Palestine: l'artillerie israélienne bombarde deux sites au Nord de la bande de Ghaza    Après des tensions avec Madrid et Berlin, le Maroc en brouille avec Téhéran    Manchester United: Cavani officiellement prolongé    Chelsea : Kurt Zouma sur le départ ?    Logements : 70% des projets parachevés ou en cours de réalisation, selon le ministère de l'Habitat    Barça : Piqué envoie une pique au Real Madrid    Campagne d'information sur les services en ligne    Les enjeux d'une option    « Il faut relancer le bâtiment »    Les marches soumises à autorisation    La siesta    «La question sahraouie est une question de décolonisation»    Elle est où la fusée ?    Des chefs de partis chez Charfi    Suppression de l'essence super au plomb dès octobre prochain    "ON N'EXPORTE PLUS DEPUIS LA FERMETURE DES FRONTIÈRES"    Résultats    Une bonne préparation pour les éliminatoires du Mondial    7 décès et 204 nouveaux cas    Le Bayern champion pour la neuvième fois consécutive    Ruée vers l'Espagne    DJERAD VEUT ASSEOIR LES BASES DU DIALOGUE SOCIAL    Les établissements scolaires relativement perturbés    Ftirate    Prévention aléatoire    IL ETAIT LA VOIX GRAVE DE LA RADIO    Législatives : rencontre entre l'ANIE et des représentants de 18 partis politiques    Tizi Ouzou : Des hôtes de marque au village le plus propre    Université d'El Annasser à Bordj Bou Arréridj : Il y a 150 ans, la révolte d'El Mokrani    Arts plastiques à Guelma : Vers la renaissance de l'association Bassamate    Edition : Un ouvrage sur l'organisation traditionnelle kabyle    Ethique: Quels remèdes pour l'administration et l'entreprise publiques ?    Quand l'Egypte séduit la France    Le procès du terroriste «Abou Dahdah» reporté    Programme de modernisation de la ville: Des études pour l'aménagement des sites touchés par le relogement    Acter la consécration de l'état national    Une vingtaine de civils tués dans une attaque terroriste    La pandémie inquiète de plus en plus    La procureure de la CPI reçoit des ministres afghans    La frénésie s'empare de Béjaïa    La JSK confirme encore    L'éviction de listes charme l'opinion    Le front El Moustakbel sur les starting-blocks    L'autre star du Ramadhan    Les trois lauréats dévoilés    Divas d'Oum Kalthoum à Dalida    Mohammed Dib : un écrivain monumental    Le nouveau cap d'Alger    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Pour la vulgarisation des énergies renouvelables
Le salon de l'Electricité du 12 au 15 février à la SAFEX
Publié dans Liberté le 07 - 02 - 2018

L'Algérie abrite du 12 au 15 février à la Safex, Pins Maritimes à Alger, le premier Salon de l'électricité et des énergies renouvelables (SEER). Se voulant innovateur, cet événement rassemblera plus de 100 opérateurs du secteur énergétique : fabricants d'équipements, distributeurs, bureaux d'études, fournisseurs d'électricité et installateurs. Il s'adressera aux usagers du grand public et aux professionnels de l'industrie et des PME.
"C'est une première en Algérie", a précisé l'organisatrice du salon, Nassima Messaoudi, au cours d'une conférence de presse tenue hier à l'hôtel Lamaraz Arts à Kouba, Alger. Etaient également présents au point de presse les consultants dans le domaine de l'électricité, Akli Benhocine et Yacine Amara, co-organisateurs du salon.
Pour Yacine Amara, l'organisation de ce salon représente "une occasion de regrouper les acteurs du domaine de l'électricité afin de présenter leurs derniers produits et solutions, développer les échanges et les affaires dans le domaine".
Le Salon de l'électricité et des énergies renouvelables s'étalera sur quatre journées, où des conférences avec des thématiques différentes concernant l'énergie et la smart city auront lieu. C'est dans la perspective "d'ouvrir ce salon plus au public", a indiqué l'organisatrice. Tout en ajoutant qu'"il y aura des ateliers où nous allons inviter des clubs scientifiques, diverses universités algériennes, qui vont présenter leurs travaux dans ce domaine". Selon Akli Ben Hocine, le salon vise à "orienter la consommation vers l'économie d'énergie et la diminution du gaspillage". Cet événement a également pour ambition de vulgariser les énergies renouvelables, tout en étant conscient qu'"on ne va pas changer les habitudes de consommation au cours de ce salon, mais on espère au moins se positionner sur le sens du changement des choses".
"On veut banaliser les énergies renouvelables"
Par ailleurs, et au sujet de l'aspect environnemental du salon, l'expert en électricité a indiqué que cet événement est purement "technique" : "Les domaines de l'électricité et des énergies renouvelables sont liés." Se voulant plus explicite, il a ajouté que l'idée d'ajouter le mot énergies renouvelables était dans le but de les "banaliser". "Les gens savent que les énergies renouvelables sont là pour produire de l'électricité. On veut banaliser les énergies renouvelables", a-t-il précisé.
Approché par Liberté en marge de la conférence, ce dernier a déploré les habitudes de consommation des Algériens. "Nous sommes de très mauvais consommateurs. Parce que pour aller produire, il faut d'abord être un bon consommateur." Il a, par ailleurs, ajouté que l'industrie est "une culture, il faut qu'elle soit inculquée en nous". Questionné au sujet de la part de l'électricité "renouvelable" en Algérie, l'expert a indiqué, chiffres à l'appui, que "nous produisons 15 000 mégawatts d'électricité en général et l'électricité produite par les énergies renouvelables est de 400 mégawatts". "Donc, si on prend 400 divisés par 15 000 mégawatts, cela donne 2,67%", a-t-il expliqué. Et de s'exclamer : "Nous sommes très loin !"
Mais quelles sont les mesures à prendre pour assurer la transition énergétique algérienne ? Pour Akli Ben Hocine, il faudrait en premier lieu avoir une bonne "communication", qui, selon lui, manque en Algérie. En deuxième lieu, le spécialiste préconise de confier le secteur aux experts du domaine, pour "agir et leur faire confiance".
Imène AMOKRANE
@ImeneAmokrane


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.