Nouvelle manifestation à Alger    Le gouvernement planche sur l'avant-projet    L'activité de l'importateur limitée à un seul produit    «Washington ne veut pas entraver le processus de règlement»    Libye : du soulèvement populaire à l'ingérence étrangère (2e partie et fin)    Algérie-Mauritanie le 3 juin à Blida    Benhamza et Serrar défendront les intérêts des clubs auprès des instances    USMA-MCA éclipse tout    Doigts de kounafa    Entre apaisement et statu quo    D'important dégâts dans plusieurs wilayas    Festival national de la calligraphie arabe    Transfert    Mémoires du 8 Mai : de l'abjection coloniale à l'impossible repentance    Brèves    Coronavirus : Washington met son poids dans la bataille pour l'accès aux vaccins à l'OMC    Benbouzid annonce le lancement d'un registre d'abstention    CFA : Première réunion lundi    Le football est piégé    "PAS DE MUSELIÈRE"    Un doctorat soutenu en Italie et consacré à la vallée Ighzer Amellal : La géo-archéologie sur les traces de nos ancêtres    Décongestion routière dans la capitale : Coup d'envoi de la réalisation de deux nouvelles pénétrantes    Tlemcen: L'ex-député Tahar Missoum condamné à 2 ans de prison    Oran: Des individus poursuivis pour conspiration contre la sécurité de l'Etat    Eradication prochaine de trois grands bidonvilles: Préparatifs pour le relogement de plus de 4.000 familles    Décret sur les psychotropes: Le SNAPO réclame la publication de la liste des produits concernés    Groupe Est: Le MO Constantine en arbitre    La CNAS d'Oran organise une campagne d'information: Du nouveau pour les demandes de congé de maternité à distance    Mise en garde    LES «BONS MOTS» : «LIMOGEAGE», «LYNCHAGE», «COMPLOT»...    Le gaspillage atteint son apogée    À la veille du grand jour à Béjaïa    Les slogans sortis de laboratoires    De l'importance des structures de proximité    Des ex-magistrats saisissent Tebboune    Un lourd dossier contre Rachad    Les mises en garde du gouvernement    La Tunisie, aux abois, se tourne de nouveau vers le FMI    Grève nationale des infirmiers les 25 et 26 mai    La pasionaria Djamila Boupacha    Une idée sur la barbarie coloniale    Le fabuleux destin d'un héros oublié    15 personnes arrêtées à El-Qods occupée    Percée des conservateurs dans un bastion travailliste    Le manque de vaccins accroît le risque d'une nouvelle vague    Un nouveau recteur pour sauver l'université de Tizi Ouzou    CRB-NCM, délocalisé au stade du 5-Juillet    "J'ai toujours pensé que j'en étais capable"    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





La Cnac dresse le bilan de 2017
MOSTAGANEM
Publié dans Liberté le 07 - 02 - 2018

Les services des statistiques de la Cnac (Caisse nationale d'assurance chômage) de Mostaganem viennent d'établir tout récemment le bilan annuel des activités développées tout au long de l'année 2017. Ce bilan qui couvre la période du 1er au 31 décembre 2017 nous a été révélé en primeur par la directrice de la Cnac Mostaganem, Mme Farah Habiba, il fait état de 49 dossiers déposés, dont 45 ont été accordés par les banques. Ce qui a permis le financement de 34 projets et 295 emplois créés. Les entreprises entrées en service en 2017 représentent 149. Depuis la création de la Cnac en 2004, 9404 dossiers ont été déposés pour un total de 3930 projets financés par la Cnac de Mostaganem ayant créé 3797 postes d'emploi. Concernant les secteurs d'activités pour lesquels les dossiers déposés ont été accordés et financés en priorité, nous retrouvons l'agriculture sur laquelle l'Etat est en train de miser grandement dans le cadre de la diversification des ressources hors hydrocarbures, au total 10 dossiers ont été financés durant la même période de l'année et ont créé 22 postes d'emploi, suivi de l'artisanat avec 9 dossiers financés et 29 postes d'emploi créés. L'industrie est l'autre gros secteur pourvoyeur d'emplois, ce qui n'a pas échappé à la Cnac, et cette dernière a multiplié les efforts pour orienter les candidats vers ce créneau lucratif et productif. Au final, 6 projets ont été financés dégageant un potentiel de 19 postes d'emploi. Le BTPH n'est pas en reste, même si la part de sa contribution à la création d'emplois demeure modeste avec 12 postes pour 5 projets financés. Les autres secteurs d'activité entrant en ligne de considération du dispositif en question se trouvent l'élevage et les services pour 11 emplois créés et 4 projets financés. Ce qui donne un total de 34 projets financés et 93 emplois générés en 2017. Le seuil maximum du coût de l'investissement est fixé à 10 millions de dinars. En 2016, 189 projets susceptibles de créer 492 emplois ont été financés par la Cnac. Enfin, le taux de recouvrement des créances a atteint 64,11% en 2017, selon la directrice de l'agence.
M. Salah

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.