CRISE POLITIQUE : Les partis de l'alternative démocratique rejettent le dialogue    EXPORTATIONS DU CIMENT : 30 millions de dollars de ciment exportés en 5 mois    Hafid Derradji qualifié de ‘'terroriste''    EGYPTE : Des dizaines de supporters algériens bloqués au Caire    AU PROFIT DES NOUVEAUX BACHELIERS : Les portes ouvertes sur l'université    GROGNE DES IMAMS : Hadjimi menace d'un vendredi blanc !    SURETE DE WILAYA DE MASCARA : Deux vendeurs de boissons arrêtés    TIARET : Belkacem Zaidouri, le chahid éclaireur    Scènes de liesse populaire à Béjaïa    «Un dialogue serein ne peut cohabiter avec des arrestations pour délit d'opinion»    Mihoubi plébiscité à la tête du RND    Grandiose !    Boisson naturelle pour lutter contre le stress    D'Arles-Avignon au Milan AC, le parcours exceptionnel de Ismaël Bennacer    ACTUCULT    Bensalah peut-il rester jusqu'à la présidentielle ?    Lourdes condamnations de deux élus pour meurtre    Vu au Cairo Stadium    Accueil triomphal pour les Verts    Un sacre… un conte de fées    En France, la fête jusqu'au bout de la nuit…    Plus du tiers des ménages ruraux en insécurité alimentaire    Al-Baghdadi Al-Mahmoudi libéré    Un pétrolier algérien dirigé vers les eaux territoriales iraniennes    Algérie, les dangereuses liaisons émiraties    Un taux de réussite de 50,41% au bac    Il a purgé sa peine : Hadj Ghermoul libéré    Explosion de joie sur fond de révolution    Formation de 400 jeunes dans les arts dramatiques    Témoignage sur un paradis perdu    Coup d'envoi des festivités    Mostaganem : Trois frères impliqués dans un trafic de drogue    Oran : Deux morts en marge de la fête après la victoire des verts    De la catastrophe écologique à la désertification    Merci, El Khadra !    Montage automobile, les vrais coupables !    Chantiers à l'arrêt, crédits bloqués, patrons en prison: L'économie nationale en panne    Le festival de la chanson oranaise revient    Maroc : Son implication dans le trafic de drogues, un danger direct pour la paix et la sécurité    Iran : Téhéran rappelle aux Etats-Unis leur situation géographique    Bourses : Les actions européennes reculent dans un climat tendu    Solaire : Saint-Etienne (France) passe au vert    Invité à la Radio : Karim Younes contre ceux qui rejettent toutes les initiatives et ceux qui veulent d'un dialogue sans les mesures d'apaisement    Chine : Huawei lève le voile sur son propre système d'exploitation    Et le peuple algérien créa le «Hirak» !    Côte d'Ivoire : Polémique sur l'usage des réseaux sociaux par les stars du coupé décalé    L'Asus Rog Phone 2 aura droit à un Snapdragon 855 Plus    Apple va probablement abandonner ses claviers papillon    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





"Nous regrettons le blocage du projet de Cevital"
le président de l'APC de Béjaïa, hocine merzougui, parle de sa rencontre avec Issad Rebrab
Publié dans Liberté le 18 - 04 - 2018

Le président de l'APC de Béjaïa, Hocine Merzougui, a rencontré, pour la seconde fois, en compagnie d'autres élus locaux, le président du groupe Cevital, Issad Rebrab. Ce dernier a réitéré ses engagements pour des investissements dans le domaine de l'environnement, et ses propositions ont été accueillies favorablement par l'édile de la commune qui, par ailleurs, dit regretter les blocages dont fait l'objet le projet d'usine de trituration de graines oléagineuses porté par Cevital.
Liberté : Vous avez eu des entretiens, vous et des membres de votre exécutif, avec le président de Cevital, Issad Rebrab, sur initiative de la Coordination des comités de soutien aux travailleurs de Cevital et aux investissements économiques. Sur quoi ont porté les discussions avec votre hôte ?
Hocine Merzougui : Nous avons été effectivement invités, en compagnie d'élus de la commune d'Amizour, à une rencontre avec M. Rebrab. Il a sollicité notre accord pour la couverture de l'oued Seghir, qui longe le terrain destiné à accueillir l'usine de trituration des graines oléagineuses que le groupe Cevital projette de réaliser. Nous avons été très attentifs aux projets d'investissement évoqués par M. Rebrab en matière de protection de l'environnement.
S'agissant de la question relative à la station d'épuration, il a été précisé que celle-ci a fait l'objet d'un transfert au profit de l'Office national d'assainissement (ONA) depuis 2009 par délibération de l'Assemblée populaire communale. Assurément, la commune est intéressée par les projets annoncés par M. Rebrab, qui ont trait à la problématique de la protection de l'environnement.
Vous avez donc évoqué les blocages dont fait l'objet le projet de réalisation de l'usine de trituration de graines oléagineuses, prévue en dehors de la zone portuaire. Quel a été votre message en tant que premier magistrat de la commune du chef-lieu de wilaya ?
Non, la question du blocage de l'usine de trituration des graines oléagineuses n'a pas été évoquée cette fois-ci. Nous l'avions abordée longuement lors d'une première rencontre avec M. Rebrab et nous avions, à cette occasion, regretté ces blocages. Mais c'est un problème qui nous dépasse et qui est posé au plus haut niveau de l'Etat. Cependant, M. Rebrab nous a fait part d'un autre projet qui lui tient à cœur. Celui portant sur la réalisation d'une usine d'eau pure, qui a capté notre attention et notre intérêt. Car nous considérons que tout projet d'investissement qui apporte de la valeur ajoutée, qui crée de l'emploi nous intéresse et intéresse la collectivité.
Pourtant, le nombre de demandeurs d'emploi a dépassé les 14 170 dans la wilaya de Béjaïa au premier trimestre de l'année en cours, pendant que Cevital se propose de créer, avec son unité de trituration des graines oléagineuses, 1 000 emplois directs et des milliers, voire des dizaines de milliers d'emplois indirects...
Il est clair que M. Rebrab est un opérateur économique majeur dans notre wilaya. Et il contribue au développement économique de la région de par les impacts et retombées positives sur la fiscalité de la collectivité et sur l'emploi direct et indirect depuis de nombreuses années. Il mérite, par voie de conséquence, tout notre soutien et tous nos encouragements.
Propos recueillis par : Moussa Ouyougoute


Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.