Abderrezak Makri active pour une transition politique    Mobilisation pour la libération de Salim Yezza    Rassemblement en soutien au militant Salim Yezza    Double gain pour Sonelgaz    Le Brent au-dessous des 72 dollars mardi à Londres    Les industriels boudent la filière    Pétrole : le FMI prévoit une baisse des prix    Le surprenant optimisme du président amériain    Tunisie : réunion des plus hauts responsables de l'Etat    Franchir la citadelle de Lubumbashi    Premier test pour les Canaris    Medouar soumet ses propositions à Zetchi    EN: Renard a tranché pour son avenir    82 tonnes de pain dans les poubelles d'Alger !    Une foule massacre 300 crocodiles    Le wali se substitue à l'APC et confie les affaires au chef de daïra    Meilleur ambassadeur de l'art plastique algérien en Europe    ...sortir...    Le wali "remet" les clés de la Maison de la culture aux organisateurs    L'Algérien Oussama Cherrad disqualifié    Coup d'envoi aujourd'hui    Mahmoud Abbas est reçu par Poutine    50% de réduction aux "Sables d'or" pour les adhérents Ugta    Trahison de juges    Reddition d'un terroriste à Adrar    Campagne de sensibilisation et d'information sur le rituel du pèlerinage    Le vieux parti monte au front    L'UE souligne "l'immense" expérience de l'Algérie    Poutine a réussi son opération séduction    Création d'une école supérieure des mathématiques pour l'année prochaine    Hommage à Beloufa et Chadia    Le caractère obligatoire sera-t-il imposé?    Un Regard, autrement    Soudani impressionne déjà son entraineur !    40 wilayas sous "les feux" de la rampe    Récolte de plus de 926 000 qx de pomme de terre d'arrière-saison    Le général Remli installé à la tête du 4ème Commandement    Près de 590 cas de piqûres de scorpion depuis le début de l'année    Décès : L'ancien journaliste de l'APS Abdelhadi Merad n'est plus    Carte Chifa : Déficit de plusieurs milliards de centimes pour la CNAS d'Alger    Dialogue stratégique Algérie-UE: Réunion à Alger sur les questions de sécurité    Sahara occidental : Le Polisario met en garde contre les tentatives de violer les décisions de la CJUE    Trous d'air    Des «casques blancs» dont le sort embarrasse l'Occident    Malgré le tollé politique aux Etats-Unis : Le chinois ZTE reprend ses activités    Approbation d'un plan de sauvegarde    «Les Lettres de prison» de Nelson Mandela    Bouteflika écrit à Macron    







Merci d'avoir signalé!
Cette image sera automatiquement bloquée après qu'elle soit signalée par plusieurs personnes.





Syrie : l'enquête de l'ONU à Douma reportée
Après des échanges de tirs hier matin
Publié dans Liberté le 19 - 04 - 2018

Le travail de la mission de l'Organisation pour l'interdiction des armes chimiques (OIAC) à Douma dans la Ghouta orientale en Syrie a été reporté à cause d'un échange de tirs survenu dans cette ville, ont rapporté hier des médias. Les enquêteurs de l'OIAC arrivés mardi à Douma, dans la région de la Ghouta orientale, ne sont pas en mesure d'effectuer leur travail en raison d'un échange de tirs, selon l'agence Reuters. Les pays occidentaux soutiennent qu'une attaque chimique a eu lieu le 7 avril à Douma, près de la capitale syrienne. La Russie a démenti les informations concernant une bombe au chlore qui aurait été larguée par les forces gouvernementales syriennes. Les militaires russes ont qualifié de fausses les photos de victimes de la prétendue attaque chimique à Douma publiées par les Casques blancs sur les réseaux sociaux. Le gouvernement syrien dément ces allégations "peu convaincantes" et accuse les terroristes d'avoir "fabriqué" cette attaque pour "piéger l'armée syrienne et encourager une campagne militaire étrangère". Samedi dernier, les Etats-Unis, la France et le Royaume-Uni ont lancé des frappes de missiles contre des positions syriennes après ces allégations d'attaque chimique présumée à Douma, sans attendre les résultats de l'enquête. Pour Damas, les frappes menées par les pays occidentaux "traduisent seulement leur impuissance alors que l'armée a éliminé le terrorisme qu'ils finançaient". La partie syrienne a plus d'une fois souligné que tout son arsenal chimique avait été évacué du pays en 2014 sous le contrôle de l'OIAC.
R. I./Agences

Cliquez ici pour lire l'article depuis sa source.