarder Assad"    Des milliers d'opposants rassemblés devant la présidence    Abderrahmane Mebtoul s'exprime au micro de Souhila Hachemi de la Radio Chaine 3 : " Manifestations populaires et perspectives "    Mostaganem: Mise en exergue de l'importance des études historiques sur les sciences et autres spécialités    Les champs Elysées seraient interdits aux «gilets jaunes»    Illizi : Signature d'un contrat pour le développement du champ gazier d'Ain Tsila    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Les malades algériens auront accès aux traitements innovants
Un projet pour booster le niveau de la recherche clinique en oncologie
Publié dans Liberté le 02 - 11 - 2017

La recherche clinique en oncologie représente 1% en Algérie, alors que dans le monde, ce taux est de l'ordre de 30% de l'ensemble des recherches en cours, a déploré, hier, dans une déclaration à Liberté, le professeur Adda Bounedjar, président de la Société algérienne de la formation et recherche en oncologie (Safro).
La convention signée mardi dernier entre le ministère de la Santé et Astra Zeneca va permettre dans un premier temps à six centres d'oncologie de participer au réseau d'Unicancer qui s'étend à tout l'espace francophone dans le cadre de la recherche clinique internationale.
Les oncologues algériens pourront ainsi publier dans des revues scientifiques internationales et les malades avoir accès aux innovations thérapeutiques fournies gratuitement dans le cadre de la recherche et d'essais cliniques. "Tous les cancers sont concernés par la recherche clinique. Le coût du traitement innovant est cher. C'est entre 5 000 à 8 000 euros par cure", a précisé le professeur Adda Bounedjar.
Le deuxième volet de cette initiative est l'établissement d'un état des lieux des centres de recherche en oncologie, dans le cadre du Plan cancer I (2015-2019). D'une durée de 9 mois, cette évaluation concernera le Centre Pierre et Marie-Curie (Alger), le CHU Tizi Ouzou, le CAC d'Oran, le CAC de Batna, le CAC de Tlemcen, et le CAC d'Annaba. Sur la base des conclusions de cette expertise, un plan de développement desdits centres anti-cancer sera mis en œuvre sur le terrain. À terme, le travail d'évaluation et d'amélioration des prestations des CAC leur permettra une intégration progressive au réseau d'Unicancer.
Chacun des acteurs de ce programme jouera un rôle prédéfini. Ainsi, Astra Zeneca Algérie se présente comme le principal promoteur du projet. La Saom y apportera un soutien académique et scientifique. Clinica Group se chargera de la mise en place opérationnelle, en collaboration avec les centres hospitaliers, tandis qu'Unicancer servira de support technique apportant aussi une collaboration dans la recherche à travers son réseau international.
Pour la déléguée générale d'Unicancer, Pascale Flamant, collaborer aujourd'hui avec les centres anticancéreux impliqués dans la recherche clinique en Algérie permettra à notre organisation de partager notre savoir-faire et, ainsi, d'apporter notre contribution au plan cancer algérien. "Ce travail permettra à nos confrères médecins sur le terrain d'acquérir et/ou de compléter un savoir-faire dans le domaine de la recherche clinique, qui est de nos jours indissociable d'une carrière hospitalo-universitaire", pense le docteur Salah-Eddine Sahraoui, directeur général de Clinica Group.
Nissa H.


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.